Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'CHINE'

Découverte de Hong Kong (5/13) Aberdeen

Posté : 15 décembre, 2012 @ 8:29 dans CHINE | 12 commentaires »

 

Aberdeen, le sordide et la pouillerie. Un inextricable réseau de maisons faites de pauvres planches tenant par miracle au-dessus de l’eau. La population doit être propre si l’on tient compte de tous les linges étendus pour sécher mais les ordures, détritus, vieux bidons sont partout éparpillés.

Découverte de Hong Kong (5/13) Aberdeen dans CHINE aberd3

Il règne une intense activité dans le port. Des bateaux s’entrecroisent dans tous les sens,

aberd dans CHINE

 certains amenant des touristes aux luxueux restaurants flottants.

aberd1

 Les pêcheurs portent tous des chapeaux chinois à larges bords en paille tressée.

chapeau

photos du net

 

Beaucoup de sampans sont amarrés à demeure, sur lesquels sont entassées des familles entières, enfants et vieillards mêlés sur cette habitation de fortune fixée sur une eau boueuse et putride.

Sur le port, se tient un marché très animé où l’on peut acheter légumes, poissons, jus de canne à sucre, vêtements. Un pont immense et monstrueux en béton fait une arche au-dessus de l’eau avec à l’arrière de tristes buildings pour essayer de reloger ces pauvres gens. 

Peut-être que la nuit, l’apport de lumières de toutes parts rend ce spectacle féerique .

 

 

 

Découverte de Hong Kong (4/13)

Posté : 12 décembre, 2012 @ 10:45 dans CHINE | 17 commentaires »

 

Visite du Harbour Village au Star House de Kwoloon avec des artisans. Présentation de marionnettes au Central Terminal. Très amusant. Les marionnettes font tourner des assiettes ou des torches enflammées, se combattent à l’épée en se décapitant la tête. Un miroir au plafond permet de voir les chinois opérer.

Je vais au Jade Market où j’achète un petit pendentif de Bouddha, puis au marché aux légumes et fruits, très pauvre, où un homme semble me suivre. La peur au ventre, je me faufile dans les rues populaires au milieu de la foule pour lui échapper

Découverte de Hong Kong (4/13) dans CHINE jade

. J’arrive à un square rempli de clochards où l’un d’eux a même amené son matelas entre deux arbres. Le bord de mer est triste, sale, empli de malheureuses jonques. Je ne me sens pas en sécurité et j’ai plaisir à retrouver Nathan Road. Le Open Air Market de nuit n’aura pas ma visite.

 2012-11-12-11.45.45 dans CHINE

photo d’Océanique

Ici les Maxim’s sont des Mac Donald déguisés. Le petit déjeuner pour 5 $HK comprend deux œufs, du jambon, un toast et du jus d’orange. On peut faire des achats à des prix défiant toute concurrence d’appareils photo, de montres, de radio cassettes. Il y a des montres à quartz solaires pour 29 FF et des jeans à 10 FF. Je rencontre dans le ferry un priest anglican chinois qui m’invite à déjeuner. Ca ne se refuse pas … pâtes, cuisse de canard, j’ai aussi goûté à des boulettes de viande et de poisson.

Je fais le tour de l’île de Hong Kong, visitant le temple de Tam Kung au bord des jonques amarrées.

hk

Je passe par Stanley Village, puis à Aberdeen, avec arrêt entre les deux à Repulse Bay Beach. Statues immenses très colorées sur les bords d’une plage de sable blanc où la mer n’a que 20° en décembre contre 28 en été. Ce qui fait qu’il y a peu de monde à part quelques amoureux assis sur des bancs sous de jolis bambous.

img191

 photos du net

Découverte de Hong Kong (3/13) les rues de Kwoloon

Posté : 2 décembre, 2012 @ 8:50 dans CHINE | 13 commentaires »

Les rues proches de Connaught Central à Kwoloon, sont très commerçantes.

 

Découverte de Hong Kong (3/13) les rues de Kwoloon dans CHINE rue1

ma « rare » photo perso, elle est floue !

 On voit des canards plumés, pendus avant d’être laqués, aux devantures des restaurants.

