Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Tassili n’Ajjer (6) du blé grâce à l’eau tombée sous Charlemagne

Classé dans : ALGERIE TASSILI — 8 mars, 2008 @ 15:46

noria

Les cris des ânes et des chèvres se mêlent à la plainte des norias . Par ce système archaïque, l’eau est tirée du puits à l’aide de zébus actionnant une poulie en bois . Il faut environ douze cents ans pour que la nappe d’eau se renouvelle et l’eau bue de nos jours viendrait donc des pluies tombées sous Charlemagne ! Elle irrigue les jardins et grâce à elle, petits pois, tomates, radis, épis de blé poussent miraculeusement dans le sable du désert Ces cultures exigent un gros travail de la part des jardiniers, le soleil incite à la paresse et ce dernier limitera sa production à ses besoins les plus modestes sans chercher à l’augmenter.  

L’oued Edjériou coule généreusement au milieu de la palmeraie, s’étale en petits lacs recouverts de verdure et de roseaux dignes des tableaux de Gauguin ou du Douanier Rousseau, où se mirent palmiers, murs blancs, rochers, falaises, gandouras bleues jaunes ou violettes dans le coassement incessant des grenouilles. 

« EAU, tu n’as ni goût, ni couleur, ni arôme. 

On ne peut pas te définir. On te goûte sans te connaître. 

Tu n’es pas nécessaire à la vie. 

Tu es la VIE. »    a dit  Saint Exupery. 

« Cette eau, le Petit Prince la boit les yeux fermés. C’était doux comme une fête, cette eau. C’était bien autre chose qu’un aliment. Elle était bonne pour le cœur. » 

Notre restaurant auprès de Fort Charlet est construit sur la hauteur et nous dominons la palmeraie et nos zéribas de près de cinquante mètres. Nous allons devoir marcher longuement sur le plateau tassilien et la montée du raide escalier pour se rendre au restaurant trois fois par jour va nous servir de sérieux entraînement !

5 commentaires

  1. Jean-Paul dit :

    Je ne comprends pas: Djébrine était le guide Touareg de Henti Lhote, il n’a pas pu vivre aussi longtemps….

    —> Si vous allez au numéro 1 de mon récit sur le Tassili, vous verrez qu’il date de 1966 et c’est à cette époque que j’ai rencontré Djébrine.
    Pour ce faire, il suffit de coulisser jusqu’en bas de la page du tassili et d’aller sur la page 3

  2. eiske31 dit :

    merci d’être venue sur mon blog. il est superbe ton blog, bonne chance.
    amicalement

  3. zikperso dit :

    Voui mais va falloir qu’elle reposte les premiers voyages pour qu’on les relise bien :-)

  4. nade dit :

    Impensable! j’en apprends des choses!en mélangeant documentation et poésie c’est un régal de lire ton blog.bravo danae

  5. vink dit :

    C’est fabuleux comment ces hommes du désert ont su domestiquer l’élément liquide si précieux et si rare.
    Toujours autant de plaisir à te suivre sur les traces bédouines…

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...