Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'SEYCHELLES CROISIERE'

Ma croisière aux Seychelles (12/12) Ile Cousin

Posté : 19 novembre, 2009 @ 8:49 dans SEYCHELLES CROISIERE | 17 commentaires »

Jour 10 -

Voici notre dernière journée. L’île Cousin est une réserve ornithologique protégée et Cousine ne se visite pas . Le canot fonce sur la plage si vite qu’on croirait s’écraser sur les arbres et en fait, poussé par un moteur jet sans hélice, il glisse réellement sur le sable et nous n’avons pas à nous mouiller les pieds.

arrivée du canot

Les oiseaux volent dans tous les sens. D’autres couvent leurs oeufs posés en équilibre sur une branche. La sterne blanche, nommée aussi sterne fée, hirondelle au bec bleu est le symbole des Seychelles. Les noddis font leurs nids.

sterne

 La pie chanteuse au nombre de 47 dans le monde accourt au siffflet du guide.

pie chanteuse

 Les pailles- en- queue et leurs petits duveteux nichent au pied des arbres. Il y a plein de lézards et de crabes. La tortue Georges est une célébrité. Et puis ce qui est triste, ce sont des oiseaux englués dans des plantes collantes qui sont , comme les oiseaux mazoutés de nos régions, destinés à mourir, ne pouvant plus voler ni s’alimenter. Dans ce système écologique, l’homme laisse la nature et n’intervient pas.

paille en queue

Nous déjeunons face à l’ïle Cousin après une dernière baignade autour du bateau, dans la mer profonde délicieusement chaude.

Hélas, après ces journées paradisiaques, nous voici projetés dans la marina de Mahé, pour notre dernière nuit, dans les odeurs pestilentielles de l’usine à thon « petit navire » ! Invités par Justin, nous allons boire un pot au café pirate où la musique est assourdissante. C’est un retour brutal à la civilisation. 



Enchantés par ce voyage, nous avons découvert des îles merveilleuses encore préservées (13 îles et ilots ) où nous étions le plus souvent tout seuls. Nous avons débarqué dans des endroits déserts, pénétré la forêt tropicale, approché de très près les oiseaux qui n’ont pas peur de l’homme, nagé dans des eaux transparentes entourés de poissons colorés, nous nous sommes baignés sur les plus belles plages qui existent au monde dans une eau à 28° et avons joué aux robinsons.

plage

C’était un avant goût du  paradis !

Ma croisière aux Seychelles (11/12) Ile de Grande Soeur

Posté : 16 novembre, 2009 @ 8:43 dans SEYCHELLES CROISIERE | 10 commentaires »

Jour 9   -  

Départ pour l’île de Grande Soeur. Nous passons devant Petite Soeur qui a de très beaux rochers. Le bateau nous laisse face à la plage et va s’ancrer 500 mètres plus loin. Au tuba nous le rejoignons, non sans admirer au passage plusieurs tortues marines et un gros poisson coffre à tête de cochon !

Puis l’annexe nous dépose sur la plage côté lagon. Là sont au rendez-vous les poissons poules (platax) nommés aussi « poissons poubelles » qui attendent leur pain quotidien. Ils sont grands, plats, argentés. Ils nous frôlent les jambes dans 50 cm d’eau. Ils nous mordent les doigts en même temps que le pain, on peut les caresser et aussi les prendre dans les bras !

platax

Nous traversons la cocoteraie splendide, arbres très hauts, rochers énormes, pour découvrir une plage extraordinaire en camaieu de bleus avec de grosses vagues où il fait bon se faire rouler.

barbecue

Retour côté lagon pour un barbecue sympa dont les mouches attaqueront les restes ! Une grosse tortue arrive sur la plage avec la marée montante. Justin la fait danser, la prend dans ses bras, elle n’est pas farouche. Ah, il faut quitter l’île à regret.

tortue

Nous partons sur Praslin, repassant devant l’anse Lazio, avant de faire un stop à l’Anse Georgette. Il y a des vagues et seuls deux des nôtres atteindront la plage où ils découvriront un superbe golf dont ils se feront éjecter manu militari ! Pendant toute ma plongée, j’aurai devant mon masque un minuscule poisson rouge pilote !

devant l'anse georgette

Nuit devant l’anse Georgette

Ma croisière aux Seychelles (10/12) Praslin – Vallée de Mai

Posté : 13 novembre, 2009 @ 8:45 dans SEYCHELLES CROISIERE | 11 commentaires »

