Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'non classé'

Bientôt en Asie !

Posté : 10 janvier, 2012 @ 3:51 dans non classé | 12 commentaires »

Du 16 au 29 de ce mois, je serai à nouveau en Asie, au Laos et Cambodge, trente ans après ma première approche de ce continent. Vous imaginez ma joie ! Bientôt en Asie ! dans non classé a-1-300x228

J’essayerai, je dis bien j’essayerai mais je ne promets rien, ici sur mon blog, de vous donner quelques nouvelles et serai heureuse d’avoir les vôtres par vos commentaires. Tout cela dépendra de ma facilité de me connecter à l’hôtel le soir, si je ne suis pas trop fatiguée, ce qui n’est pas si sûr !

Je souhaite bon courage à ceux qui travailleront pendant que je profiterai du soleil sur les rives du Mekong.
Je prierai Bouddha afin qu’il vous garde heureux et en bonne santé et comme dans certaines grottes que je visiterai, il y en a plusieurs milliers apportés par les pélerins, je suis sûre d’être entendue !

@ tout bientôt …

Quatrième anniversaire du blog

Posté : 21 décembre, 2011 @ 8:40 dans non classé | 9 commentaires »

Voici déjà quatre ans que ce blog a vu le jour
et déjà 495 articles qui, je l’espère, vous auront intéressés  !

Merci de vos nombreuses visites (338.000 du monde entier)
Viennent en tête France, Canada, Belgique, Algérie, Suisse, Tunisie, Maroc et USA.

Merci pour vos gentils commentaires (5.500)
et pour votre fidélité !

 

Quatrième anniversaire du blog dans non classé merci

Je repars prochainement dans cette Asie que j’aime tant et vous rapporterai des images en partage.

 

Voyage au bout de ma vie … enfin presque !

Posté : 24 juin, 2011 @ 5:47 dans non classé | 22 commentaires »

 

Voici le récit de ce que j’ai vécu samedi dernier. J’ai été sauvée de justesse. Je suis reconnaissante envers tous ceux qui m’ont accompagnée. Je trouve que la vie est belle et qu’il faut en profiter avant qu’il ne soit trop tard !

fridakahlo.jpg

« ça va aller maintenant » j’ouvre les yeux, une main me caresse doucement le visage, elle est rigolotte avec sa charlotte sur la tête, c’est l’infirmière de la salle de réveil. Je lis dans ses yeux beaucoup d’amour et aussi un grand soulagement, je leur ai fait si peur !

Je viens de vivre « l’indicible », un arrêt respiratoire avec les poumons noyés suite aux deux litres de liquide envoyés dans mes veines pour compenser les deux litres cinq-cents de sang que je viens de perdre et qui représentaient environ 40 % de la totalité de mon sang !

En effet, ce devait être une toute légère intervention et voilà qu’une suture a craqué au moment de mon retour à la maison. J’habite à 50 kms de la clinique que j’ai pu rejoindre dans le camion des pompiers, accompagnée des médecins du Smur, seulement trois heures plus tard et cela semble bien long lorsque l’on perd son sang !

C’est un samedi après-midi, la clinique semble « en sommeil » ! Il faut rappeler chirurgien et anesthésiste. Enfin ils arrivent au moment où je commençais une panique. Vite, le bloc est rouvert pour moi. On s’affaire autour de moi. Je m’endors.

C’est au moment du réveil que j’ai vécu, dans une douleur inimaginable, « une noyade en direct ». Cela s’appelle « un oedème aigu des poumons » et maintenant je me souviens que cette maladie est le grand danger des grimpeurs en altitude.

Je viens de gravir « mon Everest » !!!


« Notre vie, à quoi la comparer ? A la goutte de rosée secouée du bec de l’oiseau aquatique où se mire le reflet de la lune. » Maître Dôgen

Deuxième anniversaire du blog

Posté : 21 décembre, 2009 @ 8:36 dans non classé | 12 commentaires »

Deux ans déjà que ce blog a vu le jour  !

 près de 100.000 visites
2.500 commentaires
 318 articles

Je vous remercie de vos visites, de vos nombreux commentaires
 et suis très touchée de votre fidélité
.

C’est un échange, un partage entre vous et moi qui passe par le coeur
comme le démontre ce petit gif animé que j’aime beaucoup
car je peux y voir vos sourires !

7czu31h31.gif

Blog en pause

Posté : 4 septembre, 2009 @ 3:14 dans non classé | 14 commentaires »

en vacances

Un petit clic pour agrandir la photo

Triste voyage dans le monde d’aujourd’hui – Benoît XVI et le sida

Posté : 20 mars, 2009 @ 12:56 dans non classé | 28 commentaires »

 Je vous fais quitter quelques instants mon voyage au Japon pour vous parler de mon indignation au sujet des paroles totalement inconscientes et intégristes du Pape sur le préservatif

Triste est notre monde aujourd’hui !

Il y eut Hitler et ses chambres à gaz (aujourd’hui encore niées par un evêque qui de surcroît est soutenu par le Pape), la bombe d’Hiroshima et bien d’autres encore, les exterminations de populations ethniques dans bien des pays, les problèmes de famine dans le monde , les guerres et j’en oublie.

