Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'ANTILLES'

Aventures martiniquaises (20/20)

Posté : 12 octobre, 2014 @ 7:43 dans ANTILLES | 23 commentaires »

 

Puis le vent s’est levé, nous devons retourner coûte que coûte à Fort de France pour rendre le bateau.

1 (10)

Nous serons seuls dans le canal de Ste Lucie réputé dangereux avec un vent de 35 noeuds qui siffle dans le mât avec un bruit épouvantable s’ajoutant à celui des deux moteurs. Nous avons avec nous de jeunes enfants dont l’un hurle de peur pendant que je tiens l’autre contre moi, accrochée comme je peux à la table du cockpit. Pas question d’aller faire du trampoline à l’avant.

Je sais qu’un catamaran n’est pas aussi stable qu’un monocoque et je nous imagine s’il se retournait, sortir un à un de la petite trappe au sol, faite exprès pour ça !!! Heureusement nous arriverons en bon état.

c internet (10)

 photo du net 

Après cette vie de grand air, de liberté, d’espace, il nous faudra songer à rentrer en métropole et ce sera avec la tête emplie de belles découvertes et de souvenirs heureux en attendant d’y retourner un jour !

Aventures martiniquaises (19/20)

Posté : 9 octobre, 2014 @ 7:23 dans ANTILLES | 17 commentaires »

 

A l’arrivée à St Vincent, deux ou trois barques foncent sur nous. La première s’accroche à notre annexe malgré nos dénégations désespérées, c’est à elle que reviendra l’honneur d’amarrer notre bout à un cocotier !

1 (12)

En même temps, les jeunes garçons veulent nous vendre des chapeaux tressés, des fruits ou prendre commande de poissons à nous apporter le soir tout chauds grillés ! Nous accepterons (sans trop de peine) qu’ils reviennent nous porter des langoustes pour notre dîner dans un cadre idyllique au moment du coucher du soleil !

1 (13)

 

Le lendemain j’accepte de faire une petite plongée bouteille et je verrai de jolis poissons d’un bleu électrique sortir de trous dans une épave à vingt mètres. 

c internet (19)

photo du net

Aventures martiniquaises (18/20)

Posté : 6 octobre, 2014 @ 7:30 dans ANTILLES | 22 commentaires »

 

Ste Lucie est un village de pêcheurs assez pauvre. La visite en taxi commence par une vue superbe sur les petites cases fleuries, à la croix Mingot. Puis, comme il fait bien chaud, c’est agréable d’aller prendre une douche sous la chute Diamond dans le jardin botanique,

1 (11)

avant d’aller vers la Soufrière visionner les lacs de boue bouillonnants.

L’île est bien connue pour ses deux pitons que l’on aperçoit de loin.

1 (8)

 

Aventures martiniquaises (17/20)

Posté : 3 octobre, 2014 @ 7:21 dans ANTILLES | 19 commentaires »

 

Un petit parcours en mer, ça vous dit ?

Ayant de bonnes connaissances en voile, nous avons loué un catamaran à la marina du Marin et sommes partis en famille vers St Vincent.

1 (9)

 

1 (53)

La première étape est Castries à Ste Lucie pour les papiers de douane. De plus il a un marché très pittoresque. Ensuite il est intéressant de faire quatre mille de plus pour aller ancrer à Marigot Bay et découvrir les mâts cachés derrière les cocotiers. Ici les plus beaux bateaux du monde font escale.

c internet (5)

photo du net

Aventures martiniquaises (16/20)

Posté : 30 septembre, 2014 @ 7:26 dans ANTILLES | 16 commentaires »

 

Au port de Le François, on peut s’embarquer sur un bateau allant aux fonds blancs pour atteindre « la baignoire de Joséphine » et passer la journée sur un ilot.

1 (7)

Les fonds blancs sont de hauts fonds sablonneux dont la profondeur de la mer atteint à peine un mètre.

Là est une coutume béké, qui fait que tout en discutant de l’eau jusqu’à la taille, vous serez baptisés au rhum !

1 (64)

La blancheur du sable, la limpidité extraordinaire de l’eau, la saveur particulière du punch et le caractère résolument original de cette pratique, rendent l’expérience inoubliable.

 

Aventures martiniquaises (15/20)

Posté : 27 septembre, 2014 @ 7:43 dans ANTILLES | 17 commentaires »

 

il existe encore des combats de coqs malgré leur interdiction je crois. C’est un bien triste spectacle mais cela fait partie des rites de l’île et les martiniquais y sont très attachés. 

Les sables et les terres de l’île ont tant de couleurs différentes que des artistes réalisent des tableaux magnifiques.

