Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Le Teraï et ses rhinocéros unicornes (1/2)

Classé dans : NEPAL — 3 juillet, 2008 @ 6:51

rhinoceros unicorne

 

Chitwan National Park se visite à pied, à dos d’éléphant et en canoë. C’est l’un des derniers endroits au monde où l’on peut voir des rhinocéros unicornes. 

A pied, ce n’est pas très conseillé car vous pouvez rencontrer des rhinocéros dont la corne pourrait vous transpercer comme l’accident qui est arrivé la veille de mon arrivée. Le guide n’a pas décelé la présence du rhino et ce dernier leur a foncé dessus si soudainement qu’ils n’ont eu le temps que de voir une ombre jaillir sur eux. Le guide s’est écarté, le troisième a couru, le second est resté sur place figé. La corne a heurté la poitrine de l’homme, le rhino l’a mordu à la jambe, on pouvait voir l’os et a déchiré un morceau de fesse, puis il a joué au ballon avec lui ! Cela se passait à cent mètres de l’entrée Comment après ça avoir envie d’aller visiter le parc à pied ?

Le mois de mai est le mois le plus chaud de l’année. Le Teraï n’est pas en altitude. Température maxi enregistrée 45°5. On passe son temps à boire en se croyant dans un hammam !

. Je rencontre une hollandaise qui veut tout découvrir, s’intéresse aux oiseaux et à la vie des insectes. Elle arrive à me convaincre d’aller avec elle passer la nuit dans une hutte surélevée au milieu de la forêt pour observer la vie animale. Un guide nous y conduit à pied et reviendra nous chercher le lendemain matin.

 Tout se passe bien jusqu’à ce qu’un orage terrible survienne. L’intérieur de la hutte est trempé. La foudre tombe sur un arbre tout près nous faisant sursauter. Le spectacle est superbe. Le ciel illuminé d’éclairs et les arbres se découpant en de fantomatiques silhouettes. Nous attendons que le sol de la hutte sèche pour pouvoir nous coucher sur le plancher en bois. Les cris des oiseaux et des grenouilles jaillissent de la jungle qui entoure deux filles toutes seules, pas très rassurées, isolées dans une tour dont elles ne descendraient pour rien au monde. Bruissements, craquements, mais en réalité peu de visiteurs mis à part deux rhinos éloignés, deux chats sauvages dont les yeux brillent dans la nuit et une mangouste.

7 commentaires

  1. biker06 dit :

    Hello Danae

    Je te souhaite un tres tres bon Vendredi et une bonne fete de la femme pour toi.

    C’est notre 4e jours de pluie chez nous , alors encore une journée à la maison , mais cette fois ci pour chouchouter soso …

    bisous

    Pat
    —> Merci cher Pat pour la fête des femmes. Oui prends soin de Soso,je suis sûre qu’elle le mérite. Bisous

  2. zikperso dit :

    Ahhhhh j’suis jalouse moi aussi, comme Vink, mais quand même j’avoue qu’elle a vécu dangereusement cette Danae mine de rien lol

  3. nade dit :

    la nuit de sommeil a dù être courte dans la jungle!!!!
    mais quel souvenir….. bisous nade

  4. Lily dit :

    Belles images de l’éléphant et de son cousin le rhinocéros !
    « L’éléphant meurt, mais ses défenses demeurent. »
    Proverbe africain.
    Bon dimanche Danae,
    bizous,
    Lily(*-*)

  5. vink dit :

    Merci de nous faire découvrir cette race de rhino qui m’était totalement inconnu. Que de voyages, que d’aventures ; je suis jaloux (je l’avoue) !!!

  6. mikaoli dit :

    bonjour Danaé
    Encore un récit que je viens de lire avec toute l’attention qu’il se doit
    Amicalement en te souhaitant que des bonnes choses
    marilou

  7. Mutti dit :

    Bien agréable visite, Danae… merci d’être passée sur mon blog photos (tout récent)…
    Amitié de Mutti

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...