Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Au Tibesti (9) des gravures vieilles de huit mille ans

Classé dans : TCHAD TIBESTI — 14 mai, 2008 @ 6:48

marche vers Gonoa   l'homme de Gonoa

 

But de la journée : le site rupestre de Gonoa, à quinze kilomètres environ de Bardaï. Nous nous y rendrons à pied ce qui permettra de juger de nos capacités sportives, une voiture nous rejoignant à l’heure du déjeuner, apportant le pique-nique et remportant les éclopés s’il y a. 

Nous partons sur le coup de neuf heures et il fait déjà bien chaud. Après la traversée de la palmeraie, la piste est monotone, désertique, inhumaine, des pierrailles à perte de vue. Nous avançons à vive allure si bien que le guide Lamaye à qui a été confié le groupe, et qui prend cette responsabilité très au sérieux, court de l’avant à l’arrière jusqu’à en perdre le souffle. Il nous dit que nous marchons « comme un Toubou » ce qui ne peut être plus beau compliment. Trois heures plus tard, rouges comme des coquelicots, nous nous affalons au pied d’un épineux, avant de longer la base des parois de l’enneri où se trouvent les gravures. 

Gonoa est incontestablement le haut lieu néolithique du Tibesti. Ce site a été découvert en 1950 par le Capitaine Huard. Il est inscrit sur la carte Michelin en de telles grosses lettres qu’on pourrait croire y trouver au moins un hôtel.  Fi !!! 

On y trouve « l’homme de Gonoa » remarquable figuration d’un chasseur masqué courant, gravé sur la falaise vive et pouvant dater de huit mille ans. 

On est surpris d’y observer une faune sauvage aujourd’hui disparue qui révèle un énorme changement de climat. Eléphants et rhinocéros sont les plus nombreux, témoins d’une longue période vécue dans cette zone sans doute sahélienne mais pourquoi pas verdoyante ? Le groupe de seize élégantes girafes tachetées remonte sans doute à six mille ans et les bœufs qui leur sont superposés à quatre ou cinq mille ans. La série de gravures représentant des antilopes ou des bœufs aux cornes en lyre semble être l’œuvre de pasteurs. Le thème favori est l’animal quelquefois décoré ou auréolé, ce qui semble confirmer l’association du bétail aux cultes. 

Blottis dons de petites criques sablonneuses, nous attendons la voiture ravitaillement. Petit temps de repos nécessaire après cette active recherche s’étageant sur plusieurs kilomètres et plusieurs étages de parois, dans la fournaise de midi. A trois heures de l’après-midi, à l’ombre du seul arbre, nous dégustons avec appétit poissons séchés, saucisson et pâté. Lamaye se contente de ses dattes pilées. 

Nous recommençons une visite plus approfondie des gravures en compagnie du savant archéologue norvégien, hôte de la mission des géographes. 

A Bardaï depuis six mois, il se plait dans cette solitude qu’il met à profit pour faire des recherches sur la préhistoire du Tibesti. Il ne se doute pas encore qu’il recevra quelques jours plus tard un télégramme le rappelant dans son pays, télégramme qui le bouleversera. Le gouvernement tchadien l’accuse d’avoir sorti des os des tombeaux et prélevé des pièces archéologiques, alors que consciencieux au plus haut point, il prenait des notes sans toucher aux ossements. Au début même de son séjour, des inspecteurs sont venus perquisitionner la mission, espérant découvrir une chambre secrète dans laquelle ses membres se seraient livrés à … la recherche de l’uranium. 

Assez tardivement nous reprenons la route du retour. La nuit tombe rapidement. La lune éclaire notre chemin. Dans l’ombre obscure de la palmeraie, tout est silence et nous apprécierions la poésie de cette promenade nocturne si nous ne trébuchions à chaque pas sur de fichus cailloux. 

2 commentaires

  1. l’histoire de l’homme s’écrit partout dans le monde. je reste étonnée (et je me demande bien pourquoi) de voir qu’autant d’animaux vivaient ici… mais c’est simplement que le désert n’était pas encore là!

    pour avoir fait le tour du monde ainsi, tu es archéologue?

    ah, tiens je vois que le drapeau du tibet flotte aussi chez toi. comment as-tu fait pour le mettre?

  2. ~Bonsai~ dit :

    Bonjour Danaé,

    Toujours aussi captivant de suivre cette…odyssée dans cette région chargée d’histoires.

    bises et bon week-end
    ~Bonsai~

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...