Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'CAMBODGE'

Splendeurs du Laos et Cambodge – le voyage (3/36)

Posté : 8 mars, 2012 @ 8:34 dans CAMBODGE, LAOS | 12 commentaires »

 

Enfin j’emportais toute une pharmacie en espérant qu’aucun maux ne m’atteindrait là-bas et surtout pas le paludisme qui règne encore dans certaines contrées.

Splendeurs du Laos et Cambodge - le voyage (3/36) dans CAMBODGE 400228_2843415091850_1453552026_32851326_1486410558_n

 

 J’ai donc pris de la malarone malgré son coût exorbitant et je l’ai bien supportée. En réalité je n’ai pas eu une seule piqûre de moustique mais je me protégeais avec un anti-moustiques spécial zones tropicales. J’avais aussi de la crème solaire 50, si bien que je suis revenue « toute blanche » malgré le soleil éclatant que nous avons eu. 

104 dans LAOS

Je n’ose vous dire, nous avons eu très chaud avec 37 degrés de température au Cambodge alors qu’une semaine plus tard, de retour en France, il faisait des températures négatives incroyables avec neige et glace !!! C’est là que le retour est « dur » quand on pense aussi aux six heures de décalage horaire et qu’on se remet à peine de la longueur du trajet, 27 heures pour ma part !!! 

 

Mais on a vite oublié tout cela pour ne penser qu’aux jours heureux passés là-bas, bien loin de la France. J’ai eu la chance de tomber sur une équipe de voyageurs d’une gentillesse extrême et fus adoptée par tous. Je dois dire que je suis « toujours » souriante, essayant d’être avenante et de suivre l’ensemble sans me perdre trop souvent, ce qui m’est arrivé quand même quelques fois, mais une âme charitable est à chaque fois venue à mon secours !

 

Splendeurs du Laos et Cambodge – Henri Mouhot (2/36)

Posté : 4 mars, 2012 @ 6:36 dans CAMBODGE, LAOS | 11 commentaires »

Splendeurs du Laos et Cambodge - Henri Mouhot (2/36) dans CAMBODGE c-2  
photo Chris-Tian Vidal

Voici quelques extraits du livre d’Henri Mouhot : 

« Nous commencerons notre étude par le temple d’Ongkor, qui est le plus beau et surtout le mieux conservé de tous les monuments ; c’est aussi le premier qui sourit au voyageur, lui fait oublier les fatigues du voyage lorsqu’il arrive d’Ongkor la nouvelle, le transporte d’admiration et le remplit d’une joie bien plus vive encore que ne le ferait la rencontre de la plus riante oasis au milieu du désert. Subitement, et comme par enchantement, on se croit transporté de la barbarie à la civilisation, des profondes ténèbres à la lumière. » 

« A la vue de ce temple, l’esprit se sent écrasé, l’imagination surpassée ; on regarde, on admire et, saisi de respect, on reste silencieux. »

« L’or, les couleurs ont presque totalement disparu de l’édifice, il est vrai ; il n’y reste que des pierres ; mais que ces pierres parlent éloquemment, qu’elles disent bien haut quels étaient le génie, la force, la patience, le talent, la richesse et la puissance des Khmer-dom ou Cambodgiens d’autresfois ! » 

« Triste fragilité des choses humaines ! Que de richesses et de trésors d’art demeureront à jamais enfouis sous ces ruines ! »

 111 dans LAOS

Puis je relus « la voie royale » d’André Malraux et c’est vraiment de la honte que j’ai ressentie lorsque j’ai vu le plus beau des temples, le Baentey Srey, le temple des femmes, sachant que c’était là qu’il avait découpé une magnifique tête d’apsara pour la , disons le mot ,« voler » aux cambodgiens.

