Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Sur les traces d’Henry de Monfreid (6/9) huit jours sur une île déserte de l’archipel des Hanish

Classé dans : YEMEN — 18 décembre, 2008 @ 9:01

Sur une mer radieuse, nous voilà partis vers l’île de nos rêves, à 45 kms de là et nous mettrons 4 heures pour l’atteindre, escortés par une bande de dauphins et salués par des raies géantes qui font des sauts hors de l’eau !

 

nos tentes près de l'eau

Nous installons nos tentes pour ceux qui ne veulent pas dormir à la belle étoile et aussi une grande tente cuisine, Nous découvrons un rostre de poisson scie qui va me servir de peigne pour les jours à venir ! Tout près se tient un nid d’aigles avec deux petits que les parents viendront nourrir chaque jour sans crainte puisqu’ils ne connaissent pas les méfaits de l’homme !

sur la plage

Nous décidons d’organiser des équipes avec un roulement et de répartir les tâches de chaque jour afin que chacun participe équitablement. Il y aura l’équipe chargée de préparer les poissons, de les écailler , celle chargée de les cuire et de faire la cuisine, ceux qui feront le pain chaque matin avec la farine et de l’eau de mer, pain cuit sur un feu de bois, ceux qui feront la vaisselle avec le sable de la plage, ceux qui s’occuperont de recharger les bouteilles de plongée avec le compresseur !

Chaque journée se déroulera sur un même rythme, comprenant 5 heures de plongées par jour avec ou sans bouteille et 5 heures de préparations culinaires !

2 commentaires

  1. © Jack Maudelaire dit :

    —> Bonsoir chère Danae,

    Parmi les moments radieux, il y a toujours quelque part d’autres petits moments qui nous rappellent la vie dans tout sa simplicité comme de faire la vaisselle ou la cuisine. Je pense que cela est nécessaire si l’on veut savourer les véritables instants de bonheur…

    Bien à toi et excellente soirée, Jack qui t’embrasse.

    —> Cher Jack

    Tout moment de bonheur se mérite et dans ce cas précis, faire la vaisselle les pieds dans l’eau tiède et délicieuse n’était pas un pensum et pour la cuisine, quand tu liras le descriptif des plats que l’on se préparait, c’était un plaisir d’en humer l’odeur avant de les déguster, un délice pour des papilles affamées par l’exercice physique de la journée !

    Belle soirée à toi
    danae

  2. Down under dit :

    j’espère que le cadre préservé où vous étiez n’était pas uniquement réservé à la cuisine et la vaisselle!
    Vivement le prochain épisode pour le récit des plongés !

    —> Cinq heures par jour dans l’eau, c’était déjà pas mal, on avait la peau toute détrempée !
    Je ne te fais pas attendre, je mets la suite maintenant

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...