Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Taiwan – entre mer, montagne et lac (2/5)

Classé dans : TAIWAN — 23 janvier, 2009 @ 12:26

Je choisis un train de luxe pour aller à Hualien. Quel confort, sièges inclinables, de la place pour étendre les jambes avec repose pieds, siège de velours bleu et thé gratuit. Mais quelle lenteur. J’ai payé le double de prix et mis le double de temps. J’arrive à temps pour voir la danse des aborigènes.

 

 

Les Gorges de Taroko sont une curiosité de l’île. Je quitte le bus dès que celles-ci commencent à devenir intéressantes pour marcher à pied le long du ravin. De très jolis tunnels percés s’ouvrent sur une vue du torrent avec au loin les monts embrumés comme dans les peintures chinoises. Deux lions de marbre sont postés en sentinelles devant une petite pagode . Une famille de chinois, me voyant passer lourdement chargée, m’invite à partager leur repas. Leur fils avec sa moto m’amène à Tienshang où je découvre un jardin de fleurs avec tonnelles et cascatelles. A trois kilomètres, en suivant le torrent, se trouve une petite piscine d’eau chaude sulfureuse où j’ai pu me baigner .

Après la visite de Sun Moon Lake au beau nom évocateur, je reprends le train pour Alishan, la station de montagne du centre de l’île, où j’arrive à 2774 m d’altitude après cinq heures de voyage pittoresque dans une végétation touffue. Tout est organisé à Kaoffeng Cottage. On vient vous chercher à la gare avec un drapeau. Deux demoiselles parlent anglais et donnent un petit topo du coin. Dortoir et bonne nourriture. Réveil à 4 h du matin pour monter à Chu Shan à quatre kilomètres par la route pour voir ou ne pas voir le lever du soleil au-dessus de montagnes de 3900 mètres (Jade Mountain). Après on n’a plus qu’à redescendre et acheter les cartes postales fort belles qui vous font rêver.

 

Alishan

 

Un couple sympa m’a offert yaourt, orange, riz et boisson. Je me promène avec eux pour découvrir les mares jumelles avec le pavillon se mirant dans l’eau, un vieil immense arbre datant de 3000 ans ainsi que trois générations d’arbres sur une seule et même souche. Les souches sont nommées « quatre sisters » quand quatre arbres nouveaux s’élancent depuis une vieille souche, « trois brothers » quand il n’y en a que trois, et « forever united in love » ou « nice couple » pour deux souches enlacées !

le petit train

Le couple chinois s’occupe de me réserver une nice place dans l’Alpine railway qui , depuis Alishan, traverse 50 tunnels et 80 ponts. L’attraction dans le noir des tunnels est mon bracelet , acheté dans un temple, dont les perles sont phosphorescentes et tout le monde dans le wagon s’en aperçoit, on ne voit que ça. Des jeunes filles s’en étonnent et pour mieux leur montrer je leur tends le bracelet. Je n’ai pas réfléchi, elles croient que c’est un cadeau et sont si contentes que je n’ose leur reprendre. Tout le wagon m’applaudit. Celle qui a pris le bracelet m’offre aussitôt en échange un pendentif qu’elle vient me mettre autour du cou en m’embrassant. On m’apporte des oranges.

 

le pendentif autour du cou

Quelle bonne idée d’aller au centre bouddhiste de Fokuangshan dans la montagne de lumière de Bouddha où je suis logée et nourrie gratuitement en tant que pèlerine bouddhiste ! J’hérite d’une magnifique chambre pour moi seule et quand je descends dans la salle à manger, cinq ou six assiettes pleines de nourriture végétarienne m’attendent.

Je veux me rendre à Fengshan. Impossible de me faire prendre en stop. A la station de bus, un brave homme veut me donner de l’argent. C’est un peu la honte et je refuse. Je paye le bus jusqu’à Tungkang et là un professeur d’école m’achète le billet pour aller à Fangliao. Puis un taxi me prend gratis. A Fengshan, c’est un ingénieur des ponts et chaussées qui m’amène tout près de la porte du Kenting Park. Il ne me reste plus qu’à marcher quatre miles avec le sac à dos. Quelle épopée.

Je visite le parc, jardin botanique, forêt très dense, nombreux arbres tropicaux, formations de corail, la mer ayant occupé cette région autrefois et grottes creusées par l’océan pacifique. Il y a une tour appelée »peak for viewing the sun »qui permet une vue sur toute l’extrémité sud de l’île et quelquefois jusqu’aux Philippines et Orchid Island. Petite balade jusqu’à Oluanpi à 9 km de là en moto avec le facteur. Je passe une nuit sur les tatamis du Catholic Youth Hostel très calme. Cette fois je suis … une pèlerine catholique !

Il existe dans l’île plusieurs vallées remplies de papillons tous plus beaux les uns que les autres. A Taiwan c’est une véritable industrie. Les papillons occupent dix mille personnes et c’est vingt millions de papillons qui sont utilisés et exportés chaque année en tant que tableaux en morceaux d’ailes découpés ou échantillons pour collectionneurs.

6 commentaires

  1. voyance gratuite en ligne dit :

    I’ve been browsing online more than three hours today, yet I never found any interesting article like yours. It is pretty worth enough for me. In my opinion, if all webmasters and bloggers made good content as you did, the internet will be much more useful than ever before.