320268023_d8b4671b34 dans CHINE

 

 Wing Sing Street est spécialisée pour ses œufs de cent ans  en réalité vieux de seulement trois semaines, salés et gardés dans une couche de boue, le blanc restant liquide et le jaune dur mais au goût très prononcé de camembert, à essayer avec délicatesse.

oeuf

 L’herbalist’s shop vend des produits exotiques très appréciés des chinois comme des hippocampes séchés, des os de tigres pilés pour soigner les rhumatismes ou l’ostéoporose qui se dit en anglais « wind in the bones » (vent dans les os !), des graines, des lichens, des racines.

 La wine shop où vous pouvez déguster du vin de feuilles vertes de bambou ou de l’alcool de riz.

 La snake shop avec un choix de serpents en bocaux ou du venin mélangé à un coûteux vin chinois qui guérit les rhumatismes ou sert d’aphrodisiaque.

serpent

 

La paper shop a des objets en papier huilé pour les funérailles

templemarketcharltonclement

N’oublions pas les fortune tellers ou diseurs de bonne aventure qui lisent l’avenir dans les lignes de la main, dans des bâtons de bambous, dans les cartes et les horoscopes. Finissons la description par les barbiers et les écrivains publics.

Et puis bien sûr toutes les copies de grandes marques à des prix défiant toutes concurrences, mais attention à la douane au retour !

A côté de ces rues populaires, on trouve les plus grandes boutiques de luxe qui puissent exister avec toutes les grandes marques internationales et aussi les bijoux et ivoires les plus précieux.

 

3135 

Quel contraste entre cette richesse étalée et la sordide pauvreté de la rue. Le Peninsula Hôtel est l’un des plus beaux hôtels dans le monde. Il va chercher ses client à l’aéroport en Rolls (c’est là que je me fournis en … papier toilette !)

 

hong_kong2

les photos sont du net

Découverte de Hong Kong (2/13) le peak, la baie

Posté : 1 décembre, 2012 @ 8:46 dans CHINE | 10 commentaires »

Pour découvrir Hong Kong, il faut monter au peak avec le train à crémaillère

 et en redescendre avec le bus. On a vue sur tous les buildings dont les terrasses sont souvent transformées en jardins. Je crois me rappeler qu’il y a même un véritable champ de courses de chevaux sur un toit ! Et la nuit la vue est vraiment magique.

Découverte de  Hong Kong (2/13) le peak, la baie dans CHINE hk-vue2

 photo d’Océanique

On trouve encore des pousse pousse comme autrefois mais c’est surtout pour faire couleur locale.

pouss dans CHINE

photo du net

 Et puis il faut voir Hong Kong depuis la mer, en faisant la traversée en ferry entre Kwoloon et l’île de Hong Kong. Sept minutes suffisent et cela coûte 0.30 $HK soit 30 centimes (en 1980)

hong_kong-star_ferry

 photo du net

 pour un spectacle époustouflant avec en plus la vue des jonques aux voiles déployées.

mod_article58341787_508d846a5e354

cette photo est d’Océanique

http://oceanique.eklablog.com/

 

Découverte de Hong Kong (1/13)

Posté : 28 novembre, 2012 @ 9:04 dans CHINE | 24 commentaires »

 

Découverte de Hong Kong (1/13) dans CHINE hong-kong

 Je dédie ces 13 articles à mon amie blogueuse Océanique

http://oceanique.eklablog.com/

Pour la remercier du prêt d’une douzaine de ses photos.

Elle revient de Hong Kong

et vous en trouverez  la visite détaillée sur son blog

tandis qu’ici ce ne seront que quelques anecdotes !!!

 

hk-vue dans CHINE

 

J’atterris à Hong Kong en 1980. Le routard me donne l’adresse d’un hôtel pas cher dans Nathan Road, au seizième étage des arcades Tchunking (avec ascenseur) . C’est un dortoir mais il y a de petites cases fermées à clef pour mettre ses affaires, un salon pour regarder la télé, une minuscule cuisine et un cabinet de toilette communs.

 

hongkong_entree-chungking

 Justement c’est à la porte de ces toilettes qu’on me volera un carton dans lequel j’avais mis mes habits ainsi qu’une précieuse boîte de pâté.

 Trouver le coupable face à une figure chinoise énigmatique (que je dérangerai au milieu d’une partie de mah jong)

mahjong

 

qui fera semblant de chercher dans une poubelle mes affaires, c’est impossible. Tant pis pour ma boîte de pâté que je n’avais pas mangée la veille pour m’en garder le plaisir pour le lendemain !