1 (6)

 

p1070223km1

photo du net

Allez je vous invite à boire un petit punch. En voici la recette : du rhum blanc agricole, du sirop de canne et un zeste de citron vert. Attention ça tourne vite la tête !

c internet (16)

photo du net 

Aventures martiniquaises (14/20)

Posté : 24 septembre, 2014 @ 6:50 dans ANTILLES | 17 commentaires »

 

La montagne Pelée, volcan actif, domine la ville de St Pierre. C’est une longue montée pour parvenir au sommet à 1.397 mètres et souvent vous arrivez là-haut, vous êtes dans le brouillard.

c internet (21)

photo du net 

Saint Pierre est au 18ème siècle la plus prospère et la plus animée des villes de la Martinique. On l’appelle « le petit Paris ». Ses habitants y jouissaient déjà de l’électricité et de l’eau courante alors que ses rues étaient sillonnées par un tramway et bordées de belles maisons en pierre. Une nuée ardente jaillie de la montagne Pelée la détruisit complètement en 1902.

GE DIGITAL CAMERA

8 mai 1902, huit heures du matin. Une gigantesque explosion fait la terre trembler, la mer bouillonner. Une masse énorme de feu, de pierre et de boue se jette sur la ville qui est complètement dévastée en moins de cinq minutes. 30.000 habitants périssent à l’exception d’un prisonnier, Sylbaris,

c internet (8)

photo du net

enfermé dans un cachot de pierre aux murs épais (ce qui ne l’a pas empêché d’être grièvement brûlé et d’être promené le reste de sa vie dans les fêtes foraines pour y être exposé !)

GE DIGITAL CAMERA

De nombreuses épaves de bateaux reposent au fond de la mer depuis la tragique éruption du volcan, qu’un sous-marin de nos jours peut vous emmener visiter.

Aventures martiniquaises (13/20)

Posté : 21 septembre, 2014 @ 7:46 dans ANTILLES | 18 commentaires »

 

Il ne faut pas manquer l’étrange spectacle des deux plages voisines de l’Anse Dufour

GE DIGITAL CAMERA

et de l’Anse Noire,

GE DIGITAL CAMERA

une curiosité géologique étonnante. La première est faite de beau sable blond où s’alignent les barques des pêcheurs et la seconde de sable noir est bordée de grands cocotiers qui lui donnent une allure sauvage.

 

C’est une véritable expédition pour rejoindre le bourg de Grand Rivière, c’est là que s’arrête la route, au point le plus septentrional de l’île, là où les maisons des pêcheurs s’agrippent à la falaise qui plonge dans une mer agitée.

Vous y verrez les pêcheurs vêtus de leurs cirés jaunes, traverser dangereusement la barre pour ramener leurs frêles embarcations et leur pêche du jour. Ils nous montrent certains de leurs canots faits de gommier, un bois tout léger.

1 (46)

photo du net

Aventures martiniquaises (12/20)

Posté : 18 septembre, 2014 @ 7:33 dans ANTILLES | 19 commentaires »

 

Le rocher du diamant haut de 176 mètres avait une importance stratégique au moment de la guerre franco-anglaise du premier empire pour contrôler le canal de Sainte Lucie et les anglais s’en emparèrent pour le transformer en véritable forteresse comme un navire de guerre. Les hommes y dormaient dans des grottes et étaient ravitaillés à l’aide de paniers hissés par des cordes. Ils restèrent 17 mois puis en manque de nourriture et d’eau, ils capitulèrent et se rendirent aux forces françaises.

1 (60)

Depuis, l’absence d’occupation humaine a permis au rocher d’être le sanctuaire d’une certaine couleuvre que l’on croyait disparue. Il n’y vient plus que des plongeurs qui sont heureux de découvrir à son pied les nombreux poissons .

Aventures martiniquaises (11/20)

Posté : 15 septembre, 2014 @ 6:36 dans ANTILLES | 22 commentaires »

 

La plus belle plage de Martinique est sans conteste la plage des Salines. Toutes les plages ont des arbres sous lesquels il est bon de s’abriter, sauf bien sûr les mancenilliers heureusement marqués de rouge, dont la sève acide peut vous brûler.

1 (59)

 

J’aimais bien aussi les anses d’Arlet avec sa jolie église prolongée par un ponton qui va jusqu’à la mer turquoise. Au tuba, j’allais jusqu’à un petit rocher admirer quelques poissons tropicaux. La baignade est fantastique dans ces eaux claires et chaudes toujours entre 26 et 29 degrés !

1 (61)

 

Depuis Ste Luce, nous allions nous baigner sur une plage dont le nom de « corps de garde » détonnait un peu avec le beau sable blanc qui nous attendait.

1 (58)

 

 

 

 

1234
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...