Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Triangle d’Or (4/4) midnight express

Classé dans : THAILANDE — 17 février, 2009 @ 9:58

J’ai choisi ce titre en référence à ce film culte qui raconte l’histoire terrible d’un jeune pris dans les rouages des prisons thailandaises .

 

paysage

La promenade en bicyclette est un peu rude car il y a pas mal de côtes, le chemin est mal indiqué, mes roues s’enlisent dans le sable et 40 kilomètres sous le soleil, ce n’est pas rien. Que de gens souriants sur le chemin, mais plus personne à la fin et je me crois perdue. Le Guest House de Chiang Saen face au fleuve est plaisant. C’est aussi une shop souvenir et j’y achète un rubis sur la bonne foi de la tenancière qui semble honnête, qui s’avèrera être un vulgaire morceau de verre à mon retour. J’achète aussi une jolie boîte en laque avec le dessin d’un lion enluminé de dorures. Je mets mon vélo dans un camion pour le retour. Bus pour Chiang Raï et super bus air conditionné pour Chiang Maï (trop beau pour ne pas être attaqué).

champ de pavots

Les caravanes d’opium descendent des confins birmans, laotiens et thaïs entre mars et juin. Les plus importantes peuvent transporter jusqu’à vingt tonnes d’opium. Ce commerce lucratif est entre les mains du kuomintang formé des débris de l’armée nationaliste chinoise de Tchang Kai Chek.

récolte

32 grammes d’héroïne = 33 ans de prison. C’est toujours le pauvre type qui passe de la drogue à une petite échelle qui se fait prendre à l’aéroport, dénoncé par son vendeur alors que des bateaux entiers partent pour l’Amérique. Les prisons en Thaïlande sont terribles. Quand on n’est pas dans le bloc disciplinaire, on est mis dans un bloc avec des étrangers où il n’y a rien à faire, rien qu’attendre 33 ans ou plus et le mandat que la famille vous envoie chaque mois, laquelle famille souvent âgée a dû se remettre au travail.

Alors on se pique, on soudoie les gardiens. Un gardien se fait des milliers de dollars en vendant de la nourriture, de la drogue, des moustiquaires etc … Le riz est servi tellement dégoûtant, rempli d’asticots que le détenu doit le laver une dizaine de fois avant de le faire recuire. Les conditions d’hygiène, mieux vaut n’en point parler. Pour les injections ils utilisent la même aiguille pour 80 personnes, avec adapté dessus un tube de stylo à bille. On aspire par la bouche, le sang arrive, la poudre blanche se dilue et on souffle un bon coup pour envoyer le tout dans les veines. Alors on peut rêver quelques heures.


8 commentaires

  1. Nokomis dit :

    Bon jour Danaé,
    Et oui, il en est ainsi, toujours le petit qui morfle, les gros rapportent bien trop d’argent bien que les gouvernements s’en défendent !
    Ils tapent sur ceux qui ne leur feront pas de mal histoire de donner le change…
    Gros bisous et bonne journée à toi

    —> Comme tu dis, ils attrapent à l’aéroport les petits porteurs de drogue pour faire semblant de lutte contre le trafic et par ailleurs ils laissent partir des bateaux entiers vers l’extérieur !
    ‘est partout ainsi. Gros bisous Pascale et que ta soirée soit douce.

  2. Caroline dit :

    Bonjour, je pars en Thailande bientôt, d’où mon intérêt pour les carnets de voyage. Juste un petit mot pour vous dire que Midnight Express ne parle pas de prison en Thailande mais en Turquie
    Bons voyages

    —> Vous avez tout à fait raison. Je ne me souvenais plus, mais la prison en Thaïlande ou en Turquie, il ne doit pas y avoir beaucoup de différences !
    Amitiés

  3. ~Bonsai~ dit :

    Bonjour Danae,

    J’arrive enfin à la fin du voyage du Triangle d’Or…
    Pays où se côtoient la beauté et aussi la misère humaine…
    Merci pour ce récit de tes aventures thaïlandaise.

