Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Un voleur entre par la fenêtre

Classé dans : MALDIVES AVENTURES — 23 janvier, 2008 @ 10:09

dhoni   pêcheurs   le kalifon et sa femme   jolie fillette 

le départ   

 Dernière journée. Ce matin promenade jusqu’à la plage nord et repos à l’ombre. Cet après-midi bain de soleil et tour du village avec nostalgie. W est avec moi et comme c’est l’heure du thé, on a la délicatesse de nous apporter deux tasses et une assiette avec du pain grillé (considéré là bas comme du gâteau). Les gens veulent nous marier. Le kalifon est désolé que je parte et qu’il reste !

Le soir c’est encore la fête. Tout le village est réuni auprès des enfants. C’est au tour des filles de danser, de chanter avec pour tam tam des bâtons cognant avec ensemble sur des marmites en fer blanc. L’ensemble est réussi et je suis tirée de mon extase par mon propriétaire qui vient , tout désolé, m’apprendre qu’un voleur a arraché les barreaux de ma fenêtre, a pénétré dans ma chambre, puis s’est enfui. Heureusement il n’a pas eu le temps de voler quoi que ce soit. Mon appareil photo est toujours là et mon argent (le peu qui me reste) toujours caché dans la toiture ! Je ne veux plus dormir dans une chambre où l’on peut pénétrer si facilement par la fenêtre. Je déménage une fois de plus et m’installe, devinez où, dans la chambre même de mon hôte qui a pu ainsi veiller sur moi la nuit entière ! Pour moi, enfin une nuit sans tourments. Pour lui, peut-être pas ? 

C’est le matin du départ. Je suis triste de quitter cette île. Y reviendrai-je un jour ? La famille est attentionnée pour moi et m’offre deux fois du thé avec des gâteaux, parce que la première fois je n’avais rien pu avaler tant j’avais la gorge serrée de devoir partir. Ils participent à ma peine de les quitter. Ils sont même allés chercher des coquillages au fond de leur réserve pour me les offrir.

Le dhoni de Nassim est prêt à appareiller. Tout le monde est venu au débarcadère pour me faire ses adieux, même le kalifon. La voile est dressée, les mains s’agitent, l’île s’estompe.

Je vogue vers Malé. Mes yeux se posent sur les pêcheurs. Nassim me demande mon masque et tuba. Je les lui offre, pour lui c’est important de pouvoir regarder sous l’eau pour ramasser des coquillages. Il en est très heureux et me donne un petit sac de prunes qu’il emmenait au marché pour les vendre.

Je pleure de quitter ces lieux magiques. 

(Je dois vous signaler que ces aventures se sont déroulées en 1977 et que depuis l’Inde a interdit aux touristes de résider sur les îles de pêcheurs. Des îles hôtels ont vu le jour pour un tourisme de luxe loin des populations. Les îles sont malheureusement peu hautes sur l’eau et avec le réchauffement climatique, risquent de disparaître un jour. C’est pourquoi, près de la capitale, les maldiviens ont construit une île artificielle haute de deux mètres au-dessus du niveau de la mer.) 

4 commentaires

  1. Chris-Tian Vidal dit :

    Tu as raison, amie-voyageuse, de rappeler que les Maldives sont en péril. Tourisme de luxe en est la cause… Ah ! Le fric ! Toujours ce putain de fric ! Je devais partir, une année, en février aux Maldives, puis une sciatique et une immense fatigue m’ont bloqué à Toulouse. Je n’ai pas pu faire le voyage. Il faudra que j’y aille, malgré tout. C’est intéressant de voir que beaucoup de tes voyages sont ici, alors qu’ils peuvent dater un peu. Tu es une voyageuse chevronnée. J’espère que ta santé va te permettre de très bientôt repartir… A moins que ça ne soit déjà prévu ! C. P.S. : Par quel intermédiaire as-tu commandé « Carnet d’Asies » ? Tu sais que j’en suis très flatté ! Je ne suis pas écrivain. Je vis, c’est tout. Et je comprends de mieux en mieux mes voyages. Nicolas Bouvier disait en substance qu’on croyait faire un voyage mais que le voyage nous faisait ou nous défaisait…

    —> Les Maldives sont en grave péril à cause du réchauffement climatique qui ferait monter le niveau des eaux. Les paysages sont beaux mais c’est surtut sous l’eau qu’il est passionnant de regarder.

    Question de ma santé, j’ai eu un grave problème avec une coronaire bouchée et en plus je suis « sur la pente de la vieillesse » ! alors les voyages lointains, c’est terminé pour moi et je dois me faire une raison. Il y a de très jolies photos à faire non loin de chez soi ! et puis j’en ai bien profité, alors je me porte maintenant plus sur le voyage intérieur (avec l’aide de Jack que tu visites aussi !)

    Pour ton livre, je l’ai commandé chez amazone et viens de le recevoir deux jours après. Il est bien présenté chez eux avec l’extrait qu’on peut voir.
    J’avais aussi écrit un livre sur mes voyages mais n’ayant pas eu le succès espéré auprès des éditeurs, j’ai ouvert mon blog pour en raconter des passages.

  2. monalisa dit :

    Bonjour,

    tres beau récit mais ce qui me desole le plus c’est ce tourisme à la c** qui dédruit tout.
    bon dimanche
    isabelle

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  3. danae dit :

    Oui Zik, c’est le problème des voyages. On rencontre plein de gens intéressants et il faut les quitter sans savoir si on les reverra un jour et en général on ne les revoit plus.
    C’est pourquoi dans le plus grand bonheur, il y a toujours son contraste. C’est la vie qui est ainsi et il faut faire avec !
    bises
    :-)

  4. zikperso dit :

    Ben vouala, après on n’a pas envie de quitter les gens, c’est trop triste ouinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
    :-(

    Jolis récits, jolis voyages, ça doit être difficile de ne pas recommencer, je pense que c’est un virus les voyages, et celui qui le prend, ben :-)

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...