Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'USA OUEST'

Voyage dans l’ouest américain (10/10) Bryce canyon

Posté : 25 juin, 2009 @ 9:55 dans USA OUEST | 16 commentaires »

 

le cirque

Poser le regard sur Bryce canyon, c’est pousser en même temps un cri d’admiration.

Bryce canyon

Bryce canyon est unique. Sa beauté rose et orange fut créée par 60 millions d’années d’érosion. Ses aiguilles rocheuses délicatement dentelées se dressent dans l’amphithéâtre qui forme le canyon.

un vrai labyrinthe

On peut se promener au pied de ces pitons qui forment un véritable labyrinthe et ce qui devait arriver arriva : je me suis retrouvée seule, perdue dans la mauvaise direction et quand je m’en suis aperçue j’étais à l’opposé du point de rendez-vous et la nuit n’était pas loin de tomber ! Le groupe m’a attendue une heure et demie et commençait à s’inquiéter sérieusement à mon sujet. A mon arrivée penaude, inutile de vous dire que j’ai eu à subir des reproches mérités ! Nous sommes à l’altitude de 2.400 mètres, il fait très froid le soir, nous nous rapprochons du feu allumé, notre poitrine brûle et le dos gèle littéralement !

Bryce canyon

 



 Mais voici venue la fin du voyage. Je passe sous silence la soirée passée à Las Vegas à parcourir sur toute sa longueur le strip, le grand boulevard où s’échelonnent tous les casinos tous plus beaux les uns que les autres, où les lumières brillent de mille feux, où une foule immense s’accroche aux machines à sous dans un bruit infernal dans l’espoir de faire fortune. Je n’ai eu le temps que de jouer 25 cents et les ai perdus !

Nous nous amuserons alors de nos levers si tôt, des longues heures dans le van où épuisés, ballottés, de la musique plein les oreilles, nous nous assoupissions, alors que Catherine arborant son chapeau couvert de pin’s, ouvrait grand ses yeux sur le ruban d’une highway interminablement droite.

Lorsque nous regarderons nos photos au retour, nous penserons à toi, notre super trekleader, qui vit chaque jour ces grands espaces.
Ce n’est qu’un au revoir.

Voyage dans l’ouest américain (9/10) Monument Valley

Posté : 22 juin, 2009 @ 8:26 dans USA OUEST | 15 commentaires »

 

   comme dans un western

Parlons ensuite de notre équipée à Monument Valley, chevauchant des montures un peu trop fougueuses à mon goût, celle m’étant destiné s’étant mise à galoper dans une descente hérissée de cailloux alors que je m’accrochais désespérément au pommeau providentiel de ma selle ! C’était une immersion dans ces grands espaces parsemés ça et là de pitons rocheux de 300 ou 400 mètres de haut, de couleurs rougeoyantes au coucher du soleil. On se prenait pour des acteurs de westerns. C’est dans ces paysages que les films de John Ford ont vu le jour.

arrêt pour le bivouac

Une fois les chevaux dessellés, nous installions notre bivouac avec les indiens au pied d’un de ces mastodontes de grès pour une nuit de pleine lune d’une beauté indicible. A l’aube naissante, les rocs des trois soeurs veillaient sur nous, se détachant sur le ciel devenu clair. Je me disais profitons de ce moment, il ne reviendra jamais.

soins aux chevaux

Au bal des Navajos nous sommes allés. Les femmes avaient de longues nattes brunes et bijoux de turquoises et les hommes des chapeaux de cow-boys et santiags. C’était un moment de partage avec ces populations et pourtant ce peuple a une langue tellement difficile qu’elle fut utilisée par les services secrets américains pendant la seconde guerre mondiale !

devant le tipi

Voyage dans l’ouest américain (8/10) Sitting-Bull

Posté : 19 juin, 2009 @ 8:36 dans USA OUEST | 12 commentaires »

 

Sitting-Bull

Voici un témoignage de Sitting Bull (1890-1931) grand chef Sioux
contre les blancs qui voulaient prendre leurs terres et les parquer dans des réserves :

« Voyez mes frères, le printemps est venu. La terre a reçu l’étreinte du soleil, et nous verrons bientôt les fruits de cet amour ! Chaque graine s’éveille et de même chaque animal prend vie. C’est à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre existence C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le même droit qu’à nous d’habiter cette terre. Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à une autre race, petite faible quand nos pères l’on rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui grande et arrogante. Assez étrangement, ils ont dans l’idée de cultiver le sol et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propres usages et se barricadent contre leurs voisins. Ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures. Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. Nous ne pouvons vivre côte à côte. »

Voyage dans l’ouest américain (7/10) Canyon de Chelly et les indiens Navajos

Posté : 16 juin, 2009 @ 5:11 dans USA OUEST | 8 commentaires »

 

FROM SEVENTH DAY TO FIFTEENTH DAY : « CE N’EST QU’UN AU REVOIR »

canyon de Chelly

Ce n’est pas avec des mots qu’on pourra décrire le délire de ces roches érodées par l’infini du temps.