 

Jour 8 -

Direction la vallée de Mai, protégée par l’Unesco, où poussent les « cocos fesses »

cocos fesses

 Les noix femelles, une fois la bourre enlevée, ont la forme de fesses (d’où leur nom ), les cocotiers mâles ont des fruits sous forme de phallus, étonnant n’est-ce pas ?

cocotier mâle

Il faut 7 ans pour qu’une noix arrive à maturité et 30 à 45 ans avant que le cocotier devienne mâle ou femelle. Il faut que le mâle ne soit pas loin des femelles et que le vent pousse le pistil dans la bonne direction pour que la fécondation se fasse d’où le prix de la coco fesse polie et vernie 3000 FF pour le touriste.

                dans la vallée de mai              vallée de mai

Un petit arrêt sur la plage de l’anse Volbert est le bienvenu. Le bel hôtel Sun paradise est là avec ses jolies allées fleuries et la mer à cet endroit prend une teinte jade, l’eau est super chaude et bordant la plage les flamboyants aux fleurs rouges nous offrent leur ombre bienfaisante, face à l’îlot Chauve-souris.

flamboyants

Ma croisière aux Seychelles (9/12) Ile Félicité – Ile Coco

Posté : 10 novembre, 2009 @ 8:40 dans SEYCHELLES CROISIERE | 9 commentaires »

 

 Jour 7 -

Mouillage devant l’île de Félicité, très verdoyante. Les rochers plongent dans l’eau turquoise. Au tuba nous découvrons poissons et une tortue.

devant Félicité

Sur l’île, deux maisons sont à louer, tout compris bien entendu, avec cuisinière, femme de chambre et un bateau à disposition : 1700 dollars par nuit. Carole Bouquet y serait venue.

La vue depuis la mer est tout aussi intéressante me semble-t-il.

ile coco

L’après-midi nous partons en canot pour l’île Coco toute proche, un must pour les fonds sous-marins et débarquons devant les rochers qui font comme un immense porche. J’avais déjà plongé en 97 et découvert des coraux de toutes les couleurs ainsi que les poissons, mais c’était un véritable labyrinthe car la hauteur d’eau n’était pas suffisante pour nager. En 97 c’était merveilleux car l’île avait été interdite pendant 5 ans pour permettre aux coraux de se développer. En 98, el nino a fait que le réchauffement de l’eau pendant trois jours à 35° a tué tous les petits animalcules qui servaient de nourriture aux coraux. Ceux-ci commencent à repousser lentement sur 3 ou 4 cm. Cette fois, c’est marée haute, l’eau est transparente et à défaut des coraux, les nuées de poissons sont là ainsi que tortues et raies pour notre notre plus grand bonheur.

bancs de poissons

Nuit Anse Volbert à côté de l’ilôt Chauve Souris, ilot interdit réservé à un hôtel sympathique mais cher évidemment ! Je l’ai visité par les films d’Antoine qui savait apprécier la vue depuis le pigeonnier !

ilot chauve souris

Ma croisière aux Seychelles (8/12) La Digue

Posté : 7 novembre, 2009 @ 8:38 dans SEYCHELLES CROISIERE | 13 commentaires »

Jour 6 -

chars à boeufs

La Digue était en 97 une île tranquille. Elle semblait avoir arrêté le temps au rythme lent de ses chars à boeufs et de ses bicyclettes. Aujourd’hui les voitures sont nombreuses.

en vélo

Une fois choisis nos vélos, nous sommes partis vers Estate Union, une sorte de réserve où l’on trouve un vieux cimetière, la maison du film Emmanuelle, un parc à tortues, une fabrique de coprah, un moulin pour faire de l’huile de coco, une plantation de vanille et un vieux bateau de pirates qui a servi pour un film.

maison d'emmanuelle

C’est aussi la porte ouverte sur L’ANSE SOURCE D’ARGENT, là où sont pris les plus beaux clichés des Seychelles, dans cet éboulis d’imposants blocs de granit dévalant des collines verdoyantes jusqu’à la mer transparente.

anse source d'argent

La plupart des anses sont désertes et on peut y vivre en robinson.
Une frange de sable, un rideau de cocotiers et quelques rochers. Le bonheur à l’état pur !

