Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

C’est la circoncision des enfants

Classé dans : MALDIVES AVENTURES — 21 janvier, 2008 @ 9:54

j'évente les petits circoncis     les enfants jouent avec les ballons

   Ce matin, grande animation dans le village. Les femmes ont mis leurs plus belles robes et coiffé leurs cheveux mieux que d’habitude. C’est vendredi et jour de grande fête. Nous sommes en pays musulman, c’est la circoncision pour cinq jeunes garçons de cinq ans et tout le village est en grands préparatifs.

La terrasse couverte d’une maison est aménagée avec des guirlandes et des ballons de toutes couleurs. Cinq lits sont préparés, soigneusement rembourrés par de multiples coussins. Un tissu pendu par une ficelle est destiné à recouvrir la plaie sans la toucher. Les jeunes garçons ont le visage enduit de cendres et les mains et pieds passés au henné. Les parents sont attentifs et un peu émotionnés. Les enfants jouent avec les ballons sans savoir ce qui les attend. Les hommes groupés à l’intérieur de la maison avec un mouchoir sur la tête, psalmodient des textes religieux dans les fumées d’encens. 

Le docteur préposé à l’opération se tient dans un jardin arrière sous une petite tente et on lui amène les garçons. Seuls les hommes ont le droit d’assister et W prend des photos. On leur cache la tête au moment crucial mais ça ne les empêche pas de crier et pleurer. Le kalifon aimant plaisanter, me dit qu’on va faire aussi la circoncision à W !

Pendant ce temps, grande activité dans la cuisine en plein air où se préparent des gâteaux à la noix de coco râpée. Les femmes fument pendant la pause. On m’offre thé et gâteaux. Puis on amène les petits suppliciés sur leur lit avec beaucoup de précautions. Tout le village et les parents les entourent, les amusent, les dorlotent et les éventent car il fait très chaud. On restera près d’eux trois jours durant et trois nuits. J’agite l’éventail moi aussi. Nous sommes vraiment adoptés par les gens du village et nous pouvons aller partout. Le kalifon est très paternel avec moi. Nous mettons au point mon départ pour Malé dans deux jours.

Le soir, c’est le début de la fête, avec les hommes groupés en cercle qui chantent accompagnés des tambourins et les plus jeunes dansent à un rythme de plus en plus effréné. Les enfants dans leurs couches sont les spectateurs de ces tourbillons dans la poussière qui vole et oublient quelques instants leur misère. Les ébats dureront toute la nuit, mais j’irai me coucher avant l’aube.

5 commentaires

  1. Letut dit :

    Heureusement, ils n’étaient pas hémophiles !

    —> Merci pour votre commentaire pertinent.
    amitiés

  2. Ces coutumes peuvent nous paraitre barbares, et certes elles le seraient moins si faites sous anesthésie,cependant , il ne faut pas oublier qu’il y a des lustres ,sous un pretexte religieux , cela avait surtout un intêret hygienique et de santé publique .Il faut donc respecter cette volonté qui est loin d’être absurde. Il serait juste interessant que les gouvernements obligent les hôpitaux à les pratiquer en toute securité et sans douleur pour l’enfant .
    amicalement

    Dernière publication sur l'esprit des anges 2 : L' Amour est le lien que Dieu nous tend..........

  3. kathy85 dit :

    Je ne suis pas du tout d’accord moi aussi sur tous ces principes mais que faire ! C’est bien difficile…

    Dernière publication sur le quotidien de la vie et des gifs : DEJA UN AN

  4. zikperso dit :

    Oui je trouve aussi que c’est bien triste ces coutumes :-(

  5. nade dit :

    pauvres gosses!……

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...