Après avoir lu « Sur la route » de Jack Kerouac, emprunté un instant la mythique route 66 qui traverse les Etats -Unis, visité la forêt de sequoias pétrifiés où nous sommes restés pétrifiés par les couleurs de l’arbre devenu pierre et le canyon de Chelly, domaine des indiens Navajos, nous n’oublierons jamais la chevauchée fantastique dans Monument Valley, la baignade dans le lac Powell, les dentelles de roches féériques de Bryce Canyon et l’éblouissement des lumières de Las Vegas.

petrified forest

Mais parlons d’abord du canyon de Chelly qui présente une vallée, bordée de rocs impressionnants, cultivée par les indiens navajos. Ici est un endroit sacré pour ces indiens qui y vivent également de l’élevage de moutons ainsi que de la vente d’artisanat, bijoux, tissages, tableaux de sable. Ils accomplissent leur travail quotidien selon les traditions ancestrales et participent aux rites perpétués par le medecine man. Ils habitent les hogans faits de bois, brindilles et d’argile. C’est ici que l’infâme Kit Carson gagna la bataille finale contre les navajos après les avoir affamés.

hogan

tissage chez les navajos

                                                       à suivre …

Voyage dans l’ouest américain (6/10) le grand canyon du Colorado

Posté : 14 juin, 2009 @ 10:52 dans USA OUEST | 12 commentaires »

 me voici devant le gd canyon

FIFTH and SIXTH DAY : Existe-t-il une chanson qui s’intitulerit « CLIMBING DOWN THE ROCK » ?

Je prends la plume au nom de tous les courageux qui sont, non seulement descendus, mais remontés du fond du grand canyon. 1600 mètres de dénivelée ! Ils sont revenus « so tired » qu’ils n’ont plus eu la force d’écrire la suite du journal. La beauté des paysages leur a coupé le souffle !

panorama gd canyon

panorama du grand canyon du Colorado depuis la rive sud
photo Martin St-Amant

Le panorama est grandiose, laissant apparaître les couches géologiques qui prennent tout leur relief au coucher du soleil quand on les survole depuis un hélicoptère, le tour à ne pas manquer ! J’avais la musique « oxygène » de Jean-Michel Jarre dans mon casque et je n’aurais pas donné ma place pour tout l’or du monde !

 Le Grand canyon a été creusé par le fleuve Colorado sur 450 kms de long. Avant 1963, date de la construction de l’impressionnant barrage de Glen canyon, le fleuve charriait 500.000 tonnes de sable par jour.

De nombreux petits écureuils pas du tout sauvages bordent les pistes et dans une lodge, au petit matin, vous dégusterez de délicieuses crêpes arrosées de sirop d’érable.

écureuils

Voyage dans l’ouest américain (5/10) old Tucson – San Xavier

Posté : 12 juin, 2009 @ 3:14 dans USA OUEST | 5 commentaires »

 12.jpg

FOURTH DAY : « SINGING IN THE RAIN »

Les cactus géants s’élançaient vers les nuages déjà nombreux au-dessus du désert.

old Tucson

Old Tucson, si typique avec sa banque, sa prison et son saloon, était sinistre sous ces cieux peu cléments, un décor idéal pour un règlement de compte entre desperados dans le village mexicain reconstitué.

  règlement de compte

Le ciel creva à San Xavier et la perle blanche du Sonora nous parut bien grise.

mission San Xavier

Camping enfin. Il fait déjà nuit à Apache Jonction. La piscine est un peu fraîche, agréable en noctune. Une journée d’eau …

Voyage dans l’ouest américain (4/10) le désert de Sonora

Posté : 10 juin, 2009 @ 3:23 dans USA OUEST | 10 commentaires »

 saguaro

THIRD DAY : « OH CATARINA »

Ce jour là, il ne s’est pas passé grand chose. Ce fut pourtant :

 500kms de route bien droite, dans la fournaise, propre à endormir passagers, conducteur, tout aussi bien qu’une armée de GI de retour du storm desert !

fleurs de saguaro

  • la vision de forêts de cactus aux noms bizarres (cholla, ocotillo) ainsi que des saguaros fleuris, tout percés de trous, royaume des pic verts et des serpents à sonnette dans l’Arizona Sonora desert museum

  • Les arrêts dans des restos de bords de route où le pichet de café est toujours là  prêt à servir mais la poésie du bagdad café du film, qu’on a en évocation dans la tête, est loin d’être là !

