Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Aux Philippines Puerto Galera (1/3)

Classé dans : PHILIPPINES DIVERS — 3 janvier, 2009 @ 12:43

bateau longue-queue à balancier

En ce mois de décembre 1980, j’arrive à Puerto Galera, un bord de mer très romantique aux Philippines et retrouve avec joie deux copines, en pleine forme et bronzées.

Ici, à Monteil’s Nipa Hut elles vivent dans une minuscule hutte en bambou construite sur pilotis avec une terrasse entourée d’un jardin de palmes et de fleurs pour seulement 6 FF par jour. L’ensemble est propre. Pas un grain de poussière, le parquet en bambou est même ciré et brille. La famille est sympathique, le dîner excellent, composé de bouillon, spring rolls au porc, riz et, salade.

Le temps est à la pluie. Un typhon est annoncé, pourvu qu’il ne secoue pas trop les cocotiers. On rêve de trouver par terre les noix de coco qui abondent au sommet des grands arbres mais on ne tient pas à les recevoir sur la tête.

La grande gourmandise ici est de déguster des œufs de canards couvés suffisamment pour qu’il y ait à l’intérieur un fœtus auquel il ne manque plus que les plumes. Bien cuit, on croque dedans avec délice. Je propose à mes amies de leur en offrir un ! On mange aussi des fleurs cuites d’hibiscus dans du riz et des feuilles d’arbre en salade.

Aujourd’hui, veille de Noël, il ne fait pas assez beau pour un bain de minuit, mais c’est quand même un Noël sous les tropiques et sous les cocotiers, avec 26 ° on a presque froid. La population est très religieuse dans tout le pays et s’adonne au catholicisme. Nous les accompagnons à la messe de minuit et sommes invitées avant et après par plusieurs familles. Pour ne pas les décevoir, nous ferons honneur à plusieurs dîners composés des mêmes menus simples mais bons. Plats de nouilles, riz cuit au lait de coco recouvert de caramel au sucre de canne enrobé dans une feuille de bananier, glace à l’ananas avec de la noix de coco coupée en lanières, flans et bonbons. C’est un beau réveillon !

4 commentaires

  1. Chris-Tian Vidal dit :

    Re, tu vois Danae, les Philippines, ça ne m’a jamais tenté. Mais après avoir lu l’un de tes articles, j’ai regardé sur une carte du monde. Un archipel de plusieurs îles. Ce que tu me dis sur l’homosexualité, dans ce pays, est fort intéressant ! En effet, en Occident, en France, j’ai vécu mon homosexualité comme une tare. Comme je l’ai écrit dans « Carnet d’Asies », après de longs mois, de longues années de psychanalyse, je me suis rendu compte que l’homosexualité n’était pas une maladie… Dans ma tête, cette orientation sexuelle est devenue banale, même si je sais que dans nombre de pays, elle est considérée comme une maladie… Je suis en paix avec moi-même au sujet de ma sexualité.

    —> Je suis allée aux Philippines parce que je voulais rencontrer les guérisseurs, ces fameux guérisseurs si controversés. Mon opinion est qu’il y en a de véritables dont ceux que j’ai rencontrés et aussi beaucoup de charlatans qui donnent une mauvaise image aux vrais.

    Je sens que tu as beaucoup souffert de ton homosexualité dans ta jeunesse, te sentant « étranger » par rapport aux autres comme tu le dis dans ton bouquin et j’ajouterai quand on est jeune, ces sujets sont parfois tabous et l’on reste seul avec son traumatisme longtemps. Heureusement que maintenant tu as réussi à t’accepter comme tu es, ce qui est la sagesse pour chacun de nous si l’on veut accéder au bonheur.

  2. Down under dit :

    Si on vivait tous comme les aborigènes l’ont fait il n’y aurait aucun de ces problèmes mais l’avidité de pouvoir et de l’argent nous enfonce sciemment un peu plus chaque jour.

    PS: pas de milliards quand même juste 5 millions de $ (2,5millions d’euros) mais l’histoire ne dit pas si tous les frais de sécurité et autres sont inclus! Sans vouloir défendre Sydney au moins beaucoup ont pu en profiter ce n’est pas comme la ligne contruite dans le nord de la ville où les trains ne passent pas dans le tunnel…que dire des frais d’armement?

    —> C’est bizarre cette histoire de tunnel où les trains ne passent pas dans un pays moderne comme l’Australie !
    Personnellement j’ai vu en Martinique des morceaux de pont qui avaient été construits pas en face l’un de l’autre !

  3. Down under dit :

    J’avais vu une émission où des jeunes français et de jeunes asiatiques (j’avais cru jusque là qu’ils étaient vietnamiens) devaient échanger des mets typiques de leur pays. Je revois la tête de dégouts des uns à l’odeur du camembert bien fait et celles des autres à la vue du « mini » canard…peu ont essayé d’y gouter…
    Je confirme que noel/ nouvel an au soleil est très agréable!
    J’en profite pour te souhaiter un très bon rétablissement, prends soin de toi et reviens nous raconter tes aventures!

    —> Béa
    Aux dernières nouvelles j’ai fait un bon test d’effort .
    J’envie la chaleur de ton pays en ce moment où l’on a si froid et encore habitant la bretagne nous bénéficions d’un climat doux par rapport au reste de la France.
    Aimerais-tu de gros vers blancs, des sauterelles grillées ou je ne sais quoi, il en faut pour tous les goûts ! Sûr qu’un camembert bien coulant ne plairait pas à tous !
    En ce moment il y des africains qui n’ont que des galettes d’argile à se mettre sous la dent, c’est triste quand on sait combien ton feu d’artifice de Sydney a coûté de milliards tout ça pour faire des étincelles dans le ciel, pour juste la beauté des yeux pendant qu’il y en a qui crèvent de faim !

    De grosses bises
    danae

  4. © Jack Maudelaire dit :

    —> Chère Danae,

    La mer et la chaleur donnent au jour de Noël une dimension que jamais je n’ai connue. S’il pouvait y avoir une passerelle qui m’y emmène, jamais le froid au-dessus de moi ne toucherait mes os. Encore quelques mois, et la farandole du printemps viendra à nouveau nous emporter dans le tourbillon de la douceur, celle qui permet à mes pas de retrouver le bâton du pèlerin.

    Bien à toi, Jack qui t’embrasse.

    —> Cher Jack

    C’est extraordinaire de vivre notre hiver dans les pays chauds ! J’ai eu la chance de l’avoir connu alors je ne me plains pas.
    On peut voyager en imagination comme le dit si bien Ariaga, mais ça ne suffit pas à réchauffer les vieux os !!!
    Merci avec tes jolis mots de nous faire patienter pour un printemps tout doux.

    Je t’embrasse affectueusement
    danae

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...