Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Taiwan – retour sur Taipei (5/5)

Classé dans : TAIWAN — 3 février, 2009 @ 8:00

 De Taitung, je trouve la voiture d’un magistrat pour m’emmener à Hualien. Il m’invite à déjeuner. Parlant de son pays, je lui reproche de boire le sang des serpents et il me répond aussitôt que j’ai bien mangé à midi le sang du cochon sous la forme de boudin. Que répondre à cela ?

Sur la route, plantations de riz, de tabac, de maïs et de canne à sucre. Je marche jusqu’à ce qu’une voiture compatissante me mène à Taroko. Là l’hôtel est très cher et un commerçant du coin sort sa moto et me transporte jusqu’à un temple bouddhiste qui accueille une cinquantaine de petits orphelins.

On m’accepte (pauvre orpheline que je suis). Les jeunes enfants ne tardent pas à s’approcher de moi et à jouer avec moi. Ils regardent la télévision. Je suis vite adoptée. Un petit de trois ans me tire par la main pour « tcha tcha » c’est-à-dire manger. Et tout cela gratuitement. Je suis invitée, j’ai une chambre très propre. On me prête des chaussons et on allume un serpentin anti-moustiques. C’est un peu bruyant mais sympathique. Il y a la prière des enfants dans le temple qui est aussi leur salle de jeux. Les bébés sont installés aux premiers rangs dans leurs poussettes. Les enfants chantent et psalmodient, les mains jointes pieusement. Les petits frappent des cymbales, une fillette fait sonner une grosse cloche, un garçon monté sur un meuble tape sur le gong. Le lendemain le lever est à 5 h 30 au son de la cloche. Je les quitte après le petit déjeuner. La nonne n’accepte pas mon argent. Je suis touchée de leur gentillesse. Retour sur Taïpei.

Dans les jardins de la ville, tôt le matin, les femmes dansent, les hommes font de la gymnastique, pépés et mémés manient l’épée selon les règles du Kung Fu et aussi l’éventail qu’ils ouvrent, referment ou lancent en l’air sans toujours le rattraper. On commence gaiement sa journée en Chine. On apporte son oiseau chanteur en cage pour l’accrocher à une branche d’arbre dans le parc pour une journée de grand air.

opéra de Pekin

Soirée à l’opéra de Pékin où les acteurs ont d’éblouissants costumes avec des grandes manches pour essuyer les pleurs, des ailes de papillon accrochées dans le dos, des maquillages bariolés très expressifs. Dans les combats, le méchant est toujours tué.

Au Movie Center, je vois tourner deux films et au National Palace Museum, j’admire beaucoup d’œuvres d’art.

National Palace Museum

Achat du tampon avec mon nom en chinois. Ici c’est la mode, chacun signe, même ses chéquiers, avec son tampon trempé dans une encre rouge.


2 commentaires

  1. ~Bonsai~ dit :

    … me voilà rendu au terme de ce voyage sur la route de Taïpei accompagné d’une pauvre orpheline :-) qui m’entraine dans un temple bouddhiste pour y passer la nuit avec de joyeux enfants…
    Le lendemain, après un promenade dans les jardins de Taïpei, mon guide m’amène à l’opéra de Pékin voir une méchant trépasser…et on va admirer des oeuvres d’art
    au National Palace Museum. :-)
    Merci Danae pour d’avoir partagé cette aventure à Taiwan avec nous.
    Bises et au prochain voyage
    ~Bonsai~

    —> Je vois que tu m’as bien accompagnée dans mon voyage autour de Taiwan et tu m’en vois ravie.
    bises et à bientôt, Bonsai
    danae

  2. peintrefiguratif dit :

    au moins leur thêatre est moral si le méchant est toujours tué
    c’est pas comme nos films
    bisous

    —> C’est la même chose pour les films indiens, ça se termine toujours bien.
    Nos films à nous ne sont que violences, après ça la jeunesse ne sait plus où elle en est !

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...