Et j »amenais avec moi « Un pèlerin d’Angkor » écrit par Pierre Loti qui avait découvert le site en charrette à boeufs en 1901

 

Splendeurs du Laos et Cambodge (1/36)

Posté : 2 mars, 2012 @ 9:15 dans CAMBODGE, LAOS | 12 commentaires »

 

Voyage du 16 au 29 janvier 2012 

Je dois dire que depuis trente ans que je n’étais allée en Asie, l’idée s’insinuait en moi d’y retourner ! C’est donc en septembre de l’année dernière que je me suis inscrite pour un voyage organisé au Laos et Cambodge. Autrefois j’allais seule et sac au dos mais maintenant avec l’âge venu, je préfère partager ces moments avec des compagnons de voyage. 

Splendeurs du Laos et Cambodge (1/36) dans CAMBODGE 965

Ces deux pays faisaient autrefois partie de l’Indochine française si bien racontée par Marguerite Duras dans ses livres. Je suis heureuse cependant qu’ils aient pris leur indépendance. Dans l’attente de mon départ, qui est le moment le plus délicieux d’un voyage, je me jetais avec passion sur toute la littérature s’y rapportant. 

083 dans LAOS

C’est ainsi que je fis connaissance d’ Henri Mouhot qui voyagea dans ces contrées et malheureusement y laissa sa vie à l’âge de 35 ans, pris par les fièvres. On peut encore voir sa tombe près de Luang Prabang au Laos et lire son récit « Voyage dans les royaumes de Siam, de Cambodge, de Laos » aux éditions Arléa, que je vous conseille. Et voici l’histoire de sa découverte : 

Un matin de 1860, au détour d’un chemin dans la jungle cambodgienne, à la recherche de papillons, le naturaliste français Henri Mouhot eut la surprise de sa vie. Il se trouva devant la vision de tours de pierre fantômatiques, surgies d’un entrelacs de plantes grimpantes, d’arbres et de sous-bois. Il était tombé sur les ruines d’Angkor Wat, le temple mausolée royal resté caché durant quatre siècles.

Retour d’Angkor

Posté : 31 janvier, 2012 @ 4:36 dans CAMBODGE | 16 commentaires »

C’est avec la merveilleuse photo que Chris-Tian Vidal m’avait offerte autrefois que je clos ce journal en direct de mon voyage en Asie du sud est.
Elle représente les gopuram (tours) du temple d’Angkor se reflétant dans un étang fleuri de lotus.

Retour d'Angkor dans CAMBODGE c-3

Ces tours, au nombre de cinq, entourent un lieu sacré symbolisant le Mont Meru et ces magnifiques flammes de pierre sont censées relier la terre au ciel.

C’était un moment d’intense émotion que d’en gravir les marches, moi dont les tibétains m’ont donné comme nom Djangchoup Dolma, ce qui signifie « flamme du nirvana » !

N’oubliez pas d’aller visiter le blog de Chris-Tian qui, grand amoureux de ces ruines,  a donné à sa chatterie le nom de « Chatterie du Temple d’Angkor ». C’est à ce lien :  http://chatterie-du-temple-d-angkor.over-blog.com/

 

News depuis le cambodge Siem Reap

Posté : 25 janvier, 2012 @ 3:22 dans CAMBODGE | 24 commentaires »

Le 25 soir – La chaleur nous est tombee sur le dos a la sortie de l avion, il fait 37 degres et chaleur humide, c est dur . La ville est bruyante et poussiereuse rien a voir avec Luang Prabang si agreable. L hotel est aussi grandiose que le prix de la bouteille d eau presque 6 dollars. On court toute la journee et on ne mange pas bien, ras le bol de riz. Je ne sais si je pourrai vous ecrire les prochains jours mais j essayerai car ici les ordis sont gratuits. Ma chambre est tres belle baignoire et petit sac de mandarines sur l oreilleret de quoi faire the ou cafe et meme un peignoir et des bananes avec une fleur de tiare. mais j ai failli piquer ma crise car nos bagages n arrivaient pas aussi vite que je le voulais. et quand il fait chaud c est tres mauvais.

