Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Alexandra David Neel (2/8)

Classé dans : grands voyageurs,TIBET — 27 juillet, 2015 @ 7:57

Elle n’est pas faite pour être femme au foyer et en 1914, n’y tenant plus, elle part seule aux Indes faisant la promesse de revenir au bout de 18 mois, elle reviendra 14 ans plus tard !

adn (2)

photo du net

En 1912, elle rencontre le treizième dalaï-lama en exil puis la voici au Népal. Le maharadja du Népal lui apporte son aide et met à sa disposition une caravane d’éléphants et une chaise à porteur. Elle part au Sikkhim voisin où des liens d’amitié la lient au souverain de ce petit état qui lui offre un serviteur, un jeune moine de 14 ans, Aphur Yongden, qui deviendra par la suite son fils adoptif.

adn (3)

photo du net

Ils se retirent dans une caverne à 4.000 mètres d’altitude, où elle s’exerce à la rude pratique des yogis et y restera plus de deux ans, tout en recevant les enseignements d’un lama réalisé. Elle racontera pratiquer « toumo » c’est à dire qu‘elle sèche sur elle des draps trempés dans un ruisseau gelé par la seule volonté de son esprit.

Alexandra David Neel (1/8)

Classé dans : grands voyageurs,TIBET — 24 juillet, 2015 @ 7:31

Aujourd’hui je suis heureuse de vous présenter la plus grande aventurière du siècle dernier qui a toute mon admiration, vous vous en doutez. Elle était toujours présente dans mon esprit lorsque je marchais dans l’Himalaya.

Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous son nom de plume Alexandra David-Néel, de nationalités française et belge, est une orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra, journaliste, écrivain et exploratrice française.

Née en 1868 à Saint-Mandé, Alexandra s’avère différente des autres jeunes filles dès son plus jeune âge. À 15 ans, marquée par la vie des saints, elle se mortifie corporellement, enchaîne les jeûnes devient franc-maçonne. C’est à 21 ans qu’elle se convertit au bouddhisme, . Dans la foulée, elle s’initie au sanscrit et au tibétain.

Les démons du voyage et de l’aventure la prennent très tôt et la jeune fille, fière et éprise de liberté, pratique l’art de la fugue et à sa majorité partira pour ces horizons lointains qui l’intriguent et l’appellent. Rien ne la retiendra.

adn (2)

photo du net

Pendant huit années, elle gagne sa vie en devenant chanteuse lyrique puis se retrouve en 1900 à Tunis où elle rencontre Philippe Neel et l’épouse 4 ans plus tard, elle a alors 36 ans.

Tchad Tibesti, le trou au natron

Classé dans : TCHAD TIBESTI — 21 juillet, 2015 @ 7:26

Au pied du Toussidé, le trou au natron, à 2350 mètres d’altitude, sur la route la plus haute du Sahara, est l’un des phénomènes volcaniques le plus surprenant du Sahara,

trou au natron

sept cents mètres de profondeur, six kilomètres de diamètre, cratère d’explosion et d’effondrement de trente kilomètres cube de volume. Le pic Toussidé est un volcan situé à l’extrémité orientale du massif du Tibesti, il culmine à 3 265 mètres d’altitude.

trou_A l'arrière plan le Toussidé 3315m

Je vous ai déjà parlé de cet endroit mais j’ai un ami qui en a rapporté de nouvelles photos que je suis heureuse de vous montrer. 

Trou En descendant dans le trou du natron

pendant la descente

 Entre les parois de basalte sombre s’enchâsse un tapis cristallin de carbonate de soude boursouflé par trois petits cônes éruptifs, le plus haut de ces cônes mesure deux cents mètres de hauteur. 

trou_ Squelette d'un âne sauvage du Trou du Natron

squelette d’un âne sauvage

Par un sentier suspendu au-dessus du précipice, passant de coulées de lave à champs de cendres pétrifiées, les tédas mènent leurs chèvres faire une cure de natron.

trou (5)

On peut bivouaquer au fond du trou et au réveil surprendre des mouflons dans un cadre fantastique. Il faut une bonne journée pour y descendre et en remonter par un chemin vertigineux et scabreux. La descente demande deux heures trente, la remontée trois heures. A mi-pente, on visite au passage une mine d’obsidienne. 

trou (3)

trou (2)

 

Tchad Ennedi – la guelta d’Archeï (2/2)

Classé dans : TCHAD DIVERS — 18 juillet, 2015 @ 8:23

Dans ce canyon étroit, depuis la nuit des temps, des centaines voire des milliers de dromadaires viennent s’abreuver chaque jour.