 Ici quand on parle anglais aux chinois c’est comme si c’était du chinois pour eux !

Cherchant une photo de cet endroit sur le net, je m’aperçois aujourd’hui que l’immeuble est tout délabré et qu’il est indiqué que c’est l’endroit le moins cher mais le plus pourri pour se loger à Hong Kong !

chunking_mansions1

 aujourd’hui les photos sont du net

 

 

Chine – Carnet d’Asies de Chris-Tian Vidal

Posté : 10 juin, 2010 @ 9:33 dans CHINE, livres de voyages | 7 commentaires »

 Du voyage en Chine de Chris-Tian Vidal, mon ami-voyageur, il reste ce petit livre : un carnet de peintures en idéogrammes chinois.

le livre

Sous le couvert d’un récit de voyage avec des flashes sur la vie des chinois où l’essentiel est dit, on y trouve une introspection assez poussée de l’auteur en quête de lui-même. Un voyage initiatique et salvateur pour cet enfant des vignobles et de la terre qui, avec sa Duras dans le cœur, prend enfin son envol pour ce lointain continent l’Asie, son Asie.

On imagine le grouillement des foules, la multitude des vélos et l’impassibilité des visages asiatiques que l’auteur découvre avec ses yeux d’étranger. Il nous fait part de ses sensations, de ses émotions. On pleure avec lui sur la place Tian’anmen.

C’est enfin à son retour l’absolue nécessité d’écrire les terres foulées et les ciels traversés.
Entrez dans le rêve et l’espace, le temps d’une lecture !

Ce livre vous pourrez le trouver soit chez l’éditeur Publibook, sur le site de la Fnac ou d’Amazon mais avec des délais assez longs.

Un fabuleux tableau chinois

Posté : 4 février, 2010 @ 8:53 dans CHINE | 13 commentaires »

 En cliquant sur ce lien    http://www.npm.gov.tw/exh96/orientation/flash_4/index.html
vous pourrez admirer ce fabuleux tableau chinois sans avoir besoin de faire la queue pendant des heures au Musée de Shangai ! 
 
> Il a été peint vers 1085-1145, pendant la Dynastie des Song du nord.
>  Il a été restauré pendant la Dynastie Qing.
>  Il a été exposé dans le Musée d’Art de Hong-Kong l’année derniére.
>  Prenez votre temps et promenez-vous « along the river » dans ce tableau qui mesure 5,28 mètres de long et seulement … 25 centimères de hauteur !  

> Positionnez  le curseur un peu à gauche du centre de l’écran :  le tableau défile lentement pour vous donner le temps de découvrir tous les détails jusqu’à l’extrémité gauche du tableau.

> Lorsque vous verrez apparaître un cadre blanc, double-cliquez dessus et, patience, vous verrez quelque chose de fabuleux
(une merveilleuse  prouesse technique qui allie l’art du XIe siècle chinois à celui du XXIe siècle, pour notre très grand plaisir). 

peinturesdeshibo3.jpg

peinture de Shi Bo

La Chine en Bretagne – Tiantan, le temple du ciel de Pékin en fleurs

Posté : 24 mars, 2009 @ 10:24 dans BRETAGNE, CHINE, HOLLANDE | 7 commentaires »

 Tiantan en fleurs

Dès les premiers jours du printemps, la pointe bigoudène et les bulbiculeurs de la Torche (France, sud finistère) invitent à une visite contemplative : des hectares de champs de jacinthes en fleur. Si les jacinthes jouent les princesses jusqu’à la fin du mois de mars en teintant le site de multiples couleurs, elles tireront leurs révérences pour laisser la place à la reine tulipe.

Traditionnellement, les établissements Kaandorp, suivant une coutume typiquement hollandaise, crééent une structure en fleurs de jacinthes, choisissant un monument qui change chaque année. Cette fois, le thème choisi est le temple du ciel de Pékin, l’un des monuments les plus symboliques de la capitale de l’Empire du milieu. Construit sous la dynastie Ming au XVème siècle, c’est dans cet immense temple rond surplombé d’un triple toit soutenu par 28 colonnes que l’empereur venait prier les dieux, en particulier pour les récoltes.