Le programme des jours prochains est tres charge de 7 h du matin jusqu au coucher du soleil pas une minute. visite des temples, faudra pas perdre le guide dans la foule. Les gens du voyage sont adorables avec moi, et dans la ceremonie du rite du baci c est moi qui ait recu du chaman le bouquet de fleur pendant que tous les appareils photos etaient branches sur moi. Chirac a vu cette ceremonie dans le meme endroit que nous…… demain encore les elephants pour penetrer dans l enceinte du temple.

J ai trouve quelques elephants petits et aussi un bouddha couche en pierre superbe ainsi que des echarpes.

Merci pour les nouvelles rassurantes finalement> Je vous embrasse. J ai encore la douche et preparer le sac pour demain. mettre le reveil tot…………….  

 Le 26 soir –  La journee a bien commence avec les tuk tuk pour deux personnes sur plusieurs kms ou nous avons ete bien eventes agreablement. Puis cela s est un peu gate avec la montee sur les elephants qui avancaient vite et nous ont secoues comme des pruniers.

Ensuite nous avions trois temples a visiter dans la matinee et trois l apres midi. Je me disais que je n arriverai pas a tenir le coup mais la matinee s est bien passee meme si nous avons bcp marche grace au petit vent relativement frais.

Le premier temple etait le Bayon avec toutes ses grosses tetes dans toutes les directions qui nous regardaient avec des yeux sereins du haut de leurs tours. Comme les autres temples leur restauration est entamee sous l egide de l unesco et je peux vous dire l enormite des pierres entassees partout.

Nous avons ete ravis de voir le temple  dont la france a paye la restauration meme qu il a eu la visite de Fillon avec le roi du cambodge.

Apres le dejeuner nous avions envie de dormir mais il a fallu visiter sous la grosse enorme chaleur le temple auquel je tenais le plus Ta Prohm, le temple  dont les ruines sont envahies par les grosses racines . Il etait vraiment impressionnant. Ensuite j ai eu un coup de fatigue limite de l insolation si bien que le guide tout fluet m a propose pour rire de me porter sur ses epaules……… J ai capitule pour les deux autres temples sinon je serai devenue « une ruine » comme eux …………………

Finalement je suis assez reposee malgre mes 5 heures de visites. Demain deux petits temples et l apres midi bateau sur le lac  de Tonle sap et visite village flottant. Ensuite soiree folklorique apres avoir essaye de voir le coucher de soleil sur Angkor wat [dont la visite est prevue sur 3h30 samedi matin avant de partir} car helas toutes bonnes choses ont une fin, une fin qui permettra de retrouver une vie sedentaire avant le prochain voyage bien entendu  …………… et aussi une vie familiale.

Heureuse d avoir eu de vos nouvelles je vous dis a bientot peut etre .

Le 27 matin. Prete apres un petit dej de delicieuses viennoiseries. Je n ai pas encore insiste sur l emotion de decouvrir ces fabuleux tresors des siecles passes et j attemds de voir angkor wat le plus celebre des temples pour avoir l impressionde realiser un reve. Il fait deja chaud des le ;atin.

Je remercie ici mon amie fidele Jacqueline qui me rend visite chaque jour. Aussi Laudith pour lui dire que je suis heureuse de lui rappeler de bons souvenirs. Je n oublie pas Ariaga, Nelly et les autres que je ne peux citer tous.  Bonne journee.

Le 28 apres midi – Bon le depart pour l airport c est dans trois heures et mon arrivee en Bretagne dans … 27 heures……… Heureusement que la forme est la meme apres les 3 heures de visite du superbe temple d angkor et les levers a 5h30 du matin tous les jours . La passion me donne des ailes.