anse source d'argent

L’après-midi nous nous rendons à l’anse Patate au nord de l’île et à 3 kms de la jetée. La mer remue beaucoup. Mon compagnon brave les grossses vagues alors que je l’observe inquiète. Il verra une tortue et un banc de barracudas qui heureusement ne se dirige pas sur lui. Je voudrais bien y aller aussi, mais je dois renoncer, les vagues me projetant sur des rochers coupants. Nos amis sont allés à Grande Anse et à l’anse Coco ou l’un de nous a eu très peur s’étant baigné sur une plage dangereuse où il a été entraîné par trois fois vers le fond.

anse patate

Revenus saufs sur le bateau, nous nous préparrons pour la soirée dans une maison créole près de l’eau, où l’on débarque de nuit au milieu des crabes qui sortent dès que le jour tombe. La famille, amie du skipper, nous accueille gentiment. La table est mise sur la terrasse et  les poissons  grillent au barbecue. Les cocktails se succèdent,  la musique est joyeuse et les danses sensuelles.

Nuit à la Digue.

Ma croisière aux Seychelles (7/12) île Curieuse

Posté : 3 novembre, 2009 @ 8:35 dans SEYCHELLES CROISIERE | 11 commentaires »

Jour 5 -

Nous n’avons pas loin à aller pour débarquer sur Curieuse, ile de 2kms sur 1km. De gros nuages menacent, mais la pluie ne tombera que l’après-midi nous laissant toute la matinée pour visiter l’ile tranquillement. C’était autrefois une île réservée aux lépreux et la maison du médecin existe encore étant transformée en petit musée.

à curieuse

Nous marchons 1h ½, traversant la mangrove par une passerelle et revenant par la digue qui permet d’élever les petites tortues en toute sécurité dans un bras de mer protégé. Nous découvrons les grosses tortues géantes terrestres venues d’Aldabra et nous amusons à leur tapoter le dos pour qu’elles avancent !

tortue

Un barbecue nous attend. La table est mise si belle (assiettes décorées, verres à pied avec serviettes savamment pliées, nombreux  plats  , bouteilles de vin) que les touristes qui se trouvent là avec leur bouteilles de coca à la main demandent « mais qui sont ces gens pour être si bien servis ? Des diplomates ou des nababs ? »

Navigation jusqu’à l’île de la Digue sous la pluie. Arrêt de la pluie à l’arrivée. Sous le ciel gris, la couleur de l’eau à l’heure du coucher de soleil, prend une teinte d’un bleu irréel.

Nuit dans l’arrière port de la Digue.

Ma croisière aux Seychelles (6/12) Praslin (anse Lazio) îlot St Pierre

Posté : 31 octobre, 2009 @ 8:31 dans SEYCHELLES CROISIERE | 13 commentaires »

Jour 4 -

Anse Lazio

anse lazio

Très beau temps. Je sors la tête de l’écoutille du bateau , je suis face à l’une des plus belles plages au monde sur laquelle j’avais déjeuné  dans un restaurant au nom très poétique, le restaurant Bonbon plume !

moi

 Plongée magnifique le long des rochers. Vu un ptéroïs

pterois

 ce poisson aussi magnifique que venimeux,  aux voilures ondulant au gré des courants et une tortue qu’on surnommera Ginette.

tortue

Ilot St Pierre

Navigation l’après-midi jusqu’à l’îlot St Pierre connu pour ses fonds exceptionnels. Chacun de ces bijoux de granit baigne dans l’un des plus beaux aquariums naturels du monde.

ilot st pierre

Etant déjà venue là quatre ans auparavant, je n’avais pas osé faire le tour du rocher qui se trouve à gauche de l’ilot, m’étant trouvée nez à nez avec un barracuda. Cette fois je vais tout oser pour ne plus avoir de regrets et je ne manquerai rien malgré les vagues qui se brisent sur une dalle plate. Je verrai une tortue et des poissons d’un bleu phosphorescent entre autres. Ah si  je manquerai le requin que l’un de nous a vu sous une roche et dont il ne nous parlera qu’à la fin du séjour pour ne pas effrayer ces dames !

Navigation jusqu’à baie Ste Anne pour remplir les réservoirs d’eau. Il y en a qui prennent beaucoup de douches !
Mouillage à l’anse Volbert à Praslin, nuit calme abritée des vents.