Tiantan en fleurs

détail des fleurs de jacinthes

Nouvelle année chinoise du buffle

Posté : 26 janvier, 2009 @ 11:23 dans CHINE | 3 commentaires »

Entre pétards censés éloigner les mauvais esprits et inquiétude face à la crise économique, l’Asie, Chine en tête, a commencé dimanche à fêter le Nouvel An, selon le calendrier lunaire, marquant l’entrée dans l’année du Buffle et l’adieu à celle du Rat. Cette fête marque le début du printemps. Le Nouvel An lunaire, qui tombe le 26 janvier, est la principale fête du calendrier pour les Chinois du monde entier, qui représentent un cinquième de la population de la planète. C’est une période de célébrations et de dépenses tous azimuts.

Ce Nouvel an est de ce fait l’une des plus importantes transhumances de la planète, des millions de personnes s’entassant dans les gares de Chine pour tenter de passer les fêtes en famille. C’est l’occasion pour les Chinois d’honorer ses ancêtres, ses descendants et les dieux du panthéon taoïste.

Le Buffle, l’un des 12 animaux du Zodiaque chinois, représente le calme, la ténacité, la détermination et la dureté à la peine. Parmi les personnalités connues nées une année du Buffle, il faut citer le nouveau président des Etats-Unis Barack Obama, né en 1961.

 Le « passage de l’année » s’accompagne de rites et de traditions issus de légendes anciennes. Un monstre, à tête de taureau et au corps de lion, avait pour habitude, selon la légende, de dévorer le bétail et les habitants des villages la nuit précédant le Nouvel An. Un jour, un mendiant arriva au village de Taohua et promit d’en finir avec cet animal. Il colla sur les portes des maisons des papiers de couleur rouge, tira des pétards, alluma des bougies et resta éveillé, tout comme les villageois, jusqu’à l’aurore. Cette combinaison d’éléments eut finalement raison du monstre et elle est toujours d’actualité pour annoncer le renouveau dans de bonnes conditions. 

Une à deux semaines avant le jour de l’An, les Chinois procèdent à un grand nettoyage de leur habitation ». Il s’agit de faire bonne impression car le dieu du Fourneau dont l’effigie de papier est collée au dessus du foyer doit faire part à l’Empereur de jade, qui réside au Ciel, de la conduite sur Terre de ses nombreux sujets. Pour l’envoyer dans les nuées, les Chinois brûlent son effigie ; le dieu monte au Ciel avec la fumée. Une fois sa mission accomplie, le dieu revient dans chaque maisonnée pendant la nuit du Nouvel An, distribuant récompenses ou punitions.

Pour une information plus complète sur le sujet, et admirablement illustrée, je vous conseille d’aller sur le blog de mon ami Chris-Tian que vous trouverez dans mes liens super.

sérénité dans un parc de Taiwan

Je vous souhaite une très bonne année chinoise du buffle
que le bonheur entre dans vos maisons pour longtemps !

Voici quelques petits souvenirs de mon passage à Hong Kong en ce 5 février 1981 où je suis pour le nouvel an chinois. Tous les magasins sont fermés et tous les hôtels complets. Au traveller’s hostel, je couche sur un matelas par terre. Les douches chaudes sont appréciées car de 31° à Manille, ici il fait seulement 19° et j’ai froid. Dans dix jours, je devrai supporter 33°à Bangkok !

Dans la journée c’est la fête à tous les coins de rues avec des dragons qui se déploient et qui ondulent dans un luxe inouï de couleurs ! Au Central Terminal, les marionnettes font tourner des assiettes ou des torches enflammées, se combattent à l’épée en se décapitant la tête. Un miroir au plafond permet de voir les chinois opérer.

dragon

Le soir, je rencontre un japonais parlant français. Nous passons la soirée ensemble dans Temple street, assis autour d’une table en pleine rue, et il m’offre un bon dîner de viande et poireaux à faire cuire dans une soupe chauffant sur un feu, avant d’aller au cinéma. Je retrouve les estouffades cantonaises ou dim sue, plats cuits à la vapeur. On voit des canards plumés  avant d’être laqués, pendus aux devantures des restaurants.

Pour découvrir Hong Kong, il faut monter au peak avec le train à crémaillère. On a vue sur tous les buildings dont les terrasses sont souvent transformées en jardins. Je crois même me rappeler qu’il y a un véritable champ de courses de chevaux sur un toit ! Et puis il faut voir la ville depuis la mer, en faisant la traversée en ferry entre Kwoloon et l’île de Hong Kong au milieu des jonques aux voiles  déployées.

12
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...