  • la découverte de notre premier cow-boy, bien botté, bien chapeauté, pas très jeune (dommage)

  • l’admiration à la vue des camions rutilants de chromes sur un parking, au point de se demander quel véhicule choisir pour continuer le voyage. Pardon Catherine, ta gentillesse nous a fait tout de suite pencher pour ton van Dodge

  • la joie de s’ébattre dans la piscine et le jaccuzi du camping Koa de Picacho Peak

  • la dégustation d’un superbe repas préparé par nous-mêmes , steaks cuits au barbecue , salade de tomates et riz avec après le dîner tasse de thé et toast au miel. 

                                                                                     cactus ocotillo

Ce voyage, c’est le bonheur, c’est pourquoi Catherine, on t’a trouvé une petite chanson que j’espère tu connais déjà : « Oh Catarina bella » !

PS.  Leur café, c’est  du jus de chaussettes, les hamburgers ont plusieurs étages et les immeubles dans les grandes villes « grattent » vraiment le ciel !

Voyage dans l’ouest américain (3/10) Joshua tree national park

Posté : 8 juin, 2009 @ 10:25 dans USA OUEST | 9 commentaires »

 

joshua tree

SECOND DAY : « BORN TO RUN »

Lever tôt, c’est le grand départ, destination le parc de  Joshua Tree. La route est longue. La « la women » nous avait prévenus : « ici les distances sont énormes » avec son léger accent suisse qui met l’accent sur le O de énorme, cela laissait présager une épreuve redoutable. Elle le fut. Mais la route ici c’est l’épine dorsale de notre voyage. Et puis, au bout, quelle récompense ! Les voici enfin nos paysages de western ! Peuplés de coyotes hostiles et de tarentules sanguinaires.  J’ai la situation privilégiée de dormir sur le toit du van à l’abri de tous les dangers, alors que les autres doivent monter leurs tentes. Le parc est parsemé de rochers que le soleil déclinant teinte en orangé tandis que les arbres de Josué ressemblent à des sapins de Noël !

le parc de joshua tree

P.S. Les coyotes semblent se nourrir de pâte dentifrice et les tarentules sont inoffensives. Tout fout le camp !

camping

 

Voyage dans l’ouest américain (2/10) Disneyland

Posté : 5 juin, 2009 @ 5:13 dans USA OUEST | 11 commentaires »

 chez Mickey

FIRST DAY : « BORN IN THE USA »

Première nuit dans un véritable hôtel californien. Trop fatigués pour regarder jusqu’au bout l’élection de Miss América à la TV (elles étaient toutes permanentées aussi).

Premier matin, en route pour Disneyland. Traversée de L.A., nous roulons au travers d’interminables banlieues tantôt riches, tantôt pouilleuses, une heure de route et nous sommes chez Mickey.

Chez Mickey, c’est notre premier contact avec de vrais américains. On les sent fiers d’être « born in the USA », jusqu’à leur revue qui s’intitule célébration USA ! Remarque, on est content pour eux, parce que moi, me promener avec des grandes oreilles noires sur la tête, je me sentirais un peu ridicule. Le soir, nous dînons dans un bowling. C’est une autre Amérique, celle de la Budweiser, du chili à 3 dollars et des serveurs mexicains. Je l’aime bien aussi.

musiciens  de la  Nouvelle Orléans

Voyage dans l’ouest américain – Californie Arizona Utah Nevada (1/10)

Posté : 4 juin, 2009 @ 6:02 dans USA OUEST | 10 commentaires »

 

 la women

LOS ANGELES
FIRST CONTACT AVEC « LA WOMEN »


9h30 PM. L’avion se pose enfin. Derniers sourires des hôtesses permanentées. Elles ressemblent toutes à des actrices de feuilleton TV. Il fait nuit, nous sommes crevés . L’aéroport est semblable à tous les autres, pas de surprise. Formalités des bagages, derniers contrôles. 

L.A.  nous voici ! Dehors la chaleur nous saute à la gorge, premiers palmiers, premières voitures énormes et rutilantes de chromes. Pas de doute, c’est l’Amérique. Où aller ? Quand même, c’est grand l’Amérique. No problem, elle est là, elle sourit. C’est notre « la women ».

le van

 

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...