Tout ce qui existe de superlatifs lui irait bien surtout que le site est superbe tout autour. Ce n etaient que successions de couloirs aux fresques patinees par le temps mais aussi par les touristes qui aiment bien caresser les seins opulents des apsaras…… Pour monter au plus haut dans le gopuram il fallait des jambes de 20 ans car l escalier a la pente de 70 pour cent etait interdit aux plus jeunes et aux plus vieux. Eh bien j y suis montee et meme un de mes compagnons de voyage serait bien remonte rien que pour me chercher Le guide m  a bien dit pour descendre il suffit de m asseoir puis de me laisser rouler …….. Il y avait aussi beaucoup de kms a parcourir et j aurais aime voir le temple se refleter dans l etang en face avec les lotus mais c etait un peu rate a cause de la lumiere du matin. Je dois avouer que si ce temple m a plu le petit d hier qui s appelle le bantei srei m a peut etre plus enchantee car il etait finement sculpte dans une pierre de laterite de couleur ocre rouge avec des singes qui en gardaient les portes d entree.

On m appelle mamie et on me surveille de pres. Il y avait une fete hindouiste avec musique qui resonnait dans tout le temple  et les gens qui priaient et faisaient bruler de l encens en faisant de magnifiques offrandes. J etais tellement absorbee a les regarder que quand j ai leve la tete j etais toute seule . Heureusement qu un devoue est venu me chercher. L ambiance entre nous est formidable. Un cameraman nous suit dans les excursions et nous allons avoir la cassette.

Le dejeuner, le dernier vient d avoir lieu a l hotel et curieusement ce fut le plus mauvais de tout le voyage. Nous sommes dans un hotel 5 etoiles … Nous avions un petit poisson qui faisait 6 cm (j en connais un qui va rire) et le reste etait immangeable si bien que nous avons reclame des bananes qui sont arrivees vertes  sur la table  car seulement dans ce cas je mords si je n ai rien a manger…….. Et j ai fait etalage de mon anglais en disant que j etais hungry et aussi angry ………. Hier le dejeuner assis par terre , j avais un petit tabouret, dans une maison de pecheurs sur pilotis etait delicieux avec des beignets de poissons. Et puis hier soir nous dinions autour d une piscine d un grand hotel devant un spectacle de danses . Il y avait buffet avec plein de bonnes choses dont des tranches de rostbeef et des patates gratinees.

Je vais aller me reposer un peu autour de la piscine il y a des chaises longues. Mel ne dit pas a ton herisson que dans ce pays on les mange ….

En conclusion je dirais que le Laos m a beaucoup plu . Il y regnait une atmosphere de quietude que je n ai pas retrouvee ici. Heureusement que nous avons fait la visite du wat le matin tot sinon c est une foule inimaginable avec beaucoup d asiatiques tres bruyants et pour les photos il s en trouve toujours un devant une porte ou une fenetre en train de poser ……….

Je vous dis a bientot.

 Le 29 _ Je suis arrivee a 6h ce matin à Roissy et je dois attendre pour prendre mon avion pour Brest qui partira à 15 h !!!!!!!! Là j ai retrouvé les points d ‘exclamation ! Alors je vous retrouve pour passer le temps. Les douze heures d avion depuis Hanoi etaient presque l enfer tant les sieges étaient serrés. Jamais plus je ne ferai de si longs voyages. Mais je suis ravie de cette fois où j’ ai bien profité de ces endroits si beaux/ Je vous raconterai en détail, vous saurez tout, mais ce sera un peu plus tard.

Je vais aller répondre à vos commentaires.

News depuis le Cambodge (Siem Reap, Angkor Wat, le Bayon, Ta Prohm, le Tonlé Sap)

Posté : 14 janvier, 2012 @ 9:08 dans CAMBODGE | 6 commentaires »

Je serai au Cambodge du mercredi 25 au samedi 28 janvier 2012.

