Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'coups de coeur'

Les poissons tropicaux d’Océanopolis

Posté : 19 mai, 2015 @ 7:12 dans BRETAGNE, coups de coeur | 22 commentaires »

 Océanopolis est un centre de culture et de recherche scientifique sur la mer,  situé à Brest.

 Sa visite est passionnante. Il faut y passer une journée entière pour tout voir.

le pavillon tempéré présente végétaux et animaux de la côte bretonne ainsi que des informations sur les marées, les vagues et la formation des océans.

Le pavillon polaire est pittoresque avec la faune des pôles nord et sud,  dont les phoques, les manchots et les otaries.

Le pavillon tropical comporte dans l’un de ses nombreux bassins, un lagon reconstitué où l’on peut voir coraux et  poissons tropicaux .

C’est ce que j’ai choisi de vous montrer aujourd’hui.

 

Plaidoyer pour les animaux de Matthieu Ricard

Posté : 28 janvier, 2015 @ 8:11 dans coups de coeur | 23 commentaires »

 Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en biologie moléculaire, invite à étendre notre bienveillance à l’ensemble des êtres sensibles dans son ouvrage   » Plaidoyer pour les animaux  ». 

 Nous aimons les animaux, mais nous les tuons et les mangeons aussi. Ainsi, à l’heure où le statut des animaux de compagnie devrait passer de « biens meubles » à « êtres doués de sensibilité », 60 milliards d’animaux terrestres et 1000 milliards d’animaux marins meurent chaque année pour notre consommation. Un véritable « zoocide », néologisme créé par l’auteur.

téléchargement

Extrait de l’introduction


« Certains naissent avec des tendances naturelles à la compassion. Dès leur plus jeune âge, ils font preuve d’une bienveillance spontanée à l’égard de ceux qui les entourent, y compris les animaux. Tel ne fut pas mon cas. De famille bretonne, je suis allé à la pêche jusqu’à l’âge de 14 ans. Je me souviens aussi, dans mon tout jeune âge, d’avoir, avec des camarades de l’école communale, fait griller des fourmis en concentrant les rayons du soleil à l’aide d’une loupe. Rétrospectivement, j’en ai honte mais, plus encore, je suis déconcerté à l’idée que ce comportement me soit apparu normal. Quand j’avais 5 ans, au Mexique, mon père m’a emmené voir des corridas. C’était la fête, la musique était exaltante… Tout le monde semblait trouver cela très bien. Pourquoi ne suis-je pas parti en pleurant ? Était-ce un manque de compassion, d’éducation, d’imagination ? Il ne m’était pas venu à l’esprit d’essayer de me mettre à la place du poisson, de la fourmi, du taureau. Avais-je simplement le cœur dur ? Ou n’avais-je simplement pas réfléchi, pas ouvert les yeux ?
Il a fallu du temps pour que s’opère en moi une prise de conscience. J’ai vécu plusieurs années avec l’une de mes grands-mères qui avait toutes les qualités qu’on peut attendre d’une grand-mère. Comme beaucoup de gens, par ailleurs bons parents ou bons enfants, elle était férue de pêche à la ligne. Lorsque nous étions en vacances, elle passait souvent ses après-midi à pêcher au bord d’un lac ou sur les quais du Croisic, en compagnie de vieilles Bretonnes qui portaient encore la coiffe en dentelle blanche des Bigoudens. Comment ces braves gens auraient-ils pu vouloir faire du mal à qui que ce soit ? Au bout de l’hameçon, les petits poissons frétillants qui sortaient de l’eau scintillaient dans la lumière. Certes, il y avait ce moment pénible, lorsqu’ils étouffaient dans le panier d’osier et que leurs yeux devenaient vitreux, mais je détournais vite le regard.
Quelques années plus tard, alors que j’avais 14 ans, une amie me fit remarquer à brûle-pourpoint : «Comment ? Tu pêches !» Le ton de sa voix et son regard à la fois étonné et réprobateur étaient suffisamment éloquents.
«Tu pêches ?…» Soudain, la scène m’apparut très différemment : le poisson tiré de son élément vital par un crochet de fer qui lui transperce la bouche, étouffant dans l’air comme nous nous noyons dans l’eau. Pour attirer le poisson vers l’hameçon, n’avais-je pas aussi transpercé un asticot pour en faire un appât vivant, sacrifiant ainsi une vie pour en détruire plus facilement une autre ? Comment avais-je pu si longtemps détourner ma pensée de cette réalité, de ces souffrances ? Le cœur serré, je renonçai immédiatement à la pêche.
Certes, en comparaison des drames qui dévastent la vie de tant d’êtres humains dans le monde, ma préoccupation pour de petits poissons peut sembler dérisoire. Mais ce fut pour moi un premier déclic.
À l’âge de 20 ans, j’eus la grande chance de rencontrer des maîtres spirituels tibétains qui ont, depuis, inspiré chaque instant de mon existence. Leur enseignement était centré sur la voie royale de l’amour et de la compassion universels.
Alors que, longtemps, je n’avais pas su me mettre à la place d’autrui, à l’école de ces maîtres j’ai peu à peu appris l’amour altruiste en ouvrant, du mieux que je le pouvais, mon esprit et mon cœur au sort des autres. Je me suis entraîné à la compassion et j’ai réfléchi à la condition humaine et à celle des animaux. Il me reste certainement un long chemin à parcourir, et je continue à faire de mon mieux pour avancer dans ma compréhension des enseignements que j’ai reçus. »

