Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Une momie découverte en plein Tanezrouft

Classé dans : ALGERIE TANEZROUFT — 10 avril, 2009 @ 8:10

 

débris de l'avion de Lancaster

photo tirée du site http://saharayro.free.fr

 

Le mercredi 12 avril 1933, l’aviateur britannique William Lancaster, âgé à l’époque de 35 ans, tentant le raid Londres – Gao à bord d’un appareil de tourisme « Avro » monoplace, disparaissait corps et biens au cours de la traversée du sahara. 

 

Le 11 février 1962, soit 29 ans après,  un peloton de gendarmerie découvrait en plein Tanezrouft les débris d’un avion et à côté d’eux le corps momifié du pilote parfaitement conservé, recouvert d’une pellicule de sable : l’infortuné Lancaster venait d’être retrouvé. 

 

Sur le livre de bord parfaitement conservé, le pilote en détresse, du jeudi 13 avril au jeudi 20 avril 1933, date de sa mort, avait noté ses pensées, décrit son état d’âme et les étapes de sa lente agonie tout au long des jours de cette interminable semaine : espoir d’être secouru, soif, désespérance, sérénité … 

 

Après la chute de son avion dont le nom était « petite croix du sud », Lancaster est presque indemne et totalement lucide. Toute sa volonté va se tendre à respecter deux résolutions, la première étant de ne pas quitter l’avion, la seconde de maîtriser la soif. Il dispose de neuf litres d’eau dont il puisera chaque jour le contenu d’un thermos. 

 

Le premier jour, à la vue d’un vautour, il forme le désir de l’enfourcher et de voler jusqu’à un bassin d’eau et il écrit :  » les gens qui n’ont pas été dans le désert n’ont pas une véritable idée de ce qu’est la soif. C’est l’enfer. » 

 

 Les deux premiers jours, c’est l’affolement : »je ne veux pas mourir. » 

 

Le troisième jour, il est fataliste. 

 

Le quatrième et cinquième jour, c’est la résignation « je me rends compte que je ne serai pas sauvé à moins d’un miracle. » Il a arraché la toile de l’avion pour en faire des torches et il décrit les restes de son avion ainsi : « il a l’air d’un pauvre canard au dos brisé avec beaucoup de plumes manquantes ». 

 

Le sixième jour, c’est l’accablement qui ne lui permet d’écrire qu’une petite page : « je vais m’attaquer aux six heures d’enfer. » 

 

. Le septième jour est marqué par son désespoir lucide, il boit la dernière gorgée et  il est fier d’écrire pour sa fiancée qu’il a tenu bon pendant toute une semaine. 

 

 A l’aube du huitième jour, il écrit  » je n’ai pas d’eau … pas de vent … j’attends patiemment. » « Au revoir et que Dieu soit avec vous. Je vous attendrai là-haut. » 

 

Il est probable qu’il n’a pas vu le soleil se coucher à l’horizon de l’infini Tanezrouft le soir du 20 avril 1933.. 

Remerciements à Kamel  (http://www.dromad-air.info)
 qui m’a informée de cette émouvante tragédie.
Source : http://www.3emegroupedetransport.com/

 

A lire « le dernier vol de Lancaster » par Sylvain Estibal chez acte sud.

 

 

 

21 commentaires

  1. Nokomis dit :

    Coucou,
    Une richesse d’information ton blog. Je suis frustrée, car je n’ai pas le temps de l’éplucher dans le menu, ah ces jours, il leur manque quelques heures ;-)
    Bises à toi et bonne journée

    —> Tu n’es pas obligée de tout lire en un jour !
    Bises et bonne semaine Pascale.

  2. salim dit :

    je viens de revenir du Tanezrouft, j’ai essayé de trouver l’endroit exact du crasch de l’avion à travers un croquis mais j’ai pas reussi, je voudrais avoir un peu d’aide et je pourrais aider ou travailler en collaboration avec des personnes interressés par ce sujet.

