Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'LIBYE FEZZAN'

Merveilles du Fezzan – désert de Libye (présentation 1/6)

Posté : 7 mai, 2011 @ 5:25 dans LIBYE FEZZAN | 12 commentaires »

 

octobre / novembre 2002

Enfin l’aboutissement d’un rêve après une attente de quelques années. Etant risqué de partir vers le sahara algérien, j’ai préféré choisir la Libye (en paix à ce moment là) qui se trouve à moins de 50 kms du Tassili n’Ajjer en Algérie. Le Sahara n’a pas de frontière, n’est-ce pas ? Et puis j’ai voulu aussi partir sur les traces de mon ami Gabriel Osmont avec lequel j’avais fait tant d’expéditions sahariennes, qui nous avait malheureusement quittés à l’âge de 51 ans et qui me vantait fort ce site.

libye3.jpg

Ces fous de désert

Nous sommes deux amies grandes voyageuses , moi et Andrée, et nous partagerons ces aventures avec un père et son fils passionnés de désert, Henri et Philippe et deux autres filles jeunes, Isabelle et Sandrine.

 Nous parlerons beaucoup de voyages et Henri de sa passion pour le bricolage (il sera tout fier d’avoir avec lui une minuscule vis et un tournevis pour réparer la branche cassée d’une lunette d’un targui), Philippe de sa famille laissée en France, Isabelle de son travail aux impôts et Sandrine, qui a sa propre société, nous demandera comment trouver un homme qui vous aime pour vous et non pas pour votre argent ?

Un thé au sahara libyen (2/2)

Posté : 4 mai, 2011 @ 7:43 dans LIBYE FEZZAN | 12 commentaires »

 

Nos six touareg (trois chauffeurs, un guide, un cuisinier et un policier chargé de protéger les sites rupestres) étaient gais et dévoués. Ils avaient conscience de garder leur environnement intact de tous déchets et économisaient le bois devenant rare.

124.jpg

Nous marchions dans des paysages féériques où nos pas s’inscrivaient comme une dentelle sur les crêtes. Emotions garanties quand les 4×4 s’élançant à l’assaut des dunes, basculaient sur le vide de l’autre versant !

Autour du feu, nous partagions la galette cuite sous la cendre et le thé dont le premier verre est amer comme la vie, le second est fort comme l’amour et le troisième suave comme la mort.

libye87.jpg

Puis chacun cherchait son coin pour étaler son duvet et dormir avec le ciel comme toile de tente. Interdit de fermer les yeux avant d’avoir vu trois étoiles filantes ! Bien sûr il y avait du vent et il faisait froid, mais le thé brûlant du petit matin réchauffait les corps et nous étions heureux.

Les touareg ont vu leurs caravanes disparaître et leur survie devenir problématique avec l’assèchement du sahel. Ils ont des difficultés à se sédentariser mais ils gardent, derrière leur chèche, le port noble des seigneurs du désert.

Malgré leur soulèvement au Niger en 1990 mené par Mano Dayak, les touareg, se répartisssant entre cinq états, restent un peuple oublié du monde qui mise sur le tourisme pour les aider à sortir de leur pauvreté et là, au moment où je vous parle, en 2011, c’est plutôt très mal parti hélas.


__________________________________________________________________________

Un thé au sahara libyen (1/2)

Posté : 30 avril, 2011 @ 8:03 dans LIBYE FEZZAN | 12 commentaires »

 

Le Sahara, pour moi, c’est le plus beau désert du monde !

Le désir l’emportant sur la crainte des menaces terroristes, je suis partie début novembre 2002 avec Nomade Aventure à la découverte des splendeurs du Fezzan, délire de pierre et de sable façonné par les caprices du vent.

Le Fezzan, situé à environ 1.300 kms au sud-ouest de Tripoli, est constitué de grands ergs et de reliefs ruiniformes ainsi que de plateaux entaillés par des oueds. Ce n’est que la continuité de la géologie du Hoggar. L’oasis de Ghat n’est qu’à 50 kms à vol d’oiseau de Djanet en Algérie. Depuis la levée de l’embargo, la reprise du vol Tripoli Sebha accentue la fréquentation touristique de ces sites. (Enfin c’est bien fini tout ça pour l’instant, espérons que le pays retrouvera sa liberté !).

