Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'ALGERIE DIVERS'

Taza (3/11)

Posté : 11 avril, 2010 @ 7:32 dans ALGERIE DIVERS | 13 commentaires »

 

Moulay avait naguère un ami qui s’appelait Si Mohamed. Si Mohamed vivait à Asfaou, à deux kilomètres de Taza. Il était marié, avait deux enfants et habitait la maison de ses parents ainsi que le font de nombreux habitants dans cette région du monde. Cette situation aurait pu durer encore longtemps si un grave conflit n’avait éclaté entre lui et son père.

15.jpg
 

Sous tous les cieux, il est des hommes qui s’accommodent mal du temps qui passe. Alors qu’ils approchent de la vieillesse et qu’ils commencent à en ressentir les effets, ils croient pouvoir repousser les échéances en vivant une seconde jeunesse auprès d’une femme dont l’âge aurait pu être celui de leur fille cadette. Pour cela, ils sont prêts à sacrifier la famille à laquelle jusqu’alors ils avaient semblé consacrer leur existence.

 C’est précisément ce qui arriva au père de Si Mohamed. Au seuil de la vieillesse, il se mit dans l’idée de répudier son épouse pour se remarier avec une jeune femme. Son fils essaya bien de l’en dissuader, mais rien n’y fit. « Les femmes, surtout quand elles sont jeunes, ont les moyens de faire ce qu’elles veulent des hommes, surtout quand ils sont vieux », constata Moulay. Le père de Si Mohamed s’obstina, son fils aussi, et ils en vinrent à se disputer. Si Mohamed était un fils plein de respect pour son père et dans cette affaire il voulait avant tout défendre sa mère. La dispute s’amplifia au point que le père ordonna à son fils de prendre mère, femme et enfants et de quitter sa maison. Il faut croire qu’à ce moment-là, il tenait beaucoup à sa nouvelle et jeune épouse.

saharanov0917.jpg

Taza (2/11)

Posté : 8 avril, 2010 @ 7:59 dans ALGERIE DIVERS | 9 commentaires »

 

La toiture du ksar de Taza a disparu depuis longtemps, mais restent encore debout suffisamment de murs et de murailles pour que l’on puisse se rendre compte du lieu de vie qu’il fut, un dédale de salles, de couloirs, de marches et de porches rappellent aux rares visiteurs que ce lieu était jadis habité.

ksar.jpg

Ici l’endroit exact de l’histoire
 avec le ksar sur la colline

Le deuxième bâtiment miné, lui, n’a rien d’un château. Il n’a jamais été qu’une humble demeure dont on peut distinguer parfaitement le plan dès qu’on s’éloigne pour monter vers les remparts de la vieille forteresse.

panoramaguenthourcopie.jpg

Les hagiographes aiment à ressusciter l’histoire des ksars. Ils adorent rappeler les seigneurs du désert qui régnèrent sur cette région et leurs haut-faits dont ils feignent parfois d’oublier la part qui appartient à la légende. Ce faisant, ils ignorent ce qui s’est passé dans de plus humbles demeures et ne cherchent d’ailleurs pas à la connaître. Pourtant, il n’est pas de maison sans histoire et le second bâtiment ruiné de Taza, construit en contrebas du château fortifié, mérite aussi quelque attention, il a une histoire, une histoire triste et tragique qui serait peut-être déjà retombée dans l’oubli, s’il n’était un homme, Moulay Seddik Slimane pour la raconter aux voyageurs qu’il emmène en ce lieu. Il lui coûte à Moulay de raconter cette histoire qui fut aussi un peu la sienne. Pourtant quand quittant Timimoun, la ville qui l’a vu naître, il se rend à Charouine, il lui est difficile de ne pas faire un petit détour et ses pas le ramènent à Taza.

ksar01.jpg

Taza (1/11)

Posté : 5 avril, 2010 @ 9:37 dans ALGERIE DIVERS | 13 commentaires »

 

Ceci est une histoire vraie, bouleversante et inédite, qui a été recueillie par Joël Colin de Strasbourg, au cours d’un voyage à Timimoun, de la bouche même de Moulay Seddik Slimane, cheikh de Ahallil. (L’ahallil est un chant polyphonique de la région du Gourara.)

chant03.jpg
Ce sont mes amis qui tiennent un gîte à Timimoun qui me l’ont transmise.
www.dromad-air.info.
Les photos sont de Philippe Garcin et de Kamel Kadi. Elles ne sont pas libres de droit.

baroud01.jpg

Cette histoire parle de Taza. Vous croyez connaître Taza ? Effectivement, répondriez-vous si l’on vous posait cette question. Taza est loin d’être un nom inconnu. Tous ceux qui, d’aventure, un jour, ont quitté la grande ville de Fès pour se rendre à Oujda , après quelques heures de route, ont vu au loin se dessiner une ville qui porte ce nom. Dans cette ville, ils y sont entrés. Sûrement y ont-ils pris un peu de repos ? Ils y ont peut-être passé la nuit dans l’un de ces petits hôtels que l’on trouve sur la place centrale.Vous croyez donc connaître Taza. Il vous revient même des souvenirs précis. Et bien, vous n’y êtes pas du tout.La Taza dont parle cette histoire n’est pas celle à laquelle vous pensez. Elle n’est pas cette grande ville renommée pour ses remparts et le minaret de sa mosquée des Andalous. Dans la Taza de cette histoire, vous aurez beau prêter attention, le bruit d’une foule grouillante emplissant le marché aux grains et les souks ne parviendra pas jusqu’à vous. Le clapotis des eaux d’une rivière ne s’y fera pas entendre. Aucun cri d’enfant ne s’élèvera.

saharanov0991.jpgTimimoun la rouge


La Taza de cette histoire est un lieu aujourd’hui inhabité en Algérie où l’on peut voir deux bâtiments minés en surplomb d’une petite oasis laissée à l’abandon. Ces deux bâtiments sont très dissemblables. Celui que l’on aperçoit en premier est le ksar forcément. Un ksar est un château fortifié et celui-ci par sa taille et sa position fait aussitôt penser que Taza a connu jadis des heures de gloire.La région saharienne du Gourara où se trouve Taza est pleine de constructions de ce genre occupant les sommets de pitons rocheux. Construits avec les matériaux prélevés sur place, les ksars se fondent dans le paysage comme s’ils étaient les prolongements naturels des montagnes. Mais tout cependant, leurs dimensions, leur positions élevées, les désignent immédiatement au voyageur.

11.jpg
région du Gourara

Algérie – survol en ulm de Timimoun la Rouge

Posté : 17 novembre, 2008 @ 9:53 dans ALGERIE DIVERS | 8 commentaires »

Vous trouverez ci-dessous une  vidéo montrant le survol en ulm de Timimoun la Rouge ainsi que des dunes environnantes du grand erg occidental.

Ce sont mes amis Kamel et Leila qui tiennent un gite à Timimoun  et qui offriront prochainement la possibilité de ce survol magnifique au moment du coucher du soleil,  gite dont vous trouverez les coordonnées sur le site : http://www.dromad-air.info .

http://www.dailymotion.com/video/k7qZxwggFDLbL4JxoL

12
 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...