Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

« Sahara, économie du rien » un livre à lire

Classé dans : livres de voyages — 30 avril, 2008 @ 18:24

 seuls dans le désert

 Nous venons de donner du pain à cette touarègue
qui semble surgie de « nulle part »
Il n’y a « rien » à trente kilomètres à la ronde !


Je reproduis ici le commentaire d’Arnold qui nous fait connaître ce livre et que je remercie.

 Fascinant Désert et fascinants Toubous !

Un livre “remuant” :
“Sahara, économie du rien” , Pascal Maitre, Michael Stuhrenberg, Actes Sud

Pas pour comprendre, juste pour réaliser l’immensité de notre incompréhension.

Un extrait de ce site web :

http://lecturesdailleurs.uniterre.com/

“Un regard incisif sur le Sahara, très documenté, un livre magnifiquement illustré

Pascal Maitre et Michael Stuhrenberg nous conduisent au cœur du Sahara, auprès de ses habitants, des nomades Maures, Touaregs, Toubous. Le journaliste et le photographe ont « couvert » la rébellion Touareg et savent le rêve avorté d’un « Etat nomade », le cadre contraignant des frontières qui ont artificiellement coupé les routes des caravanes et fait disparaître certains échanges critiques pour elles, ils connaissent les politiques de sédentarisation, de contrôle ou de récupération politique du Mali, du Niger, de l’Algérie ou de la Lybie… ils ont vu « la sécheresse, la solitude des peuples nomades, le manque d’espoir pour leurs fils errants ». Ils ont donc décidé de se poser deux questions : comment font ces peuples pour survivre et pourquoi restent-ils attachés à ce mode de vie ?

 Ils partent donc avec un vieil ami et guide Touareg selon un itinéraire ambitieux qui devra s’arrêter sans atteindre le Tibesti : trop de mines. Car le sud Sahara a deux visages et sous l’apparence du vide se cache « l’autre désert : celui qui n’est jamais pacifié et ne se résout jamais à l’inertie que les regards extérieurs lui prêtent ». Parce que les territoires parcourus sont abandonnés, toutes les rencontres diront combien ce désert « prend les allures d’une… nouvelle terra incognita non plus de la géographie mais de l’humanité officielle s’arrêtant aux frontières de l’utile économique… une terre où l’homme doit se contenter de saisir des opportunités ». En un mot, une terre abandonnée aux pillards et aux trafics de toutes sortes. Armes et émigrés économiques notamment. Pour les autres, c’est justement une économie du rien. La formule prend tout son sens dans les magnifiques pages sur le pays Toubou, sur Zoo Baba notamment. On nous y raconte notamment l’histoire de Kader, absolument seul au milieu du désert, sous un abri fait d’une simple couverture, à côté d’un puits qui est le dernier point d’eau pour les caravanes qui vont traverser le Ténéré. L’homme restera trois ans, sans salaire sauf quelques dattes et un peu de mil offert par les voyageurs, à arroser matin et soir quelques arbrisseaux plantés dans des fûts, arbrisseaux à l’ombre desquels les caravaniers s’assoient et supposés remplacer « l’arbre du Ténéré » un magnifique et miraculeux acacia tombé récemment et exposé désormais au Musée national de Niamey ! C’est un Toubou ! dira le guide en guise d’explication. Telle est la profondeur de l’attachement que peux susciter le désert : « Je sais, conclue l’auteur, que dans le désert des pauvres, la logique économique cède le pas à la psychologie des habitants, je dirais même à leur mystique… Les Maures, Touaregs, Toubous, sont prisonniers du désert. Non pas à cause de leur pauvreté, mais parce que tout leur être les attache à cette apparence de vide ». ”

5 commentaires

  1. evelynej dit :

    Danae,

    Cet article est émouvant et suscite notre curiosité, notre envie d’en savoir plus pour comprendre.
    Je vais essayer d’acquérir ce livre.

    Merci pour ce témoignage

    Au plaisir de vous lire

    EvelyneJ
    « Scribouille et peinturlure »
    http://evelynej.unblog.fr/

  2. Arnold dit :

    Ma référence bibliographique n’était pas construite selon les règles.

    Bonjour Mokhammad !

    Voici le livre dont je parle sur Amazon :

    http://www.amazon.fr/Sahara-l%C3%A9conomie-rien-Pascal-Ma%C3%AEtre/dp/2742762728

    Cette page Web comporte les références précises et exactes pour que vous puissiez vous le procurer chez Amazon ou ailleurs.

    Bonnelecture !

    Arnold

  3. Mokhammad ag-Hameti dit :

    Je suis intéressé à lire tout ce qui est publié sur le sahara central et ses habitants bédoins touaregs, maures, toubous; à cet effet, comment vous pourriez m’aider à acquérir le livre ‘Un livre “remuant” :
    “Sahara, économie du rien” , Pascal Maitre, Michael Stuhrenberg, Actes Sud’.
    Je vous encourage à repliquer les traversées de méharées de votre compatriote Théaudort Mono.

  4. ASSADEK AG HAMAHADY Aboubacrine dit :

    Bonjour chère amie,
    J’ai bien apprécié votre blog. Merci pour votre générosité envers les touaregs.
    Amitiés.

  5. nade dit :

    que dire ?????…..celà dépasse notre compréhension !il y a forcément quelque chose de mystique la- dedans,çà me ramène toujours à Th.MOnod,à Ch.de Foucaud….

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...