Ma croisière aux Seychelles (5/12) Bird Island

Posté : 28 octobre, 2009 @ 8:35 dans SEYCHELLES CROISIERE | 13 commentaires »

Jour 3 –

Bird est décrite comme la plus parfaite des îles désertes, un véritable joyau. C’est une île coralienne au relief plat, une île pour solitaires avec un million de voisins sur 1 km2, les sternes venus pour y nicher à même le sable en ce mois de mai. L’île fait 1km,500 de long sur 600m de large. Elle se trouve à 96 kms au nord de Mahé. Sa population est de 30 personnes.

A quelques milles, le récif de corail s’arrête face à un abysse de 2000 m, le banc des Seychelles, propice à la pêche au gros. Les baleines viennent s’y accoupler.

à bird

Nous découvrons l’île au petit matin. Des bois morts, sur lesquels se posent les oiseaux, décorent la plage d’un blanc immaculé, d’une pureté absolue. Les oiseaux nous regardent et l’on peut les approcher tout près sans qu’ils soient effrayés ni ne s’envolent.  Le spectacle est hallucinant. Le ciel et le sol grouillent de millions de battements d’ailes au milieu des cris stridents. Je pleure de bonheur. Les bungalows de l’hôtel qui acueillent les touristes fortunés s’aperçoivent derrière des massifs de fleurs. La plus grosse et vieille tortue des Seychelles est dans les parages. Je vous présente Esmeralda, 200 ans, 300 kilos !

esmeralda

Suivant Justin, nous marchons sur la plage blanche qui réverbère le soleil et nous voyons notre peau rougir à vue d’oeil. Vite cachons les bras sous un paréo. Dur de marcher dans le sable par cette chaleur ! Nous tentons une échappée sous les frondaisons et sommes arrêtés par un panneau : « no entry, only birds » (interdit d’entrée, seulement les oiseaux) ! Sur cette plage des piquets indiquent l’emplacement où les tortues carets sont venues pondre leurs oeufs en cette saison.

sternes

Nous arrivons à l’observatoire de la colonie d’oiseaux de mer, des milliers de sternes qui ont envahi tout un territoire pour y faire leur nid et qui volent au-dessus de nos têtes, lâchant quelquefois de quoi nous porter bonheur longtemps ! Dans un concert de piaillements.

Mon ami  voyageur  Chris-Tian    me rappelle cette jolie chanson de notre très regretté Daniel Balavoine : 
« j’aimerais mieux être un oiseau »

http://www.youtube.com/watch?v=6-IR_TVFihk

“J’ai jamais eu les pieds sur terre… J’aimerais mieux être un oiseau… Si jamais c’était plus beau… Plus beau vu d’en haut… D’en haut… J’ai comme des envies de métamorphoses… Je sens quelque chose qui m’attire,qui m’attire, qui m’attire vers le haut…”
“Je crois capter les ondes venues d’un autre monde… J’aimerais mieux être un oiseau… Je voudrais voir le monde à l’envers… J’aimerais mieux être un oiseau …”.

Il me semble qu’ici, particulièrement en ce lieu, j’aimerais être cet oiseau !

oiseaux

Autrefois les Seychellois mangeaient tous les oeufs, participant à un véritable massacre écologique. Aujourd’hui, ils se contentent de prendre les deux premières pondaisons et laissent la troisième pour la survivance de l’espèce. Nous mangerons donc ces oeufs, un peu plus petits que ceux de poules, avec quelques taches brunes sur la coquille et un jaune qui, cuit, aura une couleur orange. Justin justement vient de nous en ramener un seau entier ! Retour au bateau pour un déjeuner tardif. La pluie tombe subitement, nous dégoulinons.

Nuit en navigation vers Praslin, Anse Lazio

Un avis de coup de vent est annoncé. Nous décidons de ne pas dîner pour arriver au plus vite à Praslin. Départ à 18 h, arrivée 8 h ½ plus tard, soit à 2h30 du matin après avoir dormi sur le pont sans trop de mal au coeur !

