Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Au Tibesti (10) 140 kilomètres à pied vers les sources chaudes de Soborum

Classé dans : TCHAD TIBESTI — 20 mai, 2008 @ 13:19

camp 1  chamelier

 

Les Dodges et le camion à toute épreuve de la mission affrontent de rudes pentes et nous mènent avec tous nos bagages à l’entrée de l’enneri Mossa, point de départ pédestre pour les sources chaudes de Soborum. Cinq jours seront nécessaires pour parvenir jusqu’aux sources et en revenir, un parcours de cent quarante kilomètres à pied en plein désert

Vingt-cinq chameaux nous attendent bien que nous n’en ayons commandé que vingt, ce qui donnera lieu à quelques palabres avec le chef des chameliers au sujet du prix demandé.  Nous parviendrons à un accord pour la location des vingt bêtes prévues  uniquement pour porter les bagages et l’eau nécessaires à ce parcours loin de tout , accompagnées de huit hommes .

 

Le chameau du Tibesti est moins grand que celui du Hoggar. Sa robe est plus foncée et son adresse sur le rocher est proverbiale. Il se reconnaît au caveçon surmonté d’un gros anneau de métal qui orne son nez. L’équipement du chameau téda comprend le bât asiatique « basour » encadrant la bosse et différent de la selle de garrot « rhala » des touareg. 

L’installation des charges est une opération toujours longue et délicate. C’est à qui en mettra le moins sur son chameau pour ne pas le fatiguer. Outre les vivres pour cinq jours, nous emportons l’eau, le bois et chose étonnante deux poulettes vivantes qui pondront des œufs frais !

 

Nous partons en avant-garde, longeant la base des falaises roses de l’enneri qui semblent tranchées nettes par le sabre d’un géant. Audacieux « touristes » qui s’élancent d’un pas guilleret pour une promenade de cent quarante kilomètres ! Deux heures plus tard, non sans avoir admiré au passage une rosace découpée dans la paroi basaltique, nous atteignons une cahute de roseaux auprès de laquelle coule une petite source dans un élargissement de l’enneri. Il s’agit, à l’imitation des grandes expéditions himalayennes, du camp I. Les chameaux nous rejoignent. 

Préparation du dîner et du bivouac. Les chameliers nommés bélas sont assis sur des peaux de chèvres, à l’abri du vent, derrière les selles de chameaux disposées en arc de cercle, buvant silencieusement le thé devant les flammes qui dansent, tandis que les parisiens, de loin les plus primitifs, accroupis dans le noir, éventés et bruyants, mangent avec leurs doigts les bribes d’un repas expéditif. 

5 commentaires

  1. mante dit :

    bjr je voudrai savoir comment est equipe le chameau de bat car j ai achete dans une brocante tiangulaire avec du cuir sur les ctes orne de laiton incurvee dessous avec des anneaux et boucles.mais je ne vois pas la ressemblance a une selle.alors j aimerai savoir ce que c est merci.

    —> Hélas je ne peux vous répondre étant donné que ce n’était pas moi qui m’occupait d’installer les selles ou les bats sur les chameaux.
    Merci de votre visite.

  2. monalisa dit :

    très bien racontée ce voyage qui permet de se rendre compte de la difficulté. cela donne encore plus envie de s’y rendre. je ne regrette pas d’être venue voir ces images
    bises
    isabelle

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  3. tu devrais écrire un « carnet de voyage » au tibesti!
    je me demande combien de temps il vous aura fallu pour faire ces 140kms!!!
    marie.

  4. ~Bonsai~ dit :

    …super bien racontée la préparation pour les sources chaudes de Soborum. J’avais l’impression d’être de la caravane mais sans ma « tuque » (bonnet d’hiver des québécois)légendaire :-)

    bises

    ~Bonsai~

  5. nade dit :

    cot!cot!cot!…inouï, des poules vivantes dans le désert pour avoir des oeufs frais!!!! c’est une blague au moins Danaë ? d’autant plus qu’elles ne pondent que 1 oeuf par jour quand elles pondent!Il a bien fallu tout le trajet pour pouvoir goûter à une bouchée d’omelette ? dis un peu combien étiez-vous à partager ce festin ? Trêve de plaisanterie et continues c’est toujours aussi passionnant.bises

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...