C’est un spectacle fascinant avec comme seuls bruits le blatèrement des bêtes qui résonne le long des parois alors que des babouins joueurs les observent.

ennedi guelta bachikalé

guelta Bachikale

ennedi archai

ennedi archai (3)

guelta d’Archeï

Archeï_Oasis_Chad_10

photo du net

ennedi _Corvée d'eau à Bachiké

 

Dans la partie supérieure de la guelta, tapis au fond des eaux noirâtres, subsistent quelques crocodiles du Nil témoins des grandes périodes humides dont a bénéficié le Sahara autrefois, piégés au fin fond de ce désert.

Ces crocodiles ont survécu, se nourrissant de poissons qui eux-mêmes survivent grâce aux algues qui se développent dans les eaux fertilisées par les excréments des camélidés. En haut des falaises des peintures rupestres datent de l’Holocène qui est une période géologique s’étendant sur les 10.000 dernières années.

 

 

Tchad Ennedi – la guelta d’Archeï (1/2)

Classé dans : TCHAD DIVERS — 15 juillet, 2015 @ 7:53

Le plateau de l’Ennedi est une succession de massifs dans le Sahara au nord est du Tchad.

ennedi (2)

ennedi_Lac rouge à Ounianga Kébir

lac rouge à Ounianga Kebir

ennedi_Arche Julia

arche Julia

ennedi Lac Yoa

lac Yoa

ennedi _Gorge de Bachiké (2)

gorge de Bachike

Il comprend l’une des plus importantes gueltas du Sahara, la GUELTA D’ARCHEÏ, une véritable oasis au cœur du désert.

Ses eaux sont formées par des infiltrations d’eaux souterraines qui sont remontées à la surface et forment une piscine naturelle dans la roche en place. 

C’est un endroit aride, loin des sentiers battus. Il faut quatre jours en 4×4 depuis N’Djamena la capitale du Tchad pour y parvenir et ensuite marcher quelques heures.

J’aurais aimé y aller et hélas je n’ai pu. Les photos sont d’un ami que je remercie grandement.

 

 

Parc botanique « Ar Paeron » à Esquibien

Classé dans : BRETAGNE — 12 juillet, 2015 @ 7:55

 

Situé au coeur du Cap Sizun, sur la commune d’Esquibien, le parc botanique AR PAERON vous invite à découvrir la flore des cinq continents, plus de 2.500 variétés de plantes, au calme d’un petit paradis de 2,5 hectares. 

Ouvert de début avril à la fin octobre, Guy Pichon vous présentera les nombreuses variétés de fleurs et d’arbustes de toutes les régions du monde.

IMG_1421

Ce passionné a transformé cette parcelle qui, autrefois était plantée de pommes de terre, en un jardin d’éden.

 

P1010266

J’aime à venir m’y asseoir auprès d’un petit temple japonais reconstitué et d’un Bouddha qui veille sur les graminées.

IMG_2060

 

 

Le parc a ouvert ses portes dès l’année 2005 et depuis chaque année amène ses nouveautés, pendant que les plantes grandissent. Il se fait des échanges avec toutes les parties du monde et l’on peut admirer la bambouseraie, la bananeraie, la palmeraie, l’espace cactus,

 

P1210060

039 (3)

 

toutes les sortes d’hortensias, des plantes, fleurs et arbres rares de Chine, du Mexique, Caucase, Brésil, Australie ou Chili !

 

015

2 (69)

fleurs rares de l'eucalyptus

 

Guy vous fera goûter au sucre de la feuille de stevia, sentir l’odeur du poivre en écrasant entre ses doigts la feuille du poivrier et bien d’autres découvertes encore.

Il ne vous restera plus qu’à monter sur le tertre pour admirer les arbres et entendre les oiseaux chanter.

 

Une visite à ne pas manquer.