Il vient d’y avoir des tueries horribles dans les écoles. On juge un professeur parce qu’il a donné une gifle bien méritée à un élève. On va peut-être libérer dans quelques années un autrichien, un monstre qui a enfermé pendant 24 ans sa fille dans un cachot sans air et sans lumière du jour, la violant 3000 fois (comment a-t-on pu compter cela) et lui faisant 7 enfants sans que sa femme s’en aperçoive ? Je me demande comment il a pu cacher ses agissements à sa femme qui vivait à ses côtés ? Il me semble que si mon compagnon allait à la cave aussi souvent pour soi-disant bricoler, je m’intéresserais à ce qu’il fait. Mais personne n’en parle de cette femme, c’est le mystère le plus complet !

Et maintenant voici que le Pape s’engage dans une voie terriblement destructrice de vies en rejetant le préservatif, justement au même moment où il va haranguer les foules africaines. C’est une affirmation tout à fait contradictoire avec son refus de l’avortement, qui lui tente de préserver des vies.

Je suis surprise quand les hommes d’église parlent de sexualité. Comment peuvent-ils donner leur opinion dans un domaine qu’ils ne connaissent pas ! Le rôle de l’église est de pousser l’homme vers le haut bien sûr tout en s’adaptant à la vie d’ici-bas ! La fidélité, l’amour, la chasteté et l’abstinence, c’est beau, mais loin des réalités. C’est à la conscience de chacun de faire au mieux.

Il y a 33 millions de personnes infectées dans le monde par le VIH, dont 67% en afrique sub-saharienne et 5.700 personnes qui meurent par jour . Il n’existe pas encore de vaccin, la seule réponse à cette propagation est l’usage du préservatif. Ce message du Pape réduit à néant tous les efforts des personnels de santé en Afrique ou ailleurs qui essayent d’éduquer les populations.

Heureusement qu’il existe encore des hommes et des femmes, comme nos regrettés Abbé Pierre, Mère Teresa, Soeur Emmanuelle, qui nous permettent encore d’espérer et de croire en un monde meilleur.

Voyage dans le souvenir – à Nîmes pendant la dernière guerre

Posté : 17 mai, 2008 @ 7:15 dans non classé | 12 commentaires »

jardin de la fontaine   moi petite fille

 

Ce récit est l’histoire de ma famille pendant la dernière guerre, vu par la fillette que j’étais et écrite pour  ma petite fille à la demande de son collège pour que les enfants d’aujourd’hui n’oublient pas les jours sombres que nous avons vécus.

Au début de la guerre mes parents se sont réfugiés à Nîmes, en zone libre,  dans un petit studio dont la fenêtre donnait sur une cour carrée et pour voir le ciel il fallait se pencher.

Mon père avait trouvé un modeste emploi de comptable au fond d’un garage. Ma mère ne travaillait pas et nous n’avions pas beaucoup d’argent . Elle s’occupait de moi lorsque je n’allais pas à l’école.  J’étais fille unique, j’avais dans les 7 ans et pour m’habiller elle me confectionnait des vêtements dans de vieux habits.

Il y avait des tickets de rationnement et pas grand-chose à manger quand on ne pouvait pas s’acheter du beurre ou un poulet au marché noir, seulement des haricots verts ou des cerises quand c’était la saison. J’étais très maigre et l’on m’avait promis un vélo si je grossissais. Petit vélo que j’ai fini par avoir avec lequel je faisais le tour des arènes de Nîmes. Nous n’avions pas de voiture et très peu de gens en avaient en ce temps là. Je me promenais avec maman jusqu’au jardin de la fontaine où il y avait une grande tour qui dominait la ville, ou bien pour prendre l’air on allait s’asseoir sur la terrasse sur le toit de la maison avec l’accord des propriétaires.

Mon père devait quelquefois aller garder les rails du chemin de fer la nuit afin que personne n’y pose une bombe, s’il y avait eu attentat, il aurait pu être fusillé et à chaque fois c’était l’angoisse pour mes parents.

La sirène retentissait souvent aussi bien le jour que la nuit et l’on se précipitait à la cave pour se mettre à l’abri des bombardements des avions alliés. On dormait presque tout habillé et je n’oubliais jamais d’emmener ma poupée et surtout ma … tirelire. On se retrouvait dans l’obscurité avec les gens de l’immeuble, éclairés juste par une bougie et pour passer le temps ou ne pas entendre les explosions on chantait fort.

Un certain jour, il y eut 300 morts d’un coup si bien que le lendemain depuis un balcon nous avons pu suivre le long  et triste défilé de tous ces cercueils.

Comme il n’y avait plus rien à manger, mes parents m’ont envoyée à la campagne en Normandie chez une tante où l’on pouvait mieux s’approvisionner dans les fermes alentour.

J’allais à l’école dans le village. Il n’y avait qu’une seule classe pour petits et grands, filles et garçons mélangés et le maître était sévère. Je n’étais pas toujours sage et je me souviens une fois avoir dissipé les élèves en  embrassant un garçon (sur la joue) pendant le cours,  ce qui me valut d’être mise au pain sec et à genoux les mains sur la tête au fond de la classe un certain temps !

 J’y suis restée six mois, c’était long loin de mes parents, jusqu’à la libération par les américains. Je les ai vus entrer dans le village dans leurs jeeps et nous étions, nous les enfants, joyeux de leur sauter au cou et de quémander quelques chewing gum !

Je ne peux résister à vous faire connaître ce que m’a écrit ma petite fille , à la suite de sa rédaction sur ce sujet : « La maîtresse m’a dit en rendant les copies
  – alors, là, Manon … c’est très bien raconté,  (forcément puisque c’est toi qui l’a écrit !)  j’espère que ce n’est pas un texte copié sur internet ! Je veux bien croire que c’est l’histoire vraie de ta famille. «   et ça se termine par un gros OUF !

 

 

 

 

12
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...