Depuis Siem Reap, j’aurai le bonheur de découvrir Angkor Wat ainsi que l’ensemble magistral des ruines dont certaines ont été englobées par la jungle !
Un spectacle fabuleux m’attend orchestré par des civilisations disparues

 

News depuis le Cambodge (Siem Reap, Angkor Wat, le Bayon, Ta Prohm,  le Tonlé Sap) dans CAMBODGE voyage-angkor-cambodge-1-320x200

photo du net

Sous cette porte je dois pénétrer à dos d’éléphant ! Un amusement de « touriste » bien sûr !

Cambodge – Un pèlerin d’Angkor par Pierre Loti (2/2)

Posté : 1 août, 2010 @ 5:10 dans CAMBODGE, livres de voyages | 9 commentaires »

 

4.jpg

« Vers le neuvième siècle, ce sanctuaire plus énorme et plus rude, était dans toute sa gloire. Pour se représenter ce que fut sa magnificence terrible, il faut d’abord, par la pensée, le déblayer de la forêt, supprimer l’inextricable enlacement de ces racines qui sont les tentacules du figuier des ruines. Il faut redresser les tours à quatre visages, les replacer d’aplomb sur leur monstrueux piédestal d’Angkor-Vat. Et du haut de l’air, ces quatre visages, qu’elles avaient chacune, regardaient aux quatre points cardinaux, regardaient partout, entre les paupières baissées, avec la même expression d’ironique pitié, le même sourire ; ils affirmaient d’une façon obsédante l’omniprésence du dieu d’Angkor.  »

Puis Loti poursuit son voyage le long du Mékong.

hpim8113320x200.jpg

« Après le repas de midi nous nous endormons étendus sur des nattes, dans une sorte de paix monacale très particulière, entendant le bruit du ruisseau voisin qui donne une illusion de fraîcheur.

En entendant venir nos éléphants, des bonzes vêtus de jaune-citron et drapés de jaune-orange, ouvrent les portes, puis s’arrêtent en groupes étagés sur les marches du seuil. C’est une vision intacte des vieux âges de l’Asie, qui nous attendait dans le silence de ce lieu perdu et dans le rayonnement rouge du soir.  »

3320x2001.jpg

 

Les photos sont de Chris-Tian Vidal, voyageur à Angkor des temps modernes

Cambodge – Un pèlerin d’Angkor par Pierre Loti (1/2)

Posté : 29 juillet, 2010 @ 6:26 dans CAMBODGE, livres de voyages | 9 commentaires »

4640x480.jpg

Un pèlerin d’Angkor par Pierre Loti, éditions de l’aube

Lorsqu’il fait le voyage d’Angkor en 1901, Pierre Loti exauce enfin l’un de ses rêves d’enfant. Puissamment évocateur, le magnifique récit de Pierre Loti nous plonge dans les splendeurs de la cité mythique des rois khmers, mais il peut se lire aussi comme la parabole intime du crépuscule d’une vie de marin, de grand voyageur et d’écrivain.

C’est à charrette à boeufs que Loti approche du site !

«  Une demi-heure de marche dans cette forêt semée de débris, qui est le linceul d’une ville et où chaque pierre porte la trace d’une antique sculpture, où des cailloux que l’on ramasse dans l’herbe représentent un masque humain… Ces rochers furent érigés jadis par la main des hommes ; ils sont les restes de l’un des plus prodigieux temples du monde.

La destruction en est stupéfiante ; comment ces masses ont-elles pu se déjeter ainsi, se pencher, crouler, se confondre en chaos ? Il y a des tours qui semblent avoir glissé d’un seul bloc ; tout d’une pièce, elles sont descendues de leurs soubassements. Et le sol a monté alentour ; l’humus, au cours des siècles, a commencé d’escalader les larges escaliers pour essayer de les engloutir.

6320x200.bmp

Les grandes figures de Brahma … je les retrouve là partout au-dessus de ma tête, avec ces sourires qui tombent sur moi, d’entre les fougères et les racines.   »    

2320x200.jpg                                                                                                           

 

Les photos sont de Chris-Tian Vidal, voyageur à Angkor des temps modernes !

12
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...