 

Pour ma part, j’avoue être horrifiée par les mises à mort dans les corridas, l’expérimentation sur les animaux de laboratoire, l’abattage d’animaux dans des conditions cruelles, les sacrifices d’animaux pour des rituels dans certains pays où l’on mange aussi chiens et chats.

Revenue de chez les tibétains, je ne voulais plus tuer un seul animal, à commencer par les moustiques, ensuite je me suis retrouvée pourtant dans une maison neuve avec des cafards derrière le frigo qui se multipliaient et j’ai dû la mort dans l’âme les exterminer ! Et puis il ne faut pas se cacher les yeux, hypocrites que nous sommes, la viande, le poisson, les volailles font partie de nos plats préférés. Cruels aussi nous sommes lorsque nous découpons un homard tout vivant ou que nous jetons les crabes ou les langoustines dans l’eau bouillante pour les cuire ! Ah je préfère n’y point penser !

C’est adopté ! Aujourd’hui l’Assemblée nationale a reconnu aux animaux la qualité d’« êtres vivants doués de sensibilité »
C’est une avancée juridique  qui j’espère permettra de relancer le débat sur la place accordée aux animaux dans notre société. Si elle était prise au sérieux, une telle loi devrait condamner de nombreuses pratiques dont les animaux sont victimes aujourd’hui, notamment en élevages et abattoirs. Nous en sommes encore loin: mobilisons-nous pour que ce vrai changement survienne.

Merveille de la nature l’eucalyptus arc-en-ciel

Posté : 16 janvier, 2015 @ 7:57 dans coups de coeur | 23 commentaires »

L’eucalyptus arc-en-ciel est un arbre incroyable au tronc multicolore aux couleurs chatoyantes.

 

Arc-en-ciel-bosquets-deucalyptus-Mindanao-Philippines

photos du net 

Chaque couche de son écorce est d’une nuance différente, révélée lorsque l’arbre pèle.

Il est difficile de croire que cet arbre n’a pas été peint mais ses couleurs sont bel et bien naturelles.

 

d221436ecf_Eucalyptus_arc_en_ciel-Eucalyptus_deglupta

 

Chaque couche d’écorce est uniforme, mais les couleurs changent à chaque nouvelle épaisseur : vert, bleu, orange, violet, marron… Comme sa douce écorce pèle à différents endroits et différentes profondeurs, cela permet de révéler autant de couleurs à la fois. Chaque spécimen voit son écorce changer continuellement au cours de sa vie. 

L’arbre est originaire des Philippines, d’Indonésie et de Nouvelle Guinée et n’aime que les climats tropicaux.

Le village des lutins

Posté : 26 décembre, 2014 @ 8:04 dans BRETAGNE, coups de coeur | 11 commentaires »

EN HOMMAGE A MONSIEUR YVES PENNAMEN DE CLEDEN CAP SIZUN

IMG_0100

C’est à Brezellec, dans la pointe sud du Finistère, juste au-dessus  du petit port abri déserté par les petits canots,

que l’on peut découvrir, comme tous les ans à Noël, une crêche originale surnommée « le village de Bethleem ».

