Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Smara (3/3)

Classé dans : MAURITANIE — 1 décembre, 2009 @ 8:47

 

Les chameaux s’arrêtent. Michel sort de son couffin et pénètre avec joie dans une bâtisse. Il tire sa montre : il est midi un quart.

« Je pense à Caillié dans Tombouctou animé – moi, c’est la mort. Exaltation qu’il dut éprouver. Pourtant comme sur ton socle tu dois être belle, avec la porte de ta grande Kasba au soleil couchant ! »

kasbah

photo Vieuchange
porte de la kasbah

« J’approfondis un peu une excavation et là, dans un flacon d’alcool de menthe, je place l’inscription :

« MON FRERE JEAN VIEUCHANGE ET MOI-MËME, MICHEL VIEUCHANGE, FRANCAIS, AVONS EN COMMUN FAIT LA RECONNAISSANCE DE SMARA, CHACUN SE CHARGEANT D’UNE PART DE LA MISE EN OEUVRE, MON FRERE DU SOIN DE ME SECOURIR AU CAS OU, CAPTIF OU BLESSE, JE L’APPELLERAIS, MOI-MÊME PENETRANT DANS L’OASIS LE PREMIER NOVEMBRE MIL NEUF CENT TRENTE. … »« Je mets un peu de terre et quelques pierres dessus. »

Il ne restera que trois heures seulement à errer dans les ruines à pas pressés. « En pénétrant sous le morceau de plafond en délabrement de ta mosquée, autrefois sainte et pour les prosternations, que je foulais à présent en homme qui simplement veut voir, je sentis une brusque chaleur dans ma poitrine, un mouvement de mon coeur. »

mosquée

photo Vieuchange
intérieur de la mosquée

Sur le retour il échappera à la trahison du Chibani, à ceux qui voudraient le prendre en otage contre rançon ou s’en débarrasser en l’étranglant.

Il souffre de dysenterie, brûlé par les fièvres, il arrive enfin à Tiznit où il reçoit les premiers soins à l’infirmerie avant d’être transporté à Agadir.
Et ce sont les retrouvailles entre les deux frères. Michel a juste le temps de raconter son odyssée à un Jean bouleversé, avant de mourir, l’âme en paix, le 30 novembre 1930, à l’âge de 26 ans, trente jours exactement après son suprême bonheur d’avoir atteint son but SMARA, la ville fantôme.

Du 10 septembre au 16 novembre 1930, il aura parcouru près de 1400 kilomètres. C’est avec une grande émotion que nous lisons aujourd’hui ses notes qui nous montrent que la ténacité , le courage et la volonté peuvent arriver à pousser l’homme au delà de ses limites.


Source : Smara , carnets de route d’un fou du désert par Michel Vieuchange. Editions Phébus
À lire également : L’ultime désert, Antoine de Meaux, Editions Phébus.

Chez Nicole,  http://nicole-raconte.over-blog.com  , vous trouverez quelques photos de paysages actuels non loin de Smara.



11 commentaires

  1. Lmvie dit :

    Oui l’envie de folies est fréquente mais pas toujours possible, mais j’en ai réalisées pas mal !

    Bisous

    —> J’imagine et comme je te comprends !
    bisous

  2. Marie-Aline dit :

    Quelle intense et courte vie !
    C’est merveilleux d’arriver au bout de son rêve devant une si belle porte! Riche d’enseignement… Magnifique symbole.

    Merci, chère Danaé, de nous faire découvrir la passion de cet homme hors du commun.

    Belle nuit étoilée

    Marie-Aline

    —> C’est vraiment une belle hitoire, peu de gens à l’heure actuelle arrivent au bout de leurs rêves !
    Belle après midi chère Marie-Aline

  3. nicole coste dit :

    Bonsoir Danaë
    Je viens de réintégrer ma maison mais le désert me manque déjà et je suis venue te rendre visite pour aspirer une bouffée d’air chaud! Sais-tu que j’étais il y a à peine une semaine prés de Smara, l’histoire de la région me passionne, tu connais « Désert »de J M Le Clézio, je le lis et le relis…
    Demain je je reviendrai plus longuement relire ce récit. Nicole

    —> Bonjour Nicole

    Je me disais bien que tu devais parcourir des immensités en Mauritanie et je ne suis pas vraiment étonnée que tu me dises être allée pas loin de Smara qui doit être un village saharien plus accessible maintenant ! Tuu as dû profiter de belles lumières dans ces endroits si attachants du désert et le retour semble un peu difficile !

  4. pseud dit :

    Aller au bout de son rêve et mourir, il a dû vivre un merveilleux voyage, c’était Sa Vie …
    bisous danaé.

    —> Tu as raison c’était un merveilleux voyage puisqu’il a atteint son but ! bisous Pseud

  5. Monelle dit :

    Coucou ! voilà avec toi nous quittons la Mauritanie… pour quel prochain voyage ?
    chercher du sable à l’est du continent ??

    J’attends ce tantôt avec impatience !!

    Bonne journée – gros bisous
    Monelle

    —> Pour un autre pays, il te faudra attendre un peu. Je te souhaite chère Monelle une belle rencontre avec tes amies. Bisous

  6. nade dit :

    risquer sa vie et endurer tant de souffrances pour 3h dans des ruines….c’est en effet cher payé pour un rêve. c’était son choix mais je crois que la Vie vaut mieux que çà!!! Il est mort trop tôt, à deux ils auraient pu faire tant de choses …. dommage!
    mais c’est très gentil à toi de nous faire partager cette aventure hors du commun, merci Danaê
    bises à vous deux nade

    —> Chacun choisit sa vie ! Bises à tous les deux et bon hiver (sans grippe !)

  7. le Pierrot dit :

    Belle aventure qu’il a vécu là…bonne journée danae, merci de tes compliments chez moi, t’es sympa…bise…

    —> Une belle aventure mais quand même un peu triste ! Je vois que ça t’a plu ce que je t’ai écrit ! bisous

  8. Mounette dit :

    Patience ma belle Danae le projet est en cours et je m’en réjouis mais en attendant je viens entretenir l’amitié.
    Bisous

    Mounette

    –> C’est chouette vous allez vous retrouver toutes les trois ! bisous amie

  9. Lmvie dit :

    Voilà du ‘pas raisonnable » oui mais…

    Exister est un fait, vivre est un art !

    Bisous

    —> du pas raisonnable, peut-être, mais c’est ce qu’il avait choisi et d’atteindre son but n’a-t-il pas été un bonheur suprême ? Bisous Lmvie

  10. béa kimcat dit :

    Coucou Danae
    Merci pour Lisabelle en présentation sur ton blog…
    Ainsi se termine son voyage… Il a accompli ce qu’il voulait… mais est parti bien trop jeune… il aurait pu en connaître d’autres des aventures…
    Bises de ton amie de Béa kimcat qui s’impatiente un peu de ne point avoir de nouvelles (de Thaïlande…) de nos jeunes globe-trotteurs…

    —> Bonsoir Béa kimcat, au bout de la patience il y a le ciel ! C’est un proverbe touareg. Bisous, moi aussi j’attends de leurs nouvelles !

  11. Mounette dit :

    Ainsi se termine pour lui l’odysée ainsi elle commence pour nous qui par tes écrits nous a fait découvrir cet aventurier de l’extrême aller au bout de son désir et goûter ce bonheur du but atteint. Merci Danae
    Passes une bonne journée
    Bisous

    Mounette

    —> Un bonheur qu’il a quand même payé cher ! Merci Mounette de ta fidélité et gentillesse. J’aimerais te connaître en vrai !

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...