Dans l’Akakus et l’oued Mathendous, on trouve peintures et gravures rupestres attestant d’un sahara autrefois verdoyant où l’eau était omniprésente ainsi que les animaux de la savane africaine tels qu’éléphants, girafes, autruches …

libye84.jpg

La vie dans le désert se réduit à l’essentiel. Rien qu’un espace sans limite où se mêlent le bleu du ciel et la blondeur des dunes, où l’air est léger et l’âme apaisée.

libye82.jpg

C’était une petite expédition où il fallait emporter l’essence, l’eau et la nourriture nécessaires pour trois 4×4 et 12 personnes pendant plusieurs jours. Les véhicules consommaient 27 litres aux 100 kms (l’essence coûtait environ un franc le litre, le pays étant au quinzième rang des producteurs de pétrole) et nous -mêmes avions droit chaque jour (au début) à remplir d’eau une petite cuvette de 15 sur 20 cms pour la toilette.

Takouinet en Libye – un bivouac inoubliable

Posté : 2 août, 2008 @ 1:21 dans LIBYE FEZZAN | 12 commentaires »

 Takouinet

Après quelques ensablements, les trois véhicules atteignirent enfin ce lieu magique environné de dunes dorées par le coucher du soleil. C’était à Takouinet en Libye et je participais à  un voyage organisé  par une agence habituée aux expéditions dans le désert.

Pendant que les guides s’affairaient à installer le camp , nous partions deux par deux, un matelas sous le bras, dans des directions différentes afin de trouver un petit coin tranquille pour préparer notre couche du soir. Un petit creux auprès de deux minuscules arbustes me sembla idéal et nous commençâmes à aplanir le sol avec nos mains.

Puis nous nous dirigeâmes vers la crête d’une dune pour avoir un aperçu d’ensemble. Nos pieds s’enfonçaient dans le sable qui s’écroulait sous nos pas si bien que je suis arrivée en haut sur les genoux . C’était une jouissance de laisser filer entre nos doigts ce sable fluide de couleur ocre si doux à caresser. Nos pas ornèrent la crête d’une fine dentelle pendant que le soleil couchant embrasait somptueusement le ciel.

La nuit tombée, le froid commença à se faire sentir et nous nous retrouvâmes autour d’un  feu à tremper la taguella, la galette cuite sous la cendre, dans la chorba, soupe à base de légumes et de tomates, avec quelques dattes pour le dessert, modeste repas  accompagné des trois petits verres de thé  traditionnels .

A la lueur des lampes frontales, nous eûmes quelques difficultés à retrouver « notre chambre » en plein air. Enfouis dans un bon duvet, nous fîmes le vœu de ne point nous endormir avant d’avoir vu une étoile filante. Le ciel était constellé et la lune formait un croissant inhabituel. Nous nous endormîmes en écoutant chanter la dune.

 

 

 

 

Autour du thé

Posté : 22 février, 2008 @ 8:55 dans LIBYE FEZZAN | 31 commentaires »

Moussa

 

 Je me suis faite belle pour vous accueillir aujourd’hui dans ma maison virtuelle dont le toit est … la voûte céleste ! J’espère que vous visiterez toutes les pièces car dans l’une d’elles vous attend un petit prince du désert avec son magnifique sourire.

Je vous invite, avec Moussa, à déguster le thé de l’amitié et du partage.

Je suis touchée que vous soyez venus et vous remercie de vos commentaires qui me sont précieux.

Chez les touareg, le thé est un véritable rituel d’accueil, de détente et de négociation. On lui prête de nombreuses vertus, dont celles de pouvoir couper la faim, la soif et de réduire la fatigue.

La préparation du thé répond exactement au mode de vie des nomades. Quel thé ? C’est un thé vert de chine et on boit non pas un, mais trois verres de thé   

Le premier thé est fort, juste les feuilles infusées : un verre est rempli puis versé et reversé dans les autres verres. Tout l’art réside à verser le thé de très haut, créant une cascade de liquide s’étirant parfois jusqu’à un mètre pour en couper l’amertume et en favoriser la mousse. Puis on remet l’eau de la théière à chauffer en ajoutant de la menthe et du sucre ; le troisième suit le même processus, ainsi la teneur en théines est de plus en plus faible.

 Les touareg disent que  le premier thé est âpre comme la vie

                                        le second est fort comme l’amour 

et le troisième suave comme la mort  !

 

Ce fut une grande fête puisque plus de deux cents personnes se sont déplacées pour venir boire le thé en deux jours . Merci à tous,  j’espère que vous n’avez pas oublié d’admirer la croix du sud au-dessus de vos têtes ! 

Quelques photos du sahara

Posté : 11 janvier, 2008 @ 2:14 dans LIBYE FEZZAN | 2 commentaires »

Un avant-goût du sahara
Album : Un avant-goût du sahara
Toutes ces photos ont été prises dans le désert de Libye
0 image
Voir l'album
123
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...