    —> Je transmets à une personne qui serait peut-être intéressée. Merci

  3. Mayr B dit :

    Bill Lancaster, aventurier et pilote courageux qui paye de sa vie d’avoir sous estimé le grand Sud.
    Si qq a l’occasion de se rendre a Reggan Ville , passez voir le cimetière et allumez un cierge a la tombe du lègionnaire Nesini qui se repose depuis le 2mai 1963. B. Lancaster a été son voisin dans ce cimetiere jusqu’en 1967
    —> Bon j’espère que certains viendront voir ce commentaire et iront sur cette tombe, je le souhaite en tous cas.

  4. lucaq dit :

    bravo grand pére!!!!

    —> C’est plutôt grand mère !

  5. eugene dit :

    Bonjour,
    J’ai vu que tu relatais l’histoire de Willam LANCASTER, je vais au TANEZROUFT le 6 février 2010 sur ses traces. Je recherche un compagnon de voyage pour ce raid 4×4, si quelqu’un est intéressé me contacter sur eugene.bosio@orange.fr @+ les voyageurs

    http://danae.unblog.fr/tag/algerie/
    Je pense que tu as vu que je parlais de ce raid auquel tu vas participer. J’ai transmis ton adresse à une personne qui a justement écrit tout ce qui concerne cette histoire de Lancaster et dont tu trouveras l’adresse dans mes articles. Je te souhaite Bon voyage !

  6. Raymond MASCARELL dit :

    J’ai vécu à la Base Aérienne de Reggan pendant les années 1962 – 1963 où je m’étais rendu notamment sur la tombe de Bill Lancaster après avoir eu connaissance de son calvaire.
    J’ai fait un récit en 6 pages avec photos sur ma période de vécu saharienne. je peux vous l’adresse par E.mail ou courrier si cela vous intéresse – Bravo pour votre site et peut-être à bientôt. R.M

    —> Bien sûr je suis très intéressée et je vous remercie. Je vous ai répondu par mail. Amitiés.

  7. Mounette dit :

    Récit touchant qui comme toute aventure dans le désert nous ramène au Petit Prince de Saint-Exupéry sauf que sa fin est dramatique.
    Merci de nous faire partager ces belles pages

    —> Bientôt , vers le 11 avril, je signalerai l’histoire complète sur un site, histoire à laquelle j’ai participé pour la relecture et un dessin et je t’assure que c’est intéressant. Par mon blog j’ai rencontré la personne qui voulait écrire ce récit ! On en fait de belles rencontres sur internet !
    J’ajoute que pour l’instant, le bouquet est pour toi toute seule !!!

  8. Chris-Tian Vidal dit :

    Terriblement superbe. Je ne connaissais pas… Poignant !

    —> Il y aura le récit complet et authentique aux environs du 11 avril sur un site que je citerai, ayant rencontré sur internet tout à fait par hasard la personne qui a voulu écrire et faire connaître cette histoire pathétique.

  9. pere cantoche dit :

    J’explore un peu ton blog et le ferais bien plus encore lorsque les vacances scolaires de mes petits enfants seront terminées . Tout cela est passionnant et cet article sur le capitaine Lancaster est très émouvant . Merci pour tes visites sur mon blog et d’avoir fréquenté notre île ce matin sur Bambou …

    —> Percantoch, je suis heureuse de te connaître. Ton blog aussi est intéressant avec les livres que tu y présentes.
    A bientôt sur Bambou, si Raymonde ne me pique pas les photos que je veux y mettre comme ces chauve souris !
    Amitiés

  10. lania dit :

    un papier, un crayon… jusqu’au bout.
    Ecriture-courage ; courage-écriture. Beau billet émouvant. Puis-je vous citer sur le blog terrasseentchat.blogspot.com ? Amicalement.
    Lania

    —> Bonjour Lania
    Oui cette histoire est très émouvante, avoir le courage d’écrire pour raconter ses derniers jours et la torture de la soif. C’était l’amour de sa mère et de sa fiancée qui l’a guidé.
    D’accord pour en parler sur votre blog et merci.
    danae

  11. paul panzani dit :

    Efectuant mon service militaire au 11 éme régiment du génie saharien à Reggane (palmeraie)de nov 61 à février 63 j’ai pu voir quelques heures aprés que les méharistes ont entreposé au Borj Etienne sur un lit de camp le corps momifié de ce malheureux à l’époque je ne connaissais pas toute cette histoire de dramatique raid.