 

La Crète d’est en ouest – l’île de Spinalonga (17/17)

Classé dans : GRECE CRETE — 9 juillet, 2015 @ 7:44

La visite des ruines du village fantôme des lépreux est très émouvante. Il faut avoir lu le livre de Victoria Hislop, « l’île des oubliés » qui donne vie à cet endroit. Les lépreux ont été confinés là de 1903 à 1957, car autrefois on croyait que la lèpre était contagieuse. Il y en eut jusqu’à 300 ou 400 vivant en communauté avec les corps de métiers qu’on trouve dans n’importe quel village grec, du coiffeur au pape. Aujourd’hui tout est abandonné. Assez poignant de s’y promener avec ses étroites ruelles fleuries, ses maisons désertées, sa petite église.

 

C’est d’Elounda que l’île est la plus proche.

20 minutes de bateau suffisent pour l’atteindre. Inutile de vous dire que nous ne sommes pas les seuls. Une foule débarque des nombreux bateaux.

1km200 pour en faire le tour. Les fortifications édifiées par les vénitiens avaient pour but de rendre imprenable le golfe de Mirabello.

L’île résista jusqu’en 1715 aux Ottomans, puis les turcs s’y installèrent jusqu’au début du 20ème siècle. A leur départ, c’est là que l’on décida d’y parquer les lépreux.

P1260161

P1260172

P1260181

P1260184

P1260177

P1260189

P1260195

La Crète d’est en ouest – la plage de Matala (16/17)

Classé dans : GRECE CRETE — 6 juillet, 2015 @ 7:51

Ici est un village de pêcheurs qui fut, au temps béni des hippies , l’une des étapes obligées sur la route de Katmandou. Plein de grottes et cavités aménagées où ces derniers pouvaient séjourner. Aujourd’hui une clôture protège ces grottes et il est interdit d’y dormir la nuit. L’endroit est extrêmement touristique, difficile de trouver une place sur la plage. Sur l’arrière boutiques et restos attendent le client. C’est un véritable souk que l’on parcourt.

L’été le pavé est décoré à la craie par des jeunes et rastas qui prônent l’amour, pas la guerre !

 P1260509

P1260513

P1260520

P1260523

IMG_1717

IMG_1719

IMG_1721

IMG_1728

La Crète d’est en ouest – le site de Phaestos (15/17)

Classé dans : GRECE CRETE — 3 juillet, 2015 @ 7:36

Dans ce site ouvert sur une belle nature , l’école italienne d’archéologie découvrit quatre palais dont un détruit par un séisme. Le palais minoen ouvert à la visite est d’une structure architecturale typique de l’époque, avec les chambres ordonnées en étoile autour d’une cour où étaient organisées probablement des spectacles de tauromachie. Un escalier sépare la chambre du roi de celle de la reine. Un autre escalier imposant monte aux propylées. Sur le site a été découvert le fameux disque de Phaestos dont les symboles n’ont pas encore été déchiffrés. On voit aussi de jolies jarres et l’on se demande ce qu’elles pouvaient contenir.

P1260473

Il n’y a pas beaucoup d’ombre et je plains les visiteurs qui le découvrent en été en pleine chaleur !

 P1260640

P1260483

P1260486

P1260489

P1260492

La Crète d’est en ouest – le monastère d’Arkadi (14/17)

Classé dans : GRECE CRETE — 30 juin, 2015 @ 7:32

Le monastère d’Arkadi a été construit sur un plateau à 500 m d’altitude au 16ème siècle. Il a une valeur symbolique pour les crétois. Pendant l’occupation turque, il constituait un centre de résistance important et devint l’une des cibles privilégiées du gouverneur turc Mustaffa.

Alors que 300 rebelles armés accompagnés de 600 femmes et enfants trouvaient refuge au monastère en ce début novembre 1866, Mustaffa décida d’en finir avec Arkadi. Il assiégea la place avec 15.000 hommes. Les résistants en un ultime geste d’insoumission firent sauter le dépôt de munitions. Ils trouvèrent la mort dans l’explosion. Le sacrifice d’Arkadi fit grande impression dans le monde et de nombreuses personnes, dont Victor Hugo, firent pression sur les politiciens pour soutenir la cause de l’indépendance de la Crète. On peut visiter le réfectoire, la poudrière et les cuisines.

 P1180058

P1180032

1...89101112...100
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...