    @mitiés
    ~Bonsai~

    —> La Thaîlande, j’aurais encore quelques récits, mais ce sera pour plus tard.
    Merci de ta venue, fidèle ami. Je t’embrasse en virtuel en attendant 2011 !
    danae

  4. © Jack Maudelaire dit :

    —> Bonjour chère Danae,

    Je reprends tout doucement le fil de tes sublimes aventures, j’avoue avoir un peu délaissé tous mes liens pour me concentrer sur mon nouvel espace qui a bien failli ne pas voir le jour, mais heureusement, mon amie l’éloquence a finalement réussi à me persuader qu’il y avait encore des silences à écrire. C’est pourquoi, maintenant qu’il a pris un nouvel envol, j’essaie à présent de m’attacher aux commentaires, et pour en revenir à tes récits, ils me confirment que la souffrance dans le monde ne puisse pas s’apaiser sans pouvoir remédier aux problèmes qui secouent les habitants. Mais que pouvons-nous y faire ? Chaque pays devrait être à même de prendre les bonnes dispositions pour guérir toute cette misère, sans parler de la drogue qui est un véritable fléau…

    En attendant, j’espère que le soleil est au rendez-vous… Bien tendrement, Jack qui t’envoie une tendre pensée silencieuse.

    —> Cher Jack

    Je n’avais pas vu que tu m’avais mis un deuxième commentaire à la suite du premier !

    Chez moi, on ne trouve pas le calme comme chez toi où c’est si beau et si reposant. Il fallait bien que je parle de cette réalité de la drogue dans ce pays. Je te sais si sensible, que je sais que tu souffres de la souffrance dans le monde.

    Je suis contente que tu aies repris tes récits.
    Le soleil est au rendez-vous enfin et je suis allée photographier des oiseaux sur une rivière, qui se sont beaucoup enfuis à mon approche !
    Je t’embrasse
    danae

  5. Marie-Aline dit :

    Bonjour Danaé

    Hou là là !!! J’ai lu vos quatre chapitres Thaï… Les paysages semblent magnifiques, les champs de pavot doivent être impressionnants, le sourire des enfants, lumineux… mais quelle pauvreté face à ce trafic lucratif et criminel! Quel enfer ici-bas, parfois…

    Bonne journée bercée par le ressac de la mer.

    Marie-Aline

    —> Bonjour Marie-Aline

    Ici ce n’est pas tout à fait la belle ambiance que l’on trouve sur le blog de notre cher Jack ! ni sur vos si jolies peintures !
    Enfin il y a de tout dans ce monde malheureusement.
    Prochainement un conte chinois à méditer, qui sera plus paisible …

    Amicalement, je vous envoie un bisou iodé !
    danae

  6. Down under dit :

    tu n’es quand même pas allée jusq’en prison pour nous décrire de manière si précise sa dure réalité ?

    —> heureusement que non ! merci de ta fidélité. bises

  7. Mounette dit :

    Bonjour Danae. Je viens de lire le 4° volet attendu après les 3 autres et je préfère mon tourbillon menthe à l’eau de cette sublime Bretagne bien qu’il ne faille pas s’arrêter à cet arbre qui cache la forêt. Tu as du vivre des moments merveilleux dans des paysages à nul autre pareil. Merci pour ces pages partagées.
    Bonne journée
    Bisous

    —> Bonjour Mounette
    Les paysages de collines étaient somptueux, cachant à ma vue tout ce qui s’y passait ! L’humanité est triste et malheureusement cela ne s’arrange pas.
    C’est en effet plus romantique ce tourbillon couleur menthe à l’eau .
    bisous

  8. peintrefiguratif dit :

    bonjour danae je viens de lire cette note qui remue jusqu’a l’âme de voir tout ce trafic ,cette mort lente et cette descente au enfer
    bonne journée
    bisous

    —> Comme dit Mounette, on est bien en bretagne loin de tous ces trafics !
    bisous et belle journée

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...