Les voyages de Danae au Sahara, en Asie et ailleurs

Bienvenue sur mon blog

Sur une île de pêcheurs aux Maldives

Classé dans : MALDIVES AVENTURES — 16 janvier, 2008 @ 9:39

Arrivée à Hurra

Un archipel de deux mille îles,  c’est bien difficile de décider sur laquelle aller, surtout quand on n’a en poche que 30 dollars pour passer onze jours ! 

Je commence donc par découvrir Malé, ses ruelles rectilignes, recouvertes de sable blanc balayé chaque jour, ce sable qui étouffe le bruit des pas et donne à l’atmosphère une allure feutrée. Les rues sont bordées de murs et maisons d’un blanc éblouissant sous le soleil qui fait éclater le bleu du ciel, le vert des arbres et les jardins fleuris. Mosquée du Vendredi, Palais du Président. Boutiques exposant une multitude de tissus aux coloris chatoyants, tee-shirts aux poissons multicolores, coquillages, carapaces de tortues. Tout est propre et coquet. Marché aux poissons, port de pêche où la population vit sur les bateaux.

En 2006 la capitale aura perdu de son charme, les rues seront goudronnées et les maisons en corail blanc auront disparu mais bonne nouvelle, on ne vend plus de carapaces de tortues

Grâce à la complicité d’un marchand, j’apprends qu’un pêcheur retournant sur son île veut bien m’emmener , destination Big Hurra, deux dollars par jour pour manger riz et poisson et boire de l’eau, six dollars pour le voyage aller et retour en bateau..

J’embarque donc le lendemain sur le dhoni, petit voilier du cru, six mètres de long, une grande voile blanche rafistolée. La voile serrée, attachée par des feuilles de palmiers qui se déchirent pour se déployer, est hissée au mât. L’alizé souffle à contre sens et nous mettrons six heures pour aller alors que le retour se fera en deux heures.

Chaque fois que nous approchons d’une île, l’eau devient turquoise. Les manœuvres sur ce petit bateau exigu nécessitent une grande adresse de la part de mes pêcheurs pieds nus, rôdés à cette activité. Un contact s’établit entre nous, ne serait-ce que par des sourires et les quelques cigarettes offertes.

Une ligne émeraude bombée sur l’horizon apparaît au loin. Plus nous approchons, plus la crête est chevelue. L’embarcadère s’avance sur la mer. Nous y voilà, nous y voici. Une nuée d’enfants court vers nous, les bras s’agitent, la voile est ramenée. Une main se tend et je mets pied à terre.

3 commentaires

  1. beatrice.celte dit :

    voilà des écrits sur les Maldives qui donnent l’envie d’y passer plusieurs mois
    quelle magnifique culture, une autre vie, un autre bout du monde à explorer,
    merci Danae de nous faire partager cela !

  2. danae dit :

    Ton pseudo « Schinoussa » m’interpelle puisque je suis allée sur cette petite île des Cyclades que j’adore !
    amitiés

  3. Schinoussa dit :

    Super les Maldives !!!!!!!!!!
    Biz

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Balade nordique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luluaucostarica
| Marina Baie des Anges
| Mbour - Tuabbou, quatre moi...