Ma croisière aux Seychelles (4/12) Ile du Nord – Ile Silhouette

Posté : 25 octobre, 2009 @ 8:25 dans SEYCHELLES CROISIERE | 12 commentaires »

 

Jour 2 –

Navigation vers l’île du Nord, trois heures de route avec la grand voile. L’arrivée est fascinante  pour une île dont le nom n’est pas très évocateur.

plage

La couleur de l’eau d’un bleu profond, la plage d’un blanc étincelant, les spectaculaires glacis (roches granitiques) se jetant à pic dans la mer et surmontés d’une frange de cocotiers sont admirables. C’est l’endroit préféré du skipper et le plus bel endroit que nous verrons, qui sera aussi perçu comme tel par un promoteur qui y construira un hôtel 5 étoiles aux tarifs faramineux !

la plage

Nous plongeons aussitôt pour aller jusqu’à la plage déserte où déferlent quelques vagues qui m’arrachent mon masque. Il y a du courant et j’ai des difficultés pour revenir au bateau.  Fameux déjeuner devant l’île avec des brochettes de gambas !


Quinze minutes plus tard, nous débarquons difficilement sur Silhouette à cause de la barrière de corail. L’île culmine à 750 mètres au mont Plaisir. Avec 3000 mm de pluies par an, la forêt équatoriale est luxuriante. Sur les pentes, on voit beaucoup de roches granitiques noires. Le village de La Passe  a quelques 300 habitants qui ont transformé l’île en site pilote pour l’exploitation agricole et fermière.

Avec le solitaire gardien de ce côté de l’île, entourés de chiens, poules et coqs, nous pénétrons dans la forêt qui est comme un jardin avec tous les arbres fruitiers, l’arbre à pain, les bananiers, les plantations de tabac, café, canelle, avocats. De grandes roussettes s’élancent d’un arbre à l’autre et de grosses araignées tissent leur toile immense près de notre chemin.

dans l'ile

Equipée ardue, ça grimpe raide. La moiteur chaude nous environne, l’eau coule des fronts. J’arrive enfin au sommet d’une dalle noire si épuisée que dans le paysage qui s’offre à moi : une anse où 150 mètres plus bas se trouve un seul bateau, je ne réalise pas que c’est le nôtre !

Nuit en navigation vers Bird Island

Le skipper, pour nous éviter de perdre une journée décide de consacrer sa nuit pour voguer vers Bird à 40 milles de Silhouette. Je dors dans le cockpit mais la pluie se met à tomber si drue qu’il n’y a plus un endroit de sec. Dans les couchettes, c’est impossible de tenir tous hublots fermés, on y étouffe. Je m’installe par terre dans le salon intérieur. Je crois n’avoir pas dormi mais il paraît que je ronfle … fort !

Ma croisière aux Seychelles (3/12) Mahé – Parc marin de Ste Anne (île Ronde)

Posté : 22 octobre, 2009 @ 7:07 dans SEYCHELLES CROISIERE | 8 commentaires »

 

Jour 1 –

A l’arrivée de l’avion venant de France, la chaleur nous saute à la figure. J’ai à peine fait dix mètres que je suis cramoisie. Le taxi nous dépose à la marina où nous posons les sacs sur le bateau avant d’avoir quelques heures pour visiter Mahé, la capitale des Seychelles. Un petit coup d’oeil au temple tamoul hindou avec ses dieux colorés,

 le temple

un arrêt au marché avec ses épices, ses fruits et légumes tropicaux,

 le marché

 une pause devant l’étal aux poissons au-dessus duquel des aigrettes font le guet,  que déjà la typique clock tower (la même qu’à Londres) marque l’heure d’embarquer.

l'horloge

Nous nous installons dans nos cabines pendant que le catamaran apareille vers le parc marin de Ste Anne, proche. Le canot mis à l’eau, nous débarquons rapidement, secoués par le ressac, entre de petits rochers, sur la plage minuscule de l’ile Ronde.

ile ronde

Celle-ci, couverte d’une importante végétation, est si petite qu’on peut en faire le tour en dix minutes. Attention, les moustiques attaquent. L’une de nous comptera 40 piqûres rouges, énormes et gonflées au retour. Nous nageons jusque vers le môle, l’eau est assez trouble mais il y a d’assez beaux poissons. Des escouades de poissons volants partent en étoile et en trombe devant le voilier !

coucher soleil

Premier coucher de soleil magnifique, vu du bateau. Premier cocktail de bienvenue. Vous êtes tous invités !
Je deviens volubile et conte déjà mes aventures en Asie, encouragée par des auditeurs aussi enthousiastes qu’étonnés.

justin

12
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...