    PP

    —> Réponse :
    Je vais donner vos coordonnées à mon ami Alain Brochard qui s’occupe de rassembler tous les documents de cette triste histoire pour en faire un récit complet sur un site.

  12. paul panzani dit :

    Effectuant mon service militaire au 11ème régiment du génie saharien (nov 61 à février 63) à Reggane (palmeraie) j’ai pu voir le corps de Lancaster que les méharistes avait entreposé sur un lit de camp au borj Etienne juste aprés la découverte du corps en février 62 ( corps momifié )à ce moment là je ne connaissais pas l’histoire du raid de ce malheureux.!

  13. Alain BROCHARD dit :

    Bonjour Danae

    Ancien du Sahara, 63-64, j’ai beaucoup apprécié votre message sur W N Lancaster.Je suis d’ailleurs allé sur sa tombe à Reggan en 63 alors que je découvrais cette affaire,voir ma page « groupedetransport3.ifrance.com . Je suis entrain de reprendre toute cette histoire de ce pilote, sous forme de synthèse regroupant de nombreuses sources.
    Pourriez-vous me contacter SVP
    Amicalement
    Alain

  14. ArtiniaUnmath dit :

    Hello my friends :)
    ;)

  15. danae dit :

    Bonjour Attaher
    Merci de votre visite sur mon blog.
    J’espère que vous y reviendrez, mais je suis au regret de vous dire que je n’ai pas été à Tombouctou malheureusement .
    amicalement
    danae

  16. ATTAHER dit :

    salut DANAE
    vous avez un blog tres interessant
    je vous dit courage et bonne contuniation
    j’aimerai voir si possible des photos des touaregs ou de tombouctou car c’est une ville touristique au mali
    mes salutations

  17. nade dit :

    de retour de vacances me revoila sur ton site.ce récit est poignant!

  18. Bonjour Danae,

    Hier je me suis trompé, le titre exact de l’ouvrage de Sylvain Estibal s’intitule : « Le dernier vol de Lancaster ». Il a été édité par les éditions Actes Sud en poche, dans leur collection Babel en 2005. J’ai lu ce roman en mars 2005 au cours d’un trek dans l’Immidir à quelques encablures du Tanezrouft. Je te laisse imaginer la saveur toute particulière de ces pages sur la soif, la peur de mourir, le sentiment d’abandon, au milieu d’un paysage rude, alors que j’étais moi-même dans un environnement assez semblable. Fascinant.

    A bientôt.

    Sylvain

  19. Bonjour Danae,

    L’histoire de Lancaster est admirablement contée par le romancier Sylvain Estibal dans son ouvrage « les derniers jours de Lancaster ». Le récit est très beau et parfaitement documenté.

    Sylvain.

  20. alicee dit :

    Coucou Danaé, quelle triste aventure pour cet aviateur

    bisous
    Alice

    Dernière publication sur Alice : Stand By Me - Playing For Change - Song Around The World

  21. ~Bonsai~ dit :

    Hello Danaé…

    Heureux de te savoir de retour de vacances pour pouvoir suivre ton périple admirablement bien raconté dans ton livre de bord électronique que l’on peut lire d’un bord à l’autre de la petite planète bleue…:-)

    J’ai suivi avec intérêt ton récit de la funeste aventure de l’aviateur William Lancaster dans le désert…

    Bises et @mitiés
    ~Bonsai~

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...