Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Taiwan – Orchid island, l’île aux orchidées (4/5) mon séjour

Classé dans : TAIWAN — 30 janvier, 2009 @ 12:33

 

novembre 1980

pêcheur et sa barque décorée

Le bateau pour l’île est à la réparation. Il ne reste plus que le petit Cessna à 8 passagers. Nous sommes assis sans cérémonie derrière le pilote et l’avion prend son envol pour 25 minutes. Arrivée à l’île en survolant rochers noirs et monts verdoyants. Coucher dans l’école à côté de la catholic church, sur un parquet surélevé. J’écrase les cancrelats car je dors par terre et il y a aussi des crottes de rats. J’ai ma lampe électrique à portée de main … Sinon l’hôtel très cher est resplendissant mais d’un goût douteux, peint en jaune et bleu.

Les premiers aborigènes que je rencontre semblent d’un autre âge, à moitié nus, fesses à l’air avec juste un cordon qui passe au milieu et cache juste ce qu’il faut, la peau tannée par l’air, la mer le soleil, les doigts de pieds écartés, écrasés, aux grosses jointures aplaties à force de marcher nu pieds sur les cailloux. Les femmes ont la poitrine lourde et tombante. Les figures sont carrées, le nez retroussé, épaté, enfoncé dans le visage, les cheveux décolorés en roux par le soleil, la bouche édentée peinte en rouge par le bétel, les dents noirâtres. Enfin une race vraiment pas gâtée par la nature, ce qui n’empêche pas la gentillesse, l’hospitalité. Les apparences sont trompeuses.

mes notes

6 commentaires

  1. Pierre AJAVON dit :

    Magnifique et j’aimerais tant venir voir sur place le paradis des orchidées

    —> Je ne voudrais pas briser votre rêve, mais je crois avoir vu plus de serpents que d’orchidées !

    Au Sri Lanka dans le parc de Peradeniya à Kandy j’en ai vu de merveilleuses. Merci de votre visite

  2. ~Bonsai~ dit :

    Salut Danae,
    Vraiment magnifique le bâteau…splendide même. L’apparence des gens ce n’est pas ce qui font les gens mais ce qui les distinguent.
    Ça doit être très beaux toutes ces orchidées sur cette île…
    J’ai toujours un grand plaisir à lire tes aventures.
    Bises et amitié québécoise
    ~Bonsai~

    —> Je vais t’étonner mais je n’ai pas vu une orchidée sur l’île car je ne me suis pas aventurée sur les collines où elles devaient se trouver, tant il y avait de méchants serpents qui couraient partout !
    Bientôt c’est moi qui vais lire tes aventures, et dans la forêt québécoise, n’y a-t-il pas des ours ? (évidemment je ne parle pas de toi, « ours solitaire » !!!)
    un gros bisou pour compenser mes méchancetés !
    danae

  3. ariaga dit :

    Vu ton île, merci pour le voyage. Bises.

    —> J’aime bien ta photo d’orchidée sur ton blog. Chez toi c’est aussi le voyage mais « spirituel ». Bises

  4. Chris-Tian Vidal dit :

    Bonjour amie-voyageuse, les rats, j’aime pas, les reptiles, j’aime pas… J’ai bien reçu ton courriel : en fait, je réponds à tes courriels soit par courriel
    soit en honorant ton blog ! Au Vietnam, mon ami André-Tam, toujours, prend soin de me trouver de bonnes adresses, notamment pour le sommeil : c’est très important, surtout quand on a eu des ennuis de santé sérieux, comme les miens, l’an passé ! Et je ne suis pas encore guéri ! Même si j’ai le feu vert des médecins spé. dans le cas où… Je m’envolerais ! Toulouse est une région très ventée ! Donc, effectivement, le jour où je partirai à Hanoï, mes lecteurs en seront avertis par un article programme; je serai très bien accueilli là-bas ! D’autres amis le savent déjà ! Ensuite, que tu ne mettes plus « Carnet d’Asies » en première page est bien normal ! Ça n’a pas à te fendre le cœur, ma Danae ! C’est normal. Bientôt, il faudra que nous présentions « Marrakech… » et ton prochain livre… Dont j’ignore comment tu vas l’appeler ! Tu as fait connaître mon livre à mes lecteurs : certains, sans doute ne l’ont pas acheté mais ils ont peut-être mis les références du bouquin dans leurs tablettes et c’est très bien. Le tien de bouquin, je le lirai et puis, très soigneusement, je le présenterai. Pendant les vacances de printemps, je ne bougerai pas. Ça pourrait être l’occasion pour moi de t’aider dans ton texte – étymologie de texte= tissu ! J’adore- En fait, quand je corrige, j’aime bien faire une pause clope -mauvais !- et ensuite, venir saluer quelques blogs-amis. Sur le tien, je ne m’ennuie jamais : je voyage ! L’île aux orchidées ! Ça doit être magnifique. C’est beau, une orchidée. Je pense et tu l’as souligné aussi que Ariaga a présenté une orchidée sur son blog avec un joli poème. Je te souhaite un excellent dimanche. Sache que je pense à toi. Je t’embrasse en orchidées ! Chris.

    —> Salut Chris
    Oui c’est très beau une orchidée. J’en avais vu une serre entière dans un jardin exotique au Sri Lanka. C’est une fleur merveilleuse et je viens d’aller mettre quelques mots sur le blog d’Ariaga. Dans les pays, comme aux Antilles ou aux Seychelles, il y en a toujours sur les tables dans des vases.

    Ainsi ton prochain article se rapportera à ton programme de voyage au VN. Super, comme ça on pourra te suivre dans tes pérégrinations.
    Je te remercie d’avance pour tous tes encouragements pour mon futur récit et j’accepte avec grand plaisir ton aide ! On en reparlera à ton retour.

    Par superstition je ne te souhaite pas un bon voyage, mais j’espère fortement qu’il le soit.
    Je t’embrasse fort. danae

  5. nade dit :

    bonsoir, Danaé. d’après ta description ces aborigènes ne sont pas gatés par la nature et en plus ils sont très pauvres….cela ne les empêche pas de rechercher la beauté: quand on voit la finesse et les sculptures de leurs bateaux, ce sont des artistes!
    bises Nade

    —> Chère Nade
    Oui ce sont de véritables artistes pour la décoration de leurs pirogues et il faut les voir avec celles-ci franchir une terrible barre pour aller en mer ! !
    Ces aborigènes venus probablement d’Australie, peuples chasseurs et cueilleurs, ont dû s’adapter à leurs nouvelles conditions de vie et se mettre à la pêche.
    bisous danae

  6. © Jack Maudelaire dit :

    —> Chère Danae,

    Là où demeurent les hommes, les atomes de leur corps crient à la nature, mais qu’est-ce l’apparence si le coeur a la physionomie de l’accueil et de l’amabilité ?
    Chaque région a son lot de surprises, d’où l’intérêt d’être un voyageur ou un explorateur afin de pouvoir contempler ce qui mérite de l’être…

    Bien tendrement, Jack qui t’envoie ses plus silencieuses pensées.

    —> Tu as raison, il ne faut pas se fier à l’apparence des êtres mais à ce qu’ils ont dans le coeur. Ici dans ce cas précis, le premier abord n’était pas spécialement sympathique mais à la seconde rencontre, ces gens si pauvres qui n’avaient presque rien à manger pour eux-mêmes, ont partagé le peu qu’ils avaient. De plus, j’étais même logée gratuitement dans l’école.
    Merci Jack de ta venue et de tes pensées silencieuses.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...