    —> Thanks

  2. voyance gratuite dit :

    Howdy would you mind letting me know which hosting company you’re utilizing? I’ve loaded your blog in
    3 completely different browsers and I must say
    this blog loads a lot quicker then most. Can you suggest a good hosting provider at a
    reasonable price? Cheers, I appreciate it!
    —> I cannot answer you, it was a long time away and I don’t remember it

  3. gite dans le Gard dit :

    I muѕt thank you for the effоrts you’ve put in writing this site. I’m hοping to see the
    same hіgh-graԁe blog postѕ from you іn the future
    as well. In fact, youг creаtive wrіting abіlіtiеs has motiѵated me to get my
    very own blog now ;)

    —> bizarre que vous ne parliez pas français pour un gîte dans le gard !

  4. ~Bonsai~ dit :

    Bonjour Danae,

    J’entame la deuxième partie du voyage dans ce pays fascinant…Je ne suis pas déçu par mon guide qui me décrit si bien son expérience de voyageuse et par ses photos sorties, pour l’occasion, de sa boîte à souvenirs.
    Merci mon amie….
    bises
    ~Bonsai~

    —> Bonjour Bonsai
    Les photos ne sont pas faciles à sortir de la boîte à souvenirs car elles sont argentiques et souvent un peu passées par le temps !
    Bises à toi
    danae

  5. Chris-Tian Vidal dit :

    Le bonheur le plus doux est celui qu’on partage. Jacques Delille. Quelle belle et nouvelle citation, amie-voyageuse. Oui, pour répondre à ta réponse : Obama, au-delà de la politique est un magnifique symbole pour l’humanité. Si l’inconscient collectif pouvait en être changé ! Dieu ! Que ce serait beau ! Il y a tant à faire ! Tes récits sont des croquis de vie et ils débordent de vieS. Ta générosité : tu es bouddhiste et chrétienne. Voilà un beau symbole qui te signifie bien, je trouve ! Jeune retraitée de voyages remplis dans le cœur ! Sont-ce des photos que tu nous présentes ou des cartes postales ? En tous les cas, si ce sont des photos, elles sont dignes de cartes postales. J’aime beaucoup, aussi, celle du train rouge. Tu sais que tu me donnes envie d’aller aux Philippines… Avant toi, je n’aurais jamais pensé à ce pays… Tu te souviens Blaise Cendras : « Le monde est plein de nègres et de négresses ». Alors, vivent les nègres et les négresses ! J’aime beaucoup le récit des applaudissements et cet acte de générosité spontané bien qu’involontaire ! C’est beau cette scène de vie ! Moi aussi, j’aime les scènes de vies des choses simples de la vie et je n’ai pas besoin d’aller systématiquement dans les musées pour me souvenir du pays. Mon musée, en Chine, comme j’ai essayé de le transcrire dans « scènes de vies » de « Carnet d’Asies », ça a été les gens, lors de mon premier voyage en terre jaune. C’est vrai que les voyages, c’est pas un bien matériel mais quelle richesse intérieure, ensuite ! En Chine, ce qui m’amuse, c’est que les gestes que nous faisons sont interprétés différemment qu’en Occident. Cela peut donner lieu à de vives altercations ou à de la tendresse, comme dans ton récit, dont je te remercie. Je n’ai pas encore complètement répondu à tes courriels et je te prie de m’en excuser. Alors, je le fais par bribes, en commentaires et puis, je t’écrirai. Avant la tempête, qui s’annonce très forte sur la région de Toulouse-plus forte qu’en 1999, disent les spécialistes, je fais le tour des blogs-amis. Je vais tout fermer. Tout est presque fermé. Avec mes chats, nous serons calfeutrés cette nuit, pendant que mon Ric goûte à la douceur de la Californie ! Je t’envoie une tempête de bisous doux car je sais que tu aimes les bisous doux. Chris.P.S. : Il est pas si tard en Californie ! Pour moi, les décalages horaires, c’est magie ! Tant pis pour la science !

    —> Mes photos ne sont pas des cartes postales, mais bien des photos personnelles !
    Je suis contente que tu aies apprécié mon histoire de bracelet dont je me souviens avec beaucoup d’émotion, ce moment où les gens ont applaudi pour un geste que je n’avais pas vraiment mérité ! Je te réponds en direct. Merci pour tes commentaires et bisous

  6. Chris-Tian Vidal dit :

    Bonjour amie-voyageuse, comment vas-tu ? Ces trois photos sont très romantiques. J’ai lu le texte hier. J’écrivais un commentaire puis il a disparu ! Sur le billet de ce jour de mon blog, j’ai publié une photo que Éric m’a adressé des USA, à San Diego. Il faisait 23°C quand je l’ai eu au téléphone, hier… La première photo, Danae, ressemble à une peinture chinoise. Tu vois le genre de peintures auquel je fais allusion ? Prends soin de toi. Je reviendrai lire l’article. Bisous. Chris.

    —> Bonsoir Chris
    Pour moi aussi, la première photo ressemble à une estampe chinoise !
    Je suis allée sur ton blog et j’y ai lu un espoir américain dans cette jolie phrase : « tous ensemble pour un monde meilleur ». Bisous à toi. danae

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...