IMG_0094

Ce village de  lutins face à la mer a été créé avec talent et beaucoup de patience depuis dix ans déjà par un Mr Pennamen, originaire du coin.

IMG_0099

Si vous avez la chance de le rencontrer, il sera fier de vous en montrer  tous les détails.

IMG_0095

Le  long des marches qui descendent au petit port, il cultive avec amour  un petit jardin paradisiaque dont les fleurs s’épanouissent en toutes saisons. 

IMG_0097a

Une ardoise avec une craie est là pour recueillir vos appréciations. Il faut dire que les visiteurs sont charmés !

IMG_0103

 

Hélas ceci n’est plus qu’un souvenir, cet article était programmé à l’avance et je le laisse en hommage à Mr Pennamen car depuis, le village des lutins n’existe plus, il a été détruit par des vandales. Tristesse !

7 ème anniversaire du blog

Posté : 9 décembre, 2014 @ 10:37 dans coups de coeur | 17 commentaires »

0_11dc65_e7241a80_XLg

 

Bonjour amis fidèles et visiteurs de tous pays

Aujourd’hui j’atteins le chiffre impressionnant 

de 713.000 visites

avec 837 articles

et 11.700 commentaires

Je vous remercie et c’est grâce à votre soutien que je continue

 jusqu’à espérer arriver à un million de visites.

Alors je crois que là  j’arrêterai !

Une jolie rencontre entre blogueuses

Posté : 30 mai, 2014 @ 7:35 dans coups de coeur | 22 commentaires »

Cet article est dédié à mon amie Océanique
qui a pris ce pseudo car c’est une inconditionnelle de la mer,
ses ancêtres étant bretons !

En allant sur son blog dans mes liens 1
vous pourrez lire ses chemins de Compostelle.

C’est une blogueuse de Lyon que j’attendais ce jour là. Cela faisait plusieurs années que nous correspondions par blogs interposés et nous avions lié sympathie. Il était temps de se rencontrer en vrai ! 

J’habite près de la Pointe du Raz et les prévisions météo n’étaient pas bonnes.
Heureusement qu’elles se trompent souvent car nous avons profité d’un temps exceptionnel, sublime, ciel bleu et soleil nous remplissant de joie. 

Nous avions projeté d’aller à l’île de Sein et souvent la mer remue dans le raz de Sein.
Ce jour là nous étions vraiment bénies des dieux, la mer était calme.

P1210516

Nous avons pu faire le tour de l’île à pied, pique niquer dans une petite crique abritée du vent, et admirer bien des paysages de l’île alors qu’elle est couverte de petites fleurs roses. Les mouettes et goélands nous narguaient en passant trop vite au-dessus de nos têtes et de nos APN prêts pour la photo « impossible » !

jacq (17)

P1210394

P1210391

jacq (23)

Le jour précédent, nous avons fait le tour d’un petit lavoir perdu dans la campagne, quelques pas sur l’immense plage de la baie des trépassés et admiré les petits ports abris du Cap Sizun.

Et je n’ai pas manqué de montrer à Jacqueline, tout au bout d’une pointe, un rocher qui ressemble à un … Bouddha !

P1210280

 

Ce furent deux journées merveilleuses de partage et d’amitié.

 

 

Conte hindou

Posté : 11 janvier, 2014 @ 8:34 dans coups de coeur | 17 commentaires »

 

 Brahma

 

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eût un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette. 

Lorsque les dieux furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci « Enterrons la divinité de l’homme dans la terre. » Mais Brahma répondit : « Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera. » Alors les dieux dirent : « Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans. » 

Mais Brahma répondit à nouveau : « Non, car tôt ou tard l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface. »

 

Déconcertés, les dieux proposèrent : « Il ne reste plus que le ciel, oui, cachons la divinité de l’homme sur la Lune. » Mais Brahma répondit encore : »Non, un jour, l’homme parcourra le ciel, ira sur la Lune et la trouvera. » Les dieux conclurent : « Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour. » 

Alors Brahma dit : « Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme, nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher. » 

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, exploré la lune et le ciel à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

 

 

Meilleurs voeux pour 2014

Posté : 29 décembre, 2013 @ 3:18 dans coups de coeur | 23 commentaires »

Je vous souhaite

   bonne humeur, chance et réussite
   de beaux voyages romantiques
   des évènements inoubliables
   beaucoup de bonnes nouvelles
   de l’amour autour de vous
   des amis fidèles

collage_2013-12-18_17-03-52

Dans la nuit de l’hiver

Galope un grand homme blanc

C’est un bonhomme de neige

Avec une pipe en bois

Un grand bonhomme de neige

Poursuivi par le froid

Il arrive au village

Voyant de la lumière

Le voilà rassuré

Dans une petite maison

Il entre sans frapper

Et pour se réchauffer

S’assoit sur le poêle rouge

Et d’un seul coup disparaît

Ne laissant que sa pipe

Au milieu d’une flaque d’eau

Ne laissant que sa pipe

Et puis son vieux chapeau.

 

    Jacques PREVERT

148cd82e (Copier) (Copier)

Diaporama de mes plus beaux voyages

Posté : 15 novembre, 2013 @ 3:31 dans coups de coeur | 44 commentaires »

Je pars faire un petit voyage dans un pays que vous devinerez aisément.
J’ai l’intention de me régaler de couscous, de tajines, de cornes de gazelles, d’oranges délicieuses et de dattes de fraîche date !
Je vais voir des palmiers, des cascades, des gorges impressionnantes et laisser couler entre mes doigts le sable du désert !

Mon blog sera en pause jusqu’au 26 novembre

 et pour meubler cette attente,
j’ai fait un petit diaporama sur mes plus beaux voyages.

 

 

Rencontre autour de la Pointe du Raz

Posté : 17 octobre, 2013 @ 7:24 dans BRETAGNE, coups de coeur | 29 commentaires »

 

Quelques uns parmi vous connaissent les Dgimis par leurs blogs
dont voici les liens :
http://lesdgimis.eklablog.com
http://lesplaisanciersdedielette.eklablog.com

 

Rencontre autour de la Pointe du Raz dans BRETAGNE p1180220-300x225

 

Depuis leur retour d’Australie, ils ont acheté un camping-car qu’ils ont surnommé « Jules » en rapport avec le tour du monde de Jules Verne qui avait duré 80 jours comme la durée de leur voyage !

Et maintenant ils sillonnent les routes plusieurs mois par an à la rencontre des habitants de la terre et aussi de blogueurs avec lesquels ils correspondent depuis plusieurs années d’une manière virtuelle !

img_5745-300x199 dans coups de coeur

 

C’EST BIEN AUSSI DE SE RENCONTRER EN VRAI !

C’est pourquoi je les ai vus arriver dans ma petite commune du Finistère pour passer deux jours avec nous.

p1020553-300x225

 

Le temps a été magnifique et nous avons été bénis par les dieux !

Une très belle rencontre qui nous a ravis et dont nous nous souviendrons longtemps tant la sympathie était au rendez-vous.

p1020526-300x219

 

Je leur ai fait découvrir ou redécouvrir 

p1020523-300x220

 

la Pointe du Raz un matin où nous y étions seuls, magie du lieu avec une belle lumière qui affleurait les rochers et l’île de Sein qui apparaissait au loin.

p1020538-300x225

 

Les petits ports abris du cap Sizun

 

p1180225-300x221

 

la chapelle St They si près du bord de mer et ses petites fontaines

p1020585-300x225

 

le four à pain, les moulins, et la pointe de Brezellec

p1020597-300x225

 

avec un petit arrêt crêperie et l’après-midi à la buvette de Theolen
où assis devant une boisson fraîche nous nous reposions en regardant la mer face à cette jolie crique.

img_4416-300x199

 

Nous nous sommes reconnus les mêmes goûts pour les voyages et … les photos !

img_5806-300x199

 

Ce fut une journée merveilleuse !

p1020557-300x212

 

Voici le lien de leur galerie :
http://joomeo.com/lesdgimis/index.php?
nom d’utilisateur : public
mot de passe : public 

Les photos présentées ici ont été prises en commun.

 

123
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...