Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Conte touareg : le petit berger et la chevrette

Classé dans : ALGERIE DIVERS — 22 juillet, 2011 @ 7:32

 

Le petit berger et la chevrette 
 Par Ahmed Benzelikha

Il y a longtemps, le ciel était vide …

Les étoiles n’existaient pas et les Touaregs, pour se déplacer, se fiaient à leur seul instinct, à leurs chameaux et au terrain. Ils ne connaissaient pas, aussi, ni musique, ni poésie. La vie, sans étoiles, sans poésie et sans musique, semblait alors bien fade, comme une taguella sans sel.Un jour qu’un petit berger touareg, aux grands yeux noirs, gardait comme à son habitude le troupeau de chèvres familial, une chevrette gambadant insouciante, s’éloigna et par malheur tomba dans un interstice sombre et profond dont elle ne put ressortir malgré tous ses efforts.

La chevrette s’agrippait de ses petites pattes aux parois abruptes pour, à chaque fois hélas, retomber.

S’apercevant de la disparition de la chevrette, le petit berger partit vite à sa recherche. Vif et rapide, sautant de roche en roche, il explora tous les alentours jusqu’à la retrouver.

La crevasse s’avérant profonde et étroite, il déploya mille efforts d’ingéniosité, allant jusqu’à s’y dangereusement glisser en se tenant d’une main à un tachkat, malgré le risque que constituait pour la peau le lait corrosif de cet arbrisseau, tout en saisissant la chevrette de l’autre pour la faire remonter à l’air libre. Il parvint ainsi à sauver l’imprudente petite bête d’une mort certaine de faim et de soif.

Le jeune berger avait réussi, mais la nuit était tombée.

Le noir épais, des nuits sans étoiles d’alors le cerna et il ne put retrouver le chemin du campement. Le temps passa et, au campement, la maman du petit berger se mourait d’inquiétude pour son jeune enfant. Elle était tellement éplorée que son inquiétude monta jusqu’au ciel et si haut que Dieu entendit tant ses prières, que les bêlements d’allégresse de la jeune chèvre lors de son sauvetage.

Dieu alors, dans son infinie miséricorde, lança, pendant que se faisait entendre comme une musique d’Imzad, une poignée d’étoiles, qui constella immédiatement le ciel, indiquant au berger comment revenir au campement.

20061015190848moy.jpg

Chemin faisant, en regardant le ciel illuminé, l’enfant sentit monter à ses lèvres le premier poème du monde, qu’il s’empressa de réciter à sa mère, sitôt que, contre sa douce poitrine, il se serra.

C’est depuis cette nuit magique que le ciel fut rempli d’étoiles,
que le peuple touareg apprit comment se diriger grâce à celles-ci et que la poésie emplit le monde de sa musique.
Et c’est ainsi que la bonté, un jour, d’un petit garçon vis-à-vis d’une chevrette, illumina, pour toujours, les nuits du monde.

Merci à Hans qui m’a permis de recopier ce conte ( contetouareg.blogspot.com )    

18 commentaires

  1. Johnd868 dit :

    It’s very straightforward to find out any topic on net as compared to textbooks, as I found this article at this site. kekkegdfaggk

  2. margo27 dit :

    Bonjour
    Mon association « J’attends donc je lis » propose de publier des textes courts 5 fois par an. (Gratuitement, bien sûr !)
    Vous pouvez tenter votre chance avec vos propres textes à cette adresse:

    http://jattendsdoncjelis.unblog.fr/

    Cordialement
    Sabine, la présidente

    —> Je vous remercie, mais je ne suis pas intéressée, car je n’ai pas trop le temps . Mais je reconnais c’est bien votre association.

    Dernière publication sur Les mains de Sabine : Une feuille, un livre

  3. Segalen dit :

    Un petit bonjour, cette fois-ci de Provence, car je ne suis pas au désert en ce moment. Mais le coeur y est, lui, au désert, car mon tendre compagnon vit là-bas, dans la chaleur torride…quand je pense aux étoiles, je vois ses yeux…Merci pour ce joli conte Danaë ! Bel été à toi !

    —> Bel été à toi aussi, je savais que tu allais apprécier. C’est un beau compliment à ton compagnon. Bises

  4. ariaga dit :

    J’aime beaucoup ce conte si touchant. Je t’embrasse.

    —> Un joli conte qui fait un peu rêver ! Bises Ariaga

  5. Béa kimcat dit :

    Ma Dana, ce conte est merveilleux !
    J’en ai des étoiles plein les yeux…

    —> Oui un joli conte et cela me fait plaisir que tu l’aimes ! Bises ma Béa retrouvée

  6. elisabeth dit :

    Un charmant récit qui finit bien pour tout le monde mais le petit berger a eu bien peur. Merci pour cette récréation.
    Bonne soirée !

    —> Coucou Elisabeth, une belle histoire n’est-ce pas ! Bisous

  7. Lmvie dit :

    Du bonheur à lire !

    J’espère surtout que tu vas bien

    Je n’ai pas beaucoup de temps pour moi mais j’essaie d’être un peu sur OB

    Bisous

    —> Merci Lmvie, tu vois je vais mieux et je continue mon blog ; Bises à toi

  8. anne marie dit :

    Merci Danaé pour ce beau conte…qu’on a envie d’y croire.
    Belle journée

    —> Un conte qui fait un peu rêver, ça ne fait pas de mal ! Douce soirée Anne Marie

  9. peintrefiguratif dit :

    eh bien on a enlevé le petit de ton blog
    il est parti en vacances
    bonne soirée bisous

    —> Oui il est parti en vacances !!! Bisous Raymonde et bon dimanche

  10. eva baila dit :

    quelle merveilleuse histoire… le berger (grand ou petit) est là pour veiller sur la petite bête qui s’est égarée… et c’est bien normal que les étoiles se soient allumées pour ramener le petit berger… J’ai écouté aussi la musique de Grain… et j’ai vu plein d’étoiles s’allumer !… Bises Danae, et merci pour ton billet.

    —> Je vois que l’histoire t’a plu ainsi que la musique de Grain et tu m’en vois ravie ! Bises Eva

  11. pseud dit :

    jolie histoire (qui donnerait presque envie de croire en Dieu) …
    Bonne journée danae, bisous
    Nelly

    —> Comme tu dis « presque » ! Bonne journée, je suis allée te voir « silencieusement » ! à plus Nelly et bises

  12. peintrefiguratif dit :

    suoerbe conte et ton petit bonhomme est mignon tout plein
    bisous et bonne soirée

    —> Merci pour mon petit bonhomme dont je suis très fière ! Bisous Raymonde

  13. grain dit :

    dihad tedoun itran signifie « A la tombée des étoiles »
    Je ne me lasse pas d’écouter ce groupe Tamikrest…

    —> Tu as bien raison ! J’ai bien aimé l’endroit de ton pic-nique ! Bises Grain

  14. grain dit :

    Merci pour ce joli conte. En cadeau voici un lien de musique touareg: itran veut dire les étoiles.
    http://www.deezer.com/listen-10274787

    —> Je te remercie c’est très joli et cela m’a fait très plaisir.

  15. Laudith dit :

    Quel magnifique et émouvant conte que celui de ce petit berger et de sa chevrette, dorénavant je ne regarderai plus le ciel étoilé de la même façon.

    Merci pour ce bel instant poétique Danae.

    Je te souhaite un excellent week-end.

    Bisous.

    —> J’aime aussi ce très joli conte. Belle soirée étoilée chère Laudith eet bisous

  16. Jacqueline dit :

    Au moment où la navette américaine Atlantis entre au musée de la technologie un petit berger touareg sauve une chèvre et la bonté divine éclaire le monde afin qu’il ne se perde plus! Qu’en dites vous Chrétien vous qui êtes allé là où Mir découvrait la lune. N’est-ce pas un beau conte.
    Merci Danae du partage
    Bisous
    Mounette

    —> Nous sommes toujours à la découverte des étoiles et ce conte m’a plu, c’est pourquoi j’ai voulu le partager. Je suis contente que tu aies aimé. Bises Mounette

  17. nicole coste dit :

    Bonjour Danaë et merci pour ce beau conte. Je me suis inscrite sur le site. Je vais peut-être le publier pour lui envoyer des visiteurs. En ce moment j’essaie de terminer un livre d’aventures, et je ne suis pas du tout présente sur la toile! Mais ça reviendra. Bises Nicole

    —> Nicole rien ne t’oblige, mieux vaut te concentrer sur ton livre qui sera sûrement passionnant. Bises

  18. Monelle dit :

    Quel joli conte ! merci Danaé de le partager !
    Bonne journée – gros bisous
    Monelle

    —> Merci Monelle d’